accueil bretagneweb              bretagneweb

O

O.

carte postale lantillac        
         

bluline - bretagneweb

  MONUMENTS INSCRITS ET CLASSÉS:

      PORTE DATÉE DE 1568 DE LA MAISON SITUÉE À LA SORTIE DU BOURG - INSCRIT LE 20 MARS 1934

bluline - bretagneweb

  DICTIONNAIRE HISTORIQUE ET GÉOGRAPHIQUE DE OGÉE (1778-1780):

LANTILLAC ; à 7 lieues trois quarts au Nord-Nord-Est de Vannes, son Evêché ; à 15 lieues un quart de Rennes ; & à 1 lieue un tiers de Josselin, sa Subdélégation. Cette Paroisse est une Châtellenie qui ressortit à Ploermel. On y compte 600 communiants. La Cure est à l'Ordinaire. La haute, moyenne & basse-Justice de Lantillac, appartient à M. de Roscanvec. En 1300, Robert de Beaumanoir étoit Seigneur de la Paroisse. En 1550, la maison noble de Talhouet appartenoit à Louis de Cleguennec, Chevalier, Seigneur de Lantillac, qui épousa Mathurine du Cambout. La Villequer appartenoit à Aimon de Lauret, qui, quoique d'une très-ancienne noblesse, étoit Barbier de sa profession ; il exerçoit son métier, en 1427, à Lantillac, La Ville-Louel appartenoit, dans ce même temps, à Maurice de Sérent. Ce territoire est arrosé des eaux de la riviere d'Oust. On y voit des terres en labeur, des prairies, beaucoup de landes, & un bois nommé de la Villeguin.

La cure correspond à la ou aux personnes en charge des âmes de la paroisse — La cure est à l'alternative signifie qu'elle est présenté soit par l'Évêque soit par un autre possesseur du droit de présentation et souvent alternativement — La cure est à l'ordinaire signifie qu'elle est présentée par l'Évêque — Subdélégation désigne un lieu possédant un pouvoir délégé par une autorité — Ressort de ou ressortir de signifie dépendre de — Une treve est une succursale de paroisse — 1 lieue (lieue tarifaire de 2400 toises) correspond à environ 4677 de nos mêtres — 1 livre (poid) correspond à environ 490 de nos grammes — 1 millier (poid) correspond à environ 490 de nos kilogrammes — La basse-Justice traite des infractions mineures et des affaires concernant les droits dû au seigneur — La moyenne-Justice traite des infractions pouvant entrainer des amendes ou peines de prison conséquentes, mais pas la peine de mort — La haute-Justice traite des infractions les plus graves où la peine de mort peut être prononcée — L'orthographe de la fin du 18ème siècle est respectée.

bluline - bretagneweb

accueil bretagneweb                  haut de page                  courriel e-mail bretagneweb