accueil bretagneweb              bretagneweb
 
HISTOIRE DE DOL DE BRETAGNE

Histoire de la ville de Dol de Bretagne

 

— Étymologie de Dol:

O.

 

— Dol avant période romaine (avant -57 avant Jésus-Christ):

O.

 

— Dol pendant la période romaine (-57 avant Jésus-Christ - vers 410):

O.

histoire de saint-brieuc
Carte des 7 saints fondateurs de la Bretagne avec Saint-Samson parmi eux

 

— Dol au temps des mérovingiens et des carolingiens:

O.

 

— Dol du 11ème au 13ème siècle:

histoire de dol
Carte des cathédrales bretonnes dont la cathédrale Saint-Samson de Dol

 

— Dol du 14ème siècle à la perte de l'indépendance bretonne en 1491:

O.

 

— Dol de 1491 à la révolution française de 1789:

O.

 

— Dol pendant la révolution française de 1789 et le 1er empire:

Le nouveau découpage administratif de la France décidé au début de la révolution de 1789 et appliqué en 1790 fait de Dol le chef lieu d'un district du nouveau département d'Ille et Vilaine.

histoire de dols
Carte des 9 districts d'Ille et Vilaine dont celui de Dol en 1790
(cartes des autres districts bretons)

 

 

Dès mars 1793 la Vendée rentre en insurrection, une armée de Vendéens est créée et sera connue commen armée catholique et royale d'Anjou et du Haut-Poitou commandée par Maurice Gigost d'Elbée, son objectif après la défaite à Cholet le 17 octobre est de rejoindre et prendre un port de la Manche où des renforts anglais pourront les aider. Cette pérégrination en Anjou, Bretagne, Maine et Normandie d'environ 80000 personnes prendra le nom de Virée de Galerne (galerne ou gwalam en breton est un vent froid et humide de l'ouest de la France). Après la défaite du 17 octobre à Cholet, le reste de l'armée vendéenne se replie sur Beaupréau puis sur Saint-Florent le Vieil, les 17 au soir et le 18 octobre est consacré à la traversée sans problème de la Loire grâce aux 4000 hommes qui avaient pris position au nord de la Loire à Varades avant la bataille de Cholet. Henri de la Rochejaquelein agé de 21 ans est choisi pour remplacer Gigost d'Elbée sérieusement blessé, le 20 octobre les villes de Candé, Segré, Château-Gontier sont prises sans réels combats puis Laval est prise le 22 octobre et défendue victorieusement le 26 du même mois, ensuite Mayenne est occupé le 2 novembre puis le 3 c'est au tour de Fougères après une bataille où les républicains réussissent à fuir vers Rennes, Vitré et Avranches, depuis la prise de Laval le 22 de nombreux Chouans ont rejoint l'armée des Vendéens (le nom de chouans vient soit de Jean Cottereau dit Jean Chouan d'un de leur chef, soit du cri du chat huant ou chouin en gallo). Les Vendéens et les Chouans quittent Fougères le 8 en direction de Granville et plus particulièrement de son port au lieu de Saint-Malo qui avait été pressenti, le 9 ils sont à Dol puis le 14 sans l'aide de la marine anglaise de Jersey qui ignore l'attaque ils échouent plusieurs fois devant Granville défendue par le général Peyre. Un retour vers la Vendée est décidé, les républicains sont vaincus à Pontorson le 18 novembre puis à Dol entre les 20 et le 22 novembre, Fougères est occupé le 23, Laval le 25 mais cette virée en début d'hiver fait des ravages dans l'armée des Vendéens et des Chouans qui subissent une défaite le 3 et 4 décembre devant Angers puis une autre les 12 et 13 décembre devant le Mans qui les obligent à se replier sur Laval. Beaucoup de Chouans quittent l'armée et se sont principalement des Vendéens qui descendent vers la Loire dont seuls 1200 hommes ont le temps de traverser dont leur chef Henri de la Rochejaquelein accompagné de Stofflet, le gros de l'armée soit 6000 hommes environ plus un nombre équivalent de non combattant reste au nord de la Loire se retranchent dans Savenay où ils sont écrasés le 23 décembre par plus de 18000 républicains, 600 prisonniers vendéens sont exécutés et environ 1650 femmes et enfants seront envoyés à Nantes pour mourir fusillés ou noyés par Carrier dans ce que l'ont appellera les noyades de Nantes.

histoire de la bretagne
Carrier
histoire de la bretagne
Henri de la rochejaquelein
 
histoire de la bretagne
Stofflet
 

histoire de la bretagne
Carte de la Virée de Galerne en 1793, Dol est occupé par les Vendéens et les Chouans le 9 novembre 1793 puis après leur défaite devant Granville Dol est pris et réoccupé après des combats entre le 20 et le 22 novembre 1793

 

— Dol pendant la révolution industrielle de 1815 à 1914:

O.

 

— Dol pendant la première guerre mondiale (1914-1918):

O.

 

— Dol pendant l'entre deux guerres mondiales (1918-1939):

Le football (héritier de la soule du moyen-âge) est codifié en Angleterre au milieu du 19ème siècle. Dès 1880-1890 la communauté anglaise de Dinard et de Saint-Servan jouent au football sur le sol breton, ce sport est dans un premier temps appelé ballon rond. Le football apparait à Dol en 1921 avec la Samsonnaise club de patronage.

La Samsonnaise fusionne avec la section football de la Jeunesse Sportive Doloise eu 1987 pour devenir l'Entente Samsonnaise Doloise (E.S. Doloise).

histoire de la bretagne
Carte des premiers clubs de football en Bretagne à la fin du 19ême siêcle ou au début du 20ème dont celui de Dol

La ville de Dol change de nom en 1924 pour Dol de Bretagne.

 

— Dol de Bretagne pendant la deuxième guerre mondiale (1939-1945):

La ville de Dol de Bretagne est occupée par l'armée allemande le 19 juin 1940.

histoire de vannes
Progression en Bretagne de l'armée allemande en juin 1940, Dol de Bretagne est occupé le 19-6-1940

Dol de Bretagne est libéré le 4 août 1944 par les troupes américaines juste après la percée d'Avranches le 1er août 1944.

histoire de vannes
Progression en Bretagne de l'armée américaine en août 1944, Dol de Bretagne est libéré le 4-8-1944

 

— Dol de Bretagne après la deuxième guerre mondiale:

O.

 

— Photos sur Dol de Bretagne:

histoire de DOL
histoire de DOL
histoire de DOL
histoire de DOL
histoire de DOL
histoire de DOL
histoire de DOL
histoire de DOL
histoire de DOL
histoire de DOL

 

— Cartes postales sur Dol de Bretagne:

histoire de DOL
histoire de DOL
histoire de DOL
histoire de DOL
histoire de DOL
histoire de DOL
histoire de DOL
histoire de DOL
histoire de DOL

.

 

— Évolution du nom de la ville de Dol de Bretagne au cours des siècles:

 

— Personnalités nées ou ayant vécues à Dol de Bretagne:

histoire de DOL
Saint Samson, né probablement vers le début du 6ème siècle dans le Pays de Galles, nommé évêque au Pays de Galles il traverse tout de même la manche pour fonder plusieurs monastères dont celui de Dol où il meurt probablement vers 565. Il aura un role politique dans le différent entre le roi franc Childebert 1er et le roi breton Judual vers 555. Il est possible que Judual en reconnaissanse des services rendus, créa le diocése de Dol avec Saint Samson à sa tête, mais pour d'autres l'évêché de Dol ne fut créé que sous Nominoë vers 848. Saint Samson fait partie des sept saints évangélisateurs de la Bretagne avec Saint Brieuc, Saint Corentin, Saint Malo, Saint Patern, Saint Pol Aurélien, Saint Samson et Saint Tugdual.

Liste des maires de Dol de Bretagne
 
Liste des évêques de Dol de Bretagne
vers 1720 François Desrieux
vers 1760-1770 François Louis Desrieux
1771-1781 Lepoitevin
1781 Ducogner
1781-1783 Marc Pasquier
1783 Malo Giquel
1784-1790 Joseph Poullet
1790 Bonaventure Rever d'Hermont
1790-1791 Malo Fristel
1791 Pierre Ducugnet
1791 Julien Hervoches du Quilliou
1791-1792 François Lemercier
1792-1794 Louis Greffier
1794 René Jouquan
1794-1796 François Lemercier
1796-1798 Thomas Corbinais
1798-1799 Pierre Dupin
1799-1802 Charles Vilallard
1802-1813 Jean Baptiste Denoual
1813-1820 Joseph Pasquier Laforest
1820-1828 Julien Lejamptel
1828-1831 François Lecompte
1831-1836 Jean Baptiste Corbinais
1836-1839 Charles Poidloüe
1839-1840 Lecourt de Chantilly
1840-1848 Jean Baptiste Corbinais
1848-1852 François Demignac
1852 Alcide Macé
1853-1860 Constant Besnard
1860-1876 François Demignac
1876-1878 Henri Robert
1878-1891 Auguste Lejamptel
1891-1917 Victoc Planson
1917-1919 Alfred Lejamptel
1919 Pierre Flaux
1919-1928 Marie Charles Stourm
1928-1931 René Percevault
1944-1946 Victor Compagnon
1946-1959 François Roptin
1959-1971 Yves Estève
19715-1987 Jean Hamelin
1988-2008 Michel Esneu
2008 Denis Rapinel
  <
vers 548 Saint-Samson
...585 Saint-Magloire
Saint-Budoc
Saint-Leucher
Tiernmaël
vers 640 Restoald
vers 650 Wral
Saint-Turiau
Genevé
Restoad
Armael
vers 770 Saint-Jumel
Juthinaleus
vers 842 Haëlrit
vers 848 Salocon
Fasrcaire
....859-866 Festinien
vers 878 main
Mahen
vers 888-895 Jean
Lowenan
vers 930 Agan
vers 950-952 Wichoen (Jutohen)
vers 990 Main
...1004 Rolland
1008-1039 Guinguené
1039-1076 Juhel (Juthael)
1076-1078 Gilduin
1076-1081 Even (Yves ou Yvon)
1082-1092 Jean de Dol
1093-1107 Rolland
-1107 Vulgrin
1107-1130 Baudry de Bourgeil
1130-1147 Geoffroi le Roux
1147-1153 Olivier
1154-1161 Hugues le Roux
1162-1163 Roger du Homet
1164-1177 Jean
1177-1188 Roland
1188 Henri
1181-1190 Jean de Vaulnoise
...1194-1199 Jean de la Mouche
...1209-1231 Jean de Lysenech
1231-1241 Clément de Coetquen
1243-1265 Étienne
1266-1279 Jean Mahé
1280-1301 Thibaud de Pouencé
1301-1312 Thibaud de Moréac
1312-1324 Jean du Bosc
1324-1328 Guillaume Melchin
1328-1340 Jean d'Avaugour
1340-1348 Henri du Bois
1352-1357 Simon le Maye
1357-1366 Nicolas
1366-1373 Jean des Pas
1373-1377 Geoffroy de Coëtmoisan
1378-1381 Pierre
1381-1382 Guy de Roye
1382 Pierre de Sinigaglia
1382-1386 Évrard de Trémignon
1386-1391 Guillaume de Brie
1391-1405 Richard de Lesmenez
1405-1429 Étienne Couvret
1431-1437 Jean de Bruc
1437-1444 Alain Lespervez
1444-1456 Raoul de la Moussaye
1456-1474 Alain de Coëtivy
1474-1478 Christophe de Penmarch
1478-1482 Michel Guibé
1482-1504 Thomas James
1504-1521 Mathurin de Plédran
1522-1524 Thomas le Roy
1524-1528 Jean Stafiléo
1524-1556 François de Laval
1556-1557 Jean de Matthefélon
1558-1591 Charles d'Espinay
1598-1603 Edmond de Révol
1603-1630 Antoine de Révol
1630-1644 Hector Douvrier
1645-1648 Antoine Cohon
1648-1657 Robert Cupif
1660-1692 Matthieu Thoreau
1692-1702 Jean Chamillard
1702-1715 François de Voyer de Paulmy d'Argenson
1715-1748 Jean-Louis de Bouschet de Sourches
1749-1767 Jean-François Dondel
1767-1790 Urban René de Hercé
1790-1801 pas de nomination et suppression de l'évêché en 1801 au profit des évêchés de Saint-Brieuc et Rennes
Depuis le 13-2-1880 archevêché de
Rennes - Dol - Saint-Malo
1878-1893 Charles Place

histoire de dol
1893 Jean-Nathalis Gonindard

histoire de dol
1893-1906 Guillaume Labouré
1906-1921 Auguste Dubourg
1921-1930 Alexis-Armand Charost

histoire de dol
1930-1939 René Mignen

histoire de dol
1940-1964 Clément Roques

histoire de dol
1964-1985 Paul Gouyon
1985-1998 Jacques Jullien
1998-2007 François Saint-Macary
2007 Pierre d'Ornellas

bluline - bretagneweb

  Monuments inscrits ou classés:

      MENHIR DE CHAMP-DOLENT - CLASSÉ EN 1889

      MANOIR DE LA BELLE-NOË EN TOTALITÉ, ENSEMBLE DES BÂTIMENTS DE DÉPENDANCES, EN TOTALITÉ, PUITS ET VESTIGES DU PORTAIL D'ENTRÉE, TERRAIN D'ASSIETTE AVEC SES TERRASSES, MURS DE SOUTÈNEMENT, COURS, FOSSÉS, ANCIENS JARDINS ET ALLÉES COMPRIS DANS L'UNITÉ FONCIÈRE ACTUELLE - INSCRIT LE 6 JANVIER 2006

      FAÇADES ET TOITURES DU MANOIR DES BEAUVAIS - INSCRIT LE 4 FÉVRIER 1963

      CAVE DITE DE L'ENFER DE LA MAISON ANCIENNE 18 GRANDE-RUE - INSCRIT LE 27 AVRIL 1972

      FAÇADE ET TOITURE DE LA MAISON DU 15ÈME SIÈCLE DITE LA GUILLOTIÈRE 27 GRANDE-RUE - INSCRIT LE 5 AOÛT 1930

      FAÇADE ET TOITURE SUR RUE DE LA MAISON DES PETITS PALETS DITE AUSSI DES PLAIDS 17 GRANDE-RUE DES STUARTS - INSCRIT LE 18 MARS 1980

      ANCIENNE CATHÉDRALE SAINT-SAMSON - CLASSÉ EN 1840

bluline - bretagneweb

  Dictionnaire historique et géographique de Ogée (1778-1780):

DOL ; par les 4 degrés 6 minutes 10 secondes de longitude, & par les 48 degrés 32 minutes 12 secondes de latitude, à 11 lieues un quart de Rennes. Cette ville est située dans le territoire que César nous apprend avoir été occupé par les Diablintes ou Diaulitæ. Je ne perdrai point mon temps à rechercher la très inutile & très-incertaine étymologie du nom de cette ville ; qu'il vienne de Léondoul, de dolor, de Dolomheir, de Diaulitæ dont, par contraction, on a fait Diaul & puis Dol, c'est ce qui, sans doute, importe peu à tout lecteur de bon sens : il ne s'arrêtera pas davantage aux nouvelles étymologies du mot Dol, qu'on a prétendu signifier endroit élevé, & ensuite, lieu bas & fertile ; ce qui ne se ressemble guere, ou qu'on a imaginé retrouver dans les mots latins adolesco, tollo ; dans le grec, tholos ; dans l'hébreu, gadol. De l'érudition de ce genre est loin de mériter l'attention des Sçavants, & n'est bonne qu'à ajouter de nouvelles erreurs à toutes celles dont ceux qui ne le sont pas ont déja tant de peine à se défaire.
Dol est une petite ville presque sans commerce & sans industrie, mal bâtie, peuplée d'environ trois mille habitants, & remarquable seulement par sa situation & son Evêché. Elle est encore entourée d'anciens murs, flanqués de tours, qui tombent en ruines : on y avoit ajouté quelques ouvrages avancés, qui ne sont pas moins dégradés.
CARFANTIN ; à un quart de lieue au Sud de Dol, son Evêché & sa Subdélégation ; & à 10 lieues & demie de Rennes. Elle ressortit à Dinan : on y compte 600 communiants. La Cure se présente par le Chapitre de la Cathédrale. Son territoire est abondant en grains, chanvre, lin, foin, & fruits. C'est un pays marécageux.
Cette Paroisse est une des plus anciennes de son diocese : on trouve que Childebert, Roi d'Austrasie, la donna, l'an 590, à Saint Samson, pour doter son Abbaye.
En 1490, on voyoit dans ce territoire les maisons ci-après : le château d'Acy & le Rouveray, à Gilles Lesquin ; la Rouauldaye, à Jean Eon, & Marie Duhan, son épouse ; l'Epinay, à Philippe Poirier ; la Buharaye, la Forêt-Haraud, la haute Bruteraye, la Chapelle-Cobaz, Vaudoré, & Orgeril.
L'ABBAYE : cette Paroisse est située à l'extrémité de l'un des fauxbourgs de Dol ; elle compte 300 communiants, & ressortit au Siege royal de Dinan. La Cure est desservie par le Séminaire. Vers l'an 1068, Johoneus, Evêque de Dol, obtint du Pape Grégoire VII la permission de bâtir le Monastere de Saint-Florent, sous Dol, dans l'endroit alors nommé Mezuoit. Even, son successeur, en 1076, bénit le cimetiere de ce Couvent, & permit aux Moines de faire la Fête de Saint-Florent, à condition qu'ils ne recevroient aucun étranger dans leur Monastere sans son agrément. Guillaume, frere de Johoneus, en fut le premier Abbé, & donna à sa Communauté l'Eglise de Pleine-Fougeres, avec les dîmes qu'il en retiroit. Jean qui succéda à Even, & Saint-Gedouin, son frere, donnerent à cette nouvelle Abbaye la moitié de l'Eglise de Lanrigan, avec la moitié de ses dîmes. L'Abbé Guillaume acheta de Rivalon, fils du Prêtre Constance, l'autre moitié de cette Eglise, pour la somme de quatorze livres : on lui donna encore les revenus de la pêche de la riviere de Rance, dans le territoire de Saint-Suliac. La moitié de ces revenus lui fut donnée par Olivier de Dinan : ce Monastere forme aujourd'hui la Paroisse nommée l'Abbaye, près Dol. Les Eudistes tiennent le Séminaire, & possedent ce Prieuré qui a une haute-Justice.

La cure correspond à la ou aux personnes en charge des âmes de la paroisse — La cure est à l'alternative signifie qu'elle est présentée soit par l'Évêque soit par un autre possesseur du droit de présentation et souvent alternativement — La cure est à l'ordinaire signifie qu'elle est présentée par l'Évêque — Subdélégation désigne un lieu possédant un pouvoir délégué par une autorité — Ressort de ou ressortir de signifie dépendre de — Une trève est une succursale de paroisse — 1 lieue (lieue tarifaire de 2400 toises) correspond à environ 4677 de nos mêtres — 1 livre (poids) correspond à environ 490 de nos grammes — 1 millier (poids) correspond à environ 490 de nos kilogrammes — La basse-Justice traite des infractions mineures et des affaires concernant les droits dus au seigneur — La moyenne-Justice traite des infractions pouvant entrainer des amendes ou peines de prison conséquentes, mais pas la peine de mort — La haute-Justice traite des infractions les plus graves où la peine de mort peut être prononcée — L'orthographe de la fin du 18ème siècle est respectée.

bluline - bretagneweb

accueil bretagneweb                  haut de page                  courriel e-mail bretagneweb