accueil bretagneweb              bretagneweb

O

O.

carte postale la gacilly        
         

bluline - bretagneweb

  SITES INSCRITS ET CLASSÉS:

      LA PIERRE PIQUÉE SITUÉE À LA GACILLY EN BORDURE DU CHEMIN G .C. N° 7 À L'ENTRÉE DU BOURG - CLASSÉ LE 22 DÉCEMBRE 1932

bluline - bretagneweb

  DICTIONNAIRE HISTORIQUE ET GÉOGRAPHIQUE DE OGÉE (1778-1780):

LA GACILLI ; treve de la Paroisse de Carentoir ; au bord de la riviere d'Aph ; à 1 lieue & demie de Carentoir. Il s'y tient un marché toutes les semaines. Cette Seigneurie est très-ancienne. Après la mort d'Olivier, Chevalier, Seigneur de Montauban, Julienne de Tournemine, son épouse, eut pour douaire la Terre & Seigneurie de la Gacilli, avec toutes ses dépendances, qui s'étendoient dans les Paroisses de Ruffiac, de la Chapelle-Gacelin, des Fougerais, & autres. Cette Terre fut ensuite possedée par Françoise d'Amboise, Duchesse de Bretagne, puis par des Seigneurs de la maison de Rohan.
Par transaction passée le 5 Avril 1478, Louis de Rohan, Seigneur de Guemené, cede à Pierre de Rohan, Seigneur de Gié, Maréchal de France, son frere cadet, les Terres & Seigneuries de la Gacilli, de Carentan en Normandie, & de Gié en Bourgogne, pour son droit à la succession de leurs pere & mere.
Cette Seigneurie fut unie aux Terres de Couettion & des Bouexieres, & érigée en marquisat sous le nom de la Bourdonnaye, par lettres-patentes du mois de Février 1717, en faveur de Yves-Marie de la Bourdonnaye, Conseiller d'Etat, pour lui & ses enfants à perpétuité. Elle consiste actuellement dans les ruines de l'ancien château, qui a droit de guet & de garde, & dans la petite ville ou bourg de même nom. Elle a droit de patronage dans l'Eglise de l'Aumônerie de Saint-Jean de ce bourg, & ses possesseurs sont regardés comme Seigneurs fondateurs de Carentoir. Elle a une haute, moyenne & basse-Justice, & appartient à M. Paul-Esprit-Marie, Marquis de la Bourdonnaye, Comte de Blossac, Intendant de Poitiers, &c.
Les autres maisons nobles sont : la Ville-Orion, haute, moyenne & basse-Justice, à M. le Comte de Lorge ; la Ville-Louel, haute, moyenne & basse-Justice, à M. de Cadouzan.

La cure correspond à la ou aux personnes en charge des âmes de la paroisse — La cure est à l'alternative signifie qu'elle est présenté soit par l'Évêque soit par un autre possesseur du droit de présentation et souvent alternativement — La cure est à l'ordinaire signifie qu'elle est présentée par l'Évêque — Subdélégation désigne un lieu possédant un pouvoir délégé par une autorité — Ressort de ou ressortir de signifie dépendre de — Une treve est une succursale de paroisse — 1 lieue (lieue tarifaire de 2400 toises) correspond à environ 4677 de nos mêtres — 1 livre (poid) correspond à environ 490 de nos grammes — 1 millier (poid) correspond à environ 490 de nos kilogrammes — La basse-Justice traite des infractions mineures et des affaires concernant les droits dû au seigneur — La moyenne-Justice traite des infractions pouvant entrainer des amendes ou peines de prison conséquentes, mais pas la peine de mort — La haute-Justice traite des infractions les plus graves où la peine de mort peut être prononcée — L'orthographe de la fin du 18ème siècle est respectée.

bluline - bretagneweb

accueil bretagneweb                  haut de page                  courriel e-mail bretagneweb