accueil bretagneweb              bretagneweb

O

O.

carte postale mesquer        
         

bluline - bretagneweb

  DICTIONNAIRE HISTORIQUE ET GÉOGRAPHIQUE DE OGÉE (1778-1780):

MESQUER ; à peu de distance de la mer ; à 15 lieues & demie à l'Ouest-Nord-Ouest de Nantes, son Evêché ; à 21 lieues deux tiers de Rennes ; & à 2 lieues de Guérande, sa Subdélégation & son ressort. Cette Paroisse, dont la Cure est à l'Ordinaire, releve du Roi, & compte 1200 communiants. L'Eglise étoit jadis un Prieuré dépendant de l'Abbaye de Saint-Gildas de Rhuis. Ce territoire, borné au Nord & à l'Ouest par la mer, est très-fertile : les habitants font du sel, & vivent dans une honnête aisance ; mais on ne peut leur pardonner de laisser sans culture une prodigieuse quantité de landes qui sont au Sud de leur bourg, & dont le sol, qui est excellent, mérite tous les soins du cultivateur. Dans quelques autres Paroisses, c'est la pauvreté qui fait que les terres restent sans culture ; mais, ici, on ne doit accuser que l'indolence.
Le château de Camsillon, Baronnie, avec haute, moyenne & basse-Justice, appartenoit jadis aux Seigneurs de Tornemine, famille très-distinguée de cette province. Pierre Tornemine, Seigneur de la Guerche, & Baron de Camsillon, épousa Renée, fille de François de Rieux, Seigneur d'Asserac, de laquelle il eut plusieurs enfants : ce Seigneur mourut en 1582.
François Tornemine, successeur de Pierre, son pere, dans la Baronnie de Camsillon, servit avec beaucoup de zele les Rois Henri III & Henri IV : il lui en coûta la majeure partie de ses biens, qui lui furent ravis par le Duc de Mercour dans les guerres de la ligue. Le 12 Octobre 1590, un corps de troupes Espagnoles arriva au secours du Duc de Mercour, & débarqua au Croisic, d'où ces étrangers allerent assiéger le château de Camsillon, dont ils s'emparerent, & qu'ils firent raser ; de sorte qu'on n'en voit plus que des vestiges qui annoncent qu'il étoit autrefois très-fort. François Tornemine avoit épousé Odette Goulard, d'une ancienne maison de Poitou : il mourut au camp devant Amiens, en 1597, où il avoit conduit, à ses frais, un corps de cinq cents Gentilshommes.
On remarque dans ce territoire la maison noble du Boisic-Becdelievre, érigée en Marquisat par le Roi Louis XIII, en l'an 1638, en faveur de N. de Becdelievre, Conseiller au Parlement de Bretagne ; aujourd'hui à M. de Becdelievre, Premier Président à la Chambre des Comptes de Bretagne, de la même famille : cette Terre a haute, moyenne & basse-Justice. La Terre de Beaulieu, haute-Justice, appartient à M. du Pargo, & s'exerce à Guérande.

La cure correspond à la ou aux personnes en charge des âmes de la paroisse — La cure est à l'alternative signifie qu'elle est présenté soit par l'Évêque soit par un autre possesseur du droit de présentation et souvent alternativement — La cure est à l'ordinaire signifie qu'elle est présentée par l'Évêque — Subdélégation désigne un lieu possédant un pouvoir délégé par une autorité — Ressort de ou ressortir de signifie dépendre de — Une treve est une succursale de paroisse — 1 lieue (lieue tarifaire de 2400 toises) correspond à environ 4677 de nos mêtres — 1 livre (poid) correspond à environ 490 de nos grammes — 1 millier (poid) correspond à environ 490 de nos kilogrammes — La basse-Justice traite des infractions mineures et des affaires concernant les droits dû au seigneur — La moyenne-Justice traite des infractions pouvant entrainer des amendes ou peines de prison conséquentes, mais pas la peine de mort — La haute-Justice traite des infractions les plus graves où la peine de mort peut être prononcée — L'orthographe de la fin du 18ème siècle est respectée.

bluline - bretagneweb

accueil bretagneweb                  haut de page                  courriel e-mail bretagneweb