accueil bretagneweb              bretagneweb

O

O.

carte postale tredion        
         

bluline - bretagneweb

  MONUMENTS INSCRITS ET CLASSÉS:

      DEUX MENHIRS TAILLÉS DITS BABOUIN ET BABOUINE DANS LE BOIS DE HANVAUX - CLASSÉ LE 10 JUILLET 1933

      DOLMEN À COËTBY- CLASSÉ LE 25 AOÛT 1966

  SITES INSCRITS ET CLASSÉS:

      L'ENSEMBLE FORMÉ SUR LA COMMUNE DE TRÉDION PAR LE CHÂTEAU ET SON PARC, PARCELLES 483 À 488 SECTION A - CLASSÉ LE 06 MAI 1943

      L'ENSEMBLE FORMÉ SUR LA COMMUNE DE TRÉDION PAR LES PERSPECTIVES DU CHÂTEAU - CLASSÉ LE 24 SEPTEMBRE 1968

bluline - bretagneweb

  DICTIONNAIRE HISTORIQUE ET GÉOGRAPHIQUE DE OGÉE (1778-1780):

ELVEN ; sur la route de Vannes à Ploermel ; à 3 lieues un quart de Vannes, son Evêché & sa Subdélégation ; & à 17 lieues de Rennes. Cette Paroisse a une haute & basse-Justice, qui ressortit au Siege Présidial de Vannes. On y compte 3600 communiants, y compris ceux d'Aguenac, sa treve. La Cure est à l'Ordinaire. Il s'y tient un marché par semaine. Auprès du pont Guillemet, sur la riviere d'Ars, est une montagne sur laquelle il se trouve des crystaux, dont les uns sont d'un blanc transparent, & les autres exagones. Ces derniers, lorsqu'ils sont travaillés, imitent, à quelques choses près, ceux du Rhin.
L'antique château d'Elven, appartenoit, dans le treizieme siecle, aux Seigneurs de Rieux ; en 1490, il étoit au Maréchal de ce nom. La Duchesse Anne le fit démolir avec plusieurs autres appartenant à ce même Seigneur, à qui elle donna une somme de 100000 écus pour indemnité ; ( voyez Ancenis. ) Cette Seigneurie appartenoit, en 1610, au Duc d'Elbeuf, qui l'avoit reçue de Louise de Rieux, sa mere. Ce Duc afféagea le parc d'Elven, planté en bois de futaie & enfermé de murs ; l'ancien château démoli en 1490 ; les étangs & retenues situés dans ledit parc, qui peut contenir trois cents trente-un journaux de terrein ; & vendit les Terre & Seigneurie de Largouet, avec l'agrément du Roi & de la Reine mere, qui jouissoit du domaine de la Bretagne, à titre de douaire, par contrat passé le 25 Mai 1655, à........ Rozei, pour une somme de 43000 livres, & une rente de 60 fois payable à la Fête de Noël de chaque année. En 1659, le sieur Rozei vendit le parc & le château d'Elven au célebre Fouquet, Surintendant des Finances, qui les revendit à Louis de Tremereuc, Conseiller au Parlement de Bretagne, à la charge de relever du Roi & autres Seigneurs : ce bien appartient, à présent, à M. de Cornullier, Président au Parlement de Bretagne.
Les maisons nobles d'Elven, en 1400, étoient : les manoirs de Ker-fili, au Seigneur de Coëtquen ; de Panistrel, à Pierre de Beau-Chesne ; de Trufléan, à Richard de Crezolles ; de Ker-bouleven, à Jean le Batard ; de Logodec, à Alain le Comte ; du Bot-Duval, à Jean l'Estoubenec ; du Pré, à Jean Bizien ; de Tremondic, à Eon de Gaberic ; les maisons nobles de Camarec, à Guillaume de Camarec ; du Helfau, à Alain du Helfau ; l'Ebergement de Daquenac, à N.......... de la Saudrais ; Kerlo, la Boissiere ; & la Haye-Drean. Ce territoire est arrosé des eaux de la riviere d'Ars, sur les bords de laquelle sont de très-belles prairies. Les terres y sont fertiles en grains de toutes especes, & en lin, mais mal cultivées ; les landes y sont très-étendues. On y fait du cidre.

La cure correspond à la ou aux personnes en charge des âmes de la paroisse — La cure est à l'alternative signifie qu'elle est présentée soit par l'Évêque soit par un autre possesseur du droit de présentation et souvent alternativement — La cure est à l'ordinaire signifie qu'elle est présentée par l'Évêque — Subdélégation désigne un lieu possédant un pouvoir délégué par une autorité — Ressort de ou ressortir de signifie dépendre de — Une trève est une succursale de paroisse — 1 lieue (lieue tarifaire de 2400 toises) correspond à environ 4677 de nos mêtres — 1 livre (poids) correspond à environ 490 de nos grammes — 1 millier (poids) correspond à environ 490 de nos kilogrammes — La basse-Justice traite des infractions mineures et des affaires concernant les droits dus au seigneur — La moyenne-Justice traite des infractions pouvant entrainer des amendes ou peines de prison conséquentes, mais pas la peine de mort — La haute-Justice traite des infractions les plus graves où la peine de mort peut être prononcée — L'orthographe de la fin du 18ème siècle est respectée.

bluline - bretagneweb

accueil bretagneweb                  haut de page                  courriel e-mail bretagneweb