accueil bretagneweb              bretagneweb

O

O.

carte postale perret        
         

bluline - bretagneweb

  MONUMENTS INSCRITS ET CLASSÉS:

      FAÇADES ET TOITURES DE L'ENSEMBLE DES BÂTIMENTS DES ANCIENNES FORGES DES SALLES - INSCRIT LE 26 OCTOBRE 1981 - FORGE NEUVE, JARDIN EN TERRASSES, MAISONS DES CONTREMAÎTRES - INSCRIT LE 24 DÉCEMBRE 1993

bluline - bretagneweb

  DICTIONNAIRE HISTORIQUE ET GÉOGRAPHIQUE DE OGÉE (1778-1780):

PERET ; treve de la Paroisse de Silfiac, sur le bord de la route de Pontivi à Rostrenen ; à 15 lieues au Nord-Nord-Ouest de Vannes, son Evêché ; à 23 lieues de Rennes ; & à 2 lieues & demie de Guemené, sa Subdélégation. Le château des Salles, dont on voit encore les ruines, étoit habité, en 1511, par Jean, Vicomte de Rohan, qui le nomma le manoir des Salles de Peret, dans l'acte qu'il fit passer pour la fondation de l'Hôpital de Landerneau. La forêt de Quenecan, qui peut contenir environ huit mille arpents de terrein planté en bois taillis, est située dans ce territoire. On remarque, à l'extrémité de cette forêt, deux étangs qui servent aux forges à fer de Rohan, qui sont peu éloignées de là. On trouve, dans ces étangs & aux environs, des cailloux, au milieu desquels sont des macles que les habitants du pays appellent lardons, ( ce sont les armes de la maison de Rohan, ) & qui peuvent avoir quatre pouces de long sur quatre à cinq lignes de large. Leur plan est quarré, leur matiere très-dure, luisante, de couleur d'indigo ou jaunâtre. Quelquefois, au lieu de macles, ce sont de petites croix plates avec des noyaux qui occupent le centre & les quatre angles ; quelquefois aussi, ce n'est qu'une marque au milieu de deux ligues qui se croisent, suivant la grosseur des cailloux.
Dom Morice prétend que c'est à Peret que Saint Meriadec fit sa résidence & mena une vie solitaire ; & il ajoute que ce Saint étoit fils de Conan, Roi de Bretagne, d'où est sortie l'illustre famille de Rohan. Nous avons un Saint Meriadec, qui fut ordonné Evêque de Vannes en 629.
SILFIAC ; sur une hauteur, près la route de Pontivi à Carhaix ; à 14 lieues au Nord-Nord-Ouest de Vannes, son Evêché ; à 23 lieues de Rennes ; & à 2 lieues de Guemené, sa Subdélégation. Cette Paroisse ressortit à Hennebon, & compte 1500 communiants, y compris ceux de Peret, sa treve : la Cure est à l'Ordinaire. Le territoire offre à la vue des terres en labeur, mais en petite quantité, beaucoup de landes, & des bois, qui sont les forêts de Cavern, Quenequen, & Poulancre, qui bordent la riviere de Blavet. Dans le quatorzieme siecle, ces forêts étoient plantées en futaie, & contenoient environ cinq lieues de longueur, sur trois quarts de lieue de largeur ; elles étoient remplies de bêtes fauves : aujourd'hui ce ne sont plus que des bois taillis, connus sous le nom de forêt de Quenequen ; elle a deux lieues de longueur, sur une demi-lieue de largeur : on y trouve beaucoup de mines de fer, qui y ont fait établir des forges. Dans les environs du château de Peret, on remarque des pierres & des arbres sur lesquels sont figurées des macles. Dom Taillandier prétend que ce fut à Peret que vécut, dans la solitude, Saint Mériadec, fils aîné de Conan, Roi de Bretagne, d'où sont sortis les Seigneurs de Rohan. En 1420, le manoir de Crenuhel appartenoit à Jean Frazqualle ; & celui de Quoëtuder, à Pierre Busson.

La cure correspond à la ou aux personnes en charge des âmes de la paroisse — La cure est à l'alternative signifie qu'elle est présenté soit par l'Évêque soit par un autre possesseur du droit de présentation et souvent alternativement — La cure est à l'ordinaire signifie qu'elle est présentée par l'Évêque — Subdélégation désigne un lieu possédant un pouvoir délégé par une autorité — Ressort de ou ressortir de signifie dépendre de — Une treve est une succursale de paroisse — 1 lieue (lieue tarifaire de 2400 toises) correspond à environ 4677 de nos mêtres — 1 livre (poid) correspond à environ 490 de nos grammes — 1 millier (poid) correspond à environ 490 de nos kilogrammes — La basse-Justice traite des infractions mineures et des affaires concernant les droits dû au seigneur — La moyenne-Justice traite des infractions pouvant entrainer des amendes ou peines de prison conséquentes, mais pas la peine de mort — La haute-Justice traite des infractions les plus graves où la peine de mort peut être prononcée — L'orthographe de la fin du 18ème siècle est respectée.

bluline - bretagneweb

accueil bretagneweb                  haut de page                  courriel e-mail bretagneweb