accueil bretagneweb              bretagneweb

O

O.

carte postale jans        
         

bluline - bretagneweb

  DICTIONNAIRE HISTORIQUE ET GÉOGRAPHIQUE DE OGÉE (1778-1780):

JANS ; à une demi-lieue à l'Est de la route de Nantes à Rennes ; à 9 lieues trois quarts au Nord de Nantes, son Evêché & son ressort ; à 12 lieues un tiers de Rennes ; & à 1 lieue & demie de Derval, sa Subdélégation. On y compte 700 communiants ; la Cure est à l'Ordinaire : M. le Prince de Condé en est le Seigneur. Ce territoire est dans un fond, il est marécageux, & coupé d'un grand nombre de fossés remplis d'eau. La plus grande partie des terres est en landes ; celles qui sont cultivées sont fertiles en seigle. On y voit l'étang des Fées.
La Terre & Seigneurie de Jans appartenoit jadis aux Ducs de Bretagne, fondateurs de la Paroisse. Elle fut donnée, en 1332, à Jean, Sire de Laval, par le Duc Jean III, qui se réserva pourtant le droit d'hommage & d'obéissance qu'il avoit sur le fief de Jans & de Nozay. Jean de Laval, Chevalier des Ordres du Roi, Seigneur de Châteaubriand, par acte passé à Paris le 5 Janvier 1539, donna à Anne de Montmorency, premier Baron & Connétable de France, la Paroisse de Jans, qui dépend aujourd'hui de la maison de Bourbon-Condé.

La cure correspond à la ou aux personnes en charge des âmes de la paroisse — La cure est à l'alternative signifie qu'elle est présenté soit par l'Évêque soit par un autre possesseur du droit de présentation et souvent alternativement — La cure est à l'ordinaire signifie qu'elle est présentée par l'Évêque — Subdélégation désigne un lieu possédant un pouvoir délégé par une autorité — Ressort de ou ressortir de signifie dépendre de — Une treve est une succursale de paroisse — 1 lieue (lieue tarifaire de 2400 toises) correspond à environ 4677 de nos mêtres — 1 livre (poid) correspond à environ 490 de nos grammes — 1 millier (poid) correspond à environ 490 de nos kilogrammes — La basse-Justice traite des infractions mineures et des affaires concernant les droits dû au seigneur — La moyenne-Justice traite des infractions pouvant entrainer des amendes ou peines de prison conséquentes, mais pas la peine de mort — La haute-Justice traite des infractions les plus graves où la peine de mort peut être prononcée — L'orthographe de la fin du 18ème siècle est respectée.

bluline - bretagneweb

accueil bretagneweb                  haut de page                  courriel e-mail bretagneweb