accueil bretagneweb              bretagneweb
HISTOIRE

HISTOIRE DE LA VILLE DE QUIMPER

 

— ÉTYMOLOGIE DE QUIMPER:

LE NOM DE LA VILLE DE QUIMPER VIENT DU BRETON KEMPER QUI SIGNIFIE CONFLUENT CAR QUIMPER EST À LA JONCTION DES RIVIÈRES STEIR, ODET ET JET.

 

— QUIMPER AVANT PÉRIODE ROMAINE (AVANT -57 AVANT JÉSUS-CHRIST):

LE CENTRE-VILLE ACTUEL DE QUIMPER SOIT LA ZONE COMPRISE ENTRE L'ODET AU SUD, LE STEÏR À L'OUEST ET LE FROUT À L'EST NE SEMBLE PAS AVOIR EUT UNE OCCUPATION CELTIQUE OU GAULOISE, PAR CONTRE LES ENVIRONS DISPOSAIENT DE NOMBREUSES FERMES AINSI QUE DES POINTS FORTIFIÉS ET MÊME UNE PETITE AGGLOMÉRATION À KERGOLVEZ (3KM AU NORD-NORD-OUEST DU CENTRE-VILLE). LE MONT FRUGY POSSÉDAIT UN LIEU SACRÉ GAULOIS QUI SERA UTILISÉ PLUS TARD PAR LES ROMAINS POUR CONSTRUIRE UN TEMPLE.

 

— QUIMPER PENDANT LA PÉRIODE ROMAINE (-57 AVANT JÉSUS-CHRIST - VERS 410):

LA NÉCESSITÉ D'APROVISIONNER EN MARCHANDISES LA VILLE DE VORGIUM (CARHAIX) ALORS EN PLEINE EXPANSION OBLIGEA DE CRÉÉ UNE ZONE D'ATTERRAGE SUR LA CÔTE SUD DE L'ARMORIQUE, LA ZONE SUD DU MONT FRUGY FUT CHOISI VERS 30 APRÈS JÉSUS-CHRIST MAIS AUCUN QUAI NE SERA CONSTRUIT, LE SITE PREND TRÈS PROBABLEMENT LE NOM D'AQUILONIA PUIS DEVIENDRA LOCMARIA, MALGRÉ LE NOM DE AQUILONIAI SERA ENCORE UTILISÉ JUSQUE VERS LA FIN DU 1ER MILLÉNAIRE.

histoire de quimper
histoire de quimper
CARTE DES ENVIRONS DE QUIMPER AU 3ÈME SIÈCLE
CARTE DE QUIMPER SITE DE LOCMARIA AU 3ÈME SIÈCLE

UN TEMPLE GALLO-ROMAIN EST CONNU À AQUILONIA (LOCMARIA), IL SAGIT DU TEMPLE DE PARC AR GROAS SUR LE MONT FRUGY À L'EMPLACEMENT D'UN LIEU DE CULTE GAULOIS.

histoire de quimper
CARTE DES TEMPLES GALLO-ROMAINS DE BRETAGNE DONT CELUI DE QUIMPER
(CARTES DES DIFFÉRENTES FRONTIÈRES DES CITÉS GALLO-ROMAINES)

LES INVASIONS GERMANIQUES PROVOQUENT DES TROUBLES DE PLUS EN PLUS IMPORTANTS DANS L'EMPIRE ET PROVOQUE LE DÉPART DÉFINITIF D(AQUILPNIA DES TROUPES ET D'UNE GRANDE PARTIE DE L'ADMINISTRATION ROMAINES AU 4ÈME SIÈCLE.

 

— QUIMPER AU TEMPS DES MÉROVINGIENS ET DES CAROLINGIENS:

LES PREMIÈRES MENTIONS D'UN ÉVÊQUE DE CORNOUAILLES OU PARFOIS APPELLÉ DE SAINT-CORENTIN (SAINT-CORENTIN EST SELON LA TRADITION LE 1ER ÉVÊQUE DE CORNOUAILLES) DATENT DE LA SECONDE PARTIE DU 9ÈME SIÈCLE, C'EST PROBABLEMENT LA VILLE DE LOCMARIA QUI EST LE PREMIER EMPLACEMENT DU SIÈGE ÉPISCOPAL SI L'ONT EN CROIT UN DOCUMENT DE 1020 QUI PORTE ENCORE LE TERME AQUILONIA DONC LOCMARIA ET L'INTERPRÉTATION LAISSE PENSER QU-IL S'AGIT D'UN LIEU DE CULTE IMPORTANT (CIVITATE AQUILONIA). L'EMPLACEMENT DE LA PREMIÈRE CATHÉDRALE PROBABLEMENT MODESTE ET EN BOIS EST INCONU.

 

— QUIMPER DU 11ÈME AU 13ÈME SIÈCLE:

L'EMPLACEMENT ACTUEL DE LA VILLE DE QUIMPER AU CONFLUENT DE L'ODET ET DU STEÏR EST MEILLEUR DU POINT DE VU DE LA DÉFENSE ET LA POPULATION A DU PROGRESSIVEMENT MIGRÉ DE LOCMARIA VERS KEMPER COURENTINI FORME ANCIENNE DU MOT DE LA VILLE, L'ADMINISTRATION DU DIOCÈSE A DU SUIVRE ET UNE NOUVELLE CATHÉDRALE ROMANE EN PIERRE A ÉTÉ ÉDIFIÉ VERS LE 9ÈME SIÈCLE EN REMPLACEMENT PEUT-ÊTRE D'UNE ANCIENNE ÉGLISE OU CHAPELLE.

EN 1239 QUIMPER COMMENCE LA CONSTRUCTION DE SA NOUVELLE CATHÉDRALE POUR EMPLACER UNE ÉGLISE OU CATHÉDRALE ROMANE DU 9ÈME SIÈCLE DONT IL NE RESTE RIEN SAUF DES FONDATIONS. LA CONSTRUCTION DURA JUSQU'EN 1864, DATE DE FINITION DES DEUX FLÈCHES. PLUSIEURS CHAPELLES SONT DU 13ÈME SIÈCLE, LE CHŒUR EST DU 13ÈME ET ACHEVÉ AU 14ÈME, LA FAÇADE ET LA VOUTE POLYCHROME DE LA NEF DU 15ÈME AINSI QUE LES TOURS. L'INTÉRIEUR ON PEUT VOIR UN ORGUE DALLAM ET UNE CHAIRE DU 17ÈME SIÈCLE, DEUX RELIQUAIRES DONT UN DU 17ÈME, RELIQUE DE SAINT-JEAN LE DÉCHAUSSÉ, PLUSIEURS GISANTS DONT CEUX DE GEOFFROY LE MARHEC DU 14ÈME, BERTRAND DE ROSMADEC DU 15ÈME, GATIEN DE MONCEAUX DU 15ÈME, PIERRE DE QUENQUIS DU 15ÈME ET DE FRANÇOIS-HYACINTHE DE PLOUC DU TIMEUR DU 19ÈME SIÈCLE, LES STATUES POLYCHROMES D'UNE TÊTE DE CHRIST ET DE NOTRE-DAME DE GUÉODET, LA STATUE EN ALBÂTRE DE SAINT-JEAN-BAPTISTE DU 15ÈME SIÈCLE AINSI QUE D'AUTRES STATUES PLUS RÉCENTES.

histoire de quimper
histoire de quimper
histoire de quimper
histoire de quimper
histoire de quimper
CATHÉDRALE SAINT-CORENTIN DE QUIMPER (PHOTOS)
histoire de quimper
histoire de quimper
histoire de quimper
histoire de quimper
histoire de quimper
         
histoire de quimper
histoire de quimper
histoire de quimper
histoire de quimper
histoire de quimper

histoire de quimper
CARTE DES CATHÉDRALES BRETONNES DONT LA CATHÉDRALE SAINT-CORENTIN DE QUIMPER

— QUIMPER DU 14ÈME SIÈCLE À LA PERTE DE L'INDÉPENDANCE BRETONNE EN 1491:

QUIMPER DÉCIDE AU 14ÈME SIÈCLE LA CONSTRUCTION DE REMPARTS DIGNE DE CE NOM AU POUR REMPLACER UNE PETITE ENCEINTE SITUÉE DANS LE QUARTIER DE LA CATHÉDRALE SAINT-CORENTIN, LES TRAVAUX POUR LES ÉDIFIER PUIS LES AMÉLIORER DURERONT 2 SIÈCLES, LEUR LONGUEUR SERA DE 1500 MÈTRES ENVIRON ET LONGE L'ODET, LE FROUT ET LE STEÏR.

histoire de quimper
histoire de quimper
histoire de quimper
histoire de quimper
histoire de quimper
REMPARTS DE QUIMPER (PHOTOS)
         
histoire de quimper
histoire de quimper
 
histoire de quimper
histoire de quimper
TOUR NÉVET
 
TOUR DE LA TOURBIE

 

— QUIMPER DE 1491 À LA RÉVOLUTION FRANÇAISE DE 1789:

LA DUCHESSE ANNE DE BRETAGNE DÉCIDE DE SE RENDRE EN BRETAGNE FIN JUIN OU DÉBUT JUILLET 1505 POUR HONNORER UN VŒU ET VOIR LES CHERS BRETONS DONT ELLE ESPÉRAIS ENCORE PRÉSERVER L'INDÉPENDANCE. LA DUCHESSE ARRIVE À QUIMPER OÙ ELLE VA PROBABLEMENT SE RECEUILLIR SUR LE TOMBEAU DE SAINT-CORENTIN, MAIS PEU DE RENSEIGNEMENT SUR SON PASSAGE DANS LA VILLE ONT TRAVERSÉ LES SIÈCLES.

bretagne gallo-romaine
CARTE DE L'ITINÉRAIRE EMPREINTÉ PAR LA DUCHESSE ANNE DE BRETAGNE EN 1505

QUIMPER A PRÉSERVÉ QUELQUES 73 MAISONS MÉDIÉVALES À PANS DE BOIS DES 15ÈME, 16ÈME ET 17ÈME SIÈCLE, CES MAISONS SONT SITUÉES DANS SON ANCIENNE VILLE CLOSE NOTAMMENT DANS LA RUE KÉRÉON, LA RUE SAINT-FRANÇOIS, LA RUE GUÉODET AVEC SA MAISON DES CARIATIDES, LA PLACE SAINT-CORENTIN, LA RUE DU SALLÉ, LA RUE DES GENTILHOMMES, LA RUE DU FROUT, LA RUE DU LYCÉE, LA PLACE AU BEURRE MAIS AUSSI HORS DES MURS AVEC LES MAISONS SUR LA PLACE TERRE AU DUC, LA RUE RENÉ MADEC ET LA RUE SAINT-MARTIN..

histoire de quimper
histoire de quimper
histoire de quimper
histoire de quimper
histoire de quimper
histoire de quimper
RUE GUÉODET, MAISON DES CARIATIDES
PLACE SAINT-CORENTIN
RUE SALLÉ
RUE SAINT-MATHIEU
VIEUX QUIMPER (PHOTOS ET CARTES POSTALES)
histoire de quimper
histoire de quimper
histoire de quimper
histoire de quimper
histoire de quimper
RUE KÉRÉON
           
histoire de quimper
histoire de quimper
histoire de quimper
histoire de quimper
histoire de quimper
histoire de quimper
PLACE AU DUC

LA FRANC-MAÇONNERIE MODERNE ARRIVE EN 1763 À QUIMPER AVEC LA CRÉATION D'UNE LOGE MAÇONNIQUE QUI PREND LE NOM D'HEUREUSE MAÇONNERIE, SON PREMIER VÉNÉRABLE (MAÎTRE DE LA LOGE) ÉTAIT DE LA REYNIÈRE. AU 18ÈME SIÈCLE IL Y AURA AUSSI LA LOGE PARFAITE UNION ET SON PREMIER VÉNÉRABLE DUCHESNAY, COMME BEAUCOUP DE LOGES ELLE METS EN SOMMEIL SES TRAVAUX PENDANT LA RÉVOLUTION AVANT DE REPARTIR SON LE CONSULAT OU L'EMPIRE.

histoire de la bretagne
CARTE DES LOGES MAÇONNIQUES EN BRETAGNE AU 18ÈME SIÈCLE
 
histoire de la bretagne
histoire de la bretagne
CARTE DES LOGES DU GRAND ORIENT DE FRANCE EN BRETAGNE DE NOS JOURS
CARTE DES LOGES DE LA GRANDE LOGE DE FRANCE EN BRETAGNE DE NOS JOURS

 

— QUIMPER PENDANT LA RÉVOLUTION FRANÇAISE DE 1789 ET LE 1er EMPIRE:

 

LE NOUVEAU DÉCOUPAGE ADMINISTRATIF DE LA FRANCE DÉCIDÉ AU DÉBUT DE LA RÉVOLUTION DE 1789 ET APPLIQUÉ EN 1790 FAIT DE QUIMPER LE CHEF LIEU DU NOUVEAU DÉPARTEMENT DU FINISTÈRE, IL EST AUSSI LE CHEF-LIEU DE SON DISTRICT.

histoire de quimper
CARTE DES 9 DISTRICTS DU FINISTÈRE DONT CELUI DE QUIMPER EN 1790
(CARTES DES AUTRES DISTRICTS BRETONS)

EN 1791 PUIS SURTOUT EN 1793 DE NOMBREUSES COMMUNES FRANÇAISES CHANGENT DE NOMS, CES CHANGEMENTS SONT MOTIVÉS PRINCIPALEMENT POUR SUPPRIMER TOUTES CONNOTATIONS RELIGIEUSES (SAINT, SAINTE, CROIX, CHAPELLE ETC...) ET AUSSI D'ANCIEN RÉGIME (CHÂTEAU, VICOMTE, COMTE ETC...). LA GRANDE MAJORITÉ DE CES CHANGEMENTS NE SURVÉCURENT PAS À LA RÉVOLUTION, QUIMPER CHANGERA DE NOM POUR MONTAGNE SUR ODET (QUIMPERLÉ LUI NE CHANGERA PAS DE NOM) AVANT DE REVENIR À SON ANCIEN NOM.

histoire de quimper
histoire de quimper
CARTE DES CHANGEMENTS DE NOMS DE COMMUNES PENDANT LA RÉVOLUTION DE 1789 DANS LE FINISTÉRE, QUIMPER AVAIT POUR NOM MONTAGNE SUR ODET
(AUTRES DÉPARTEMENTS BRETONS)

LA CATHÉDRALE SAINT-CORENTIN EST MISE À SAC EN 1793 ET LE MOBILIER AINSI QUE D'ANCIENNES STATUES SONT DÉTRUITES.

 

— QUIMPER PENDANT LA RÉVOLUTION INDUSTRIELLE DE 1815 À 1914:

LA DÉFAITE DE L'EMPEREUR NAPOLÉON III EN 1871 ET LA PERTE DE L'ALSACE-LORRAINE PROVOQUENT CHEZ DE NOMBREUX FRANÇAIS UN SENTIMENT DE REVANCHE À PRENDRE SUR L'ALLEMAGNE. POUR AVOIR LES MOYENS DE SES AMBITIONS LE NOUVEAU RÉGIME EN L'OCCURRENCE LA TROISIÈME RÉPUBLIQUE VA PARSEMER LE PAYS DE NOUVELLES CASERNES. DINAN HÉBERGERA AU DÉBUT DE 1914 LE 13ÈME RÉGIMENT D'INTANTERIE, LE 24ÈME RÉGIMENT DE DRAGONS ET LE 10ÈME RÉGIMENT D'ARTILLERIE.

histoire de quimper
CARTE DES RÉGIMENTS STATIONNÉS EN BRETAGNE DONT CEUX DE DINAN À LA VEILLE DE LA GUERRE DE 1914-1918

 

— QUIMPER PENDANT LA PREMIÈRE GUERRE MONDIALE (1914-1918):

DÈS 1914 QUIMPER REÇOIT SES PREMIERS BLESSÉS DE GUERRE FRANÇAIS ET OUVRE NEUF HÔPITAUX TEMPORAIRES.

LE 118ÈME RÉGIMENT D'INFANTERIE CANTONNÉ À QUIMPER ET À LANDERNEAU PARTICIPE ACTIVEMENT AUX COMBATS DURANT TOUTE LA GUERRE. EN 1914 ARDENNES, BATAILLE DE LA MARNE PUIS SOMME, 1915 SOMME ET CHAMPAGNE, 1916 CHAMPAGNE, 1917 CHEMIN DES DAMES SUIVI DE MUTINERIES AUX SEIN DE RÉGIMENT PUIS AISNE, 1918 SOMME, CHEMIN DES DAMES PUIS CHAMPAGNE. LE 118ÈME OBTIENT DURANT CETTE GUERRE 2 CITATIONS À L'ORDRE DE L'ARMÉE ET UNE À L'ORDRE DU CORPS D'ARMÉE AINSI QUE LE PORT DE LA FOURRAGÈRE VERTE.

PENDANT LA GRANDE GUERRE DE 1914 À 1918 LA VILLE DE QUIMPER PERD 556 DE SES ENFANTS "MORTS POUR LA FRANCE".

 

— QUIMPER PENDANT L'ENTRE DEUX GUERRES MONDIALES (1918-1939):

LA PRÉCÉDENTE GUERRE EN L'OCCURRENCE LA PREMIÈRE GUERRE MONDIALE ÉTAIT SURNOMMÉE LA DER DES DER, MAIS CE NE SERA PAS MALHEUREUSEMENT LE CAS ET CONTRIBUERA EN PARTIE À FAIRE DE LA FRANCE UN PAYS MAL PRÉPARÉ POUR UN NOUVEAU CONFLIT. AVANT LA DÉCLARATION DE GUERRE DU 3 SEPTEMBRE 1939 QUIMPER HÉBERGEAIT LE 137ÈME RÉGIMENT D'INFANTERIE.

histoire de quimper
CARTE DES RÉGIMENTS STATIONNÉS EN BRETAGNE DONT CELUI DE QUIMPER À LA VEILLE DE LA GUERRE DE 1939-1945

 

— QUIMPER PENDANT LA DEUXIÈME GUERRE MONDIALE (1939-1945):

histoire de quimper
GÉNÉRAL DE GAULLE
DÈS FIN MAI 1940 LA POSSIBILITÉ DE CRÉER UN RÉDUIT BRETON EST ENVISAGÉ AVEC COMME LIGNE À DÉFENDRE LES RIVIÈRES COUËNON ET LE SUD DE LA VILAINE DONC EN EXCLUANT LES VILLES DE FOUGÈRES, VITRÉ, CHÂTEAUBRIANT, NANTES ET SAINT-NAZAIRE. LE GÉNÉRAL DE GAULLE RENTRE AU GOUVERNEMENT REYNAUD LE 5 JUIN 1940 ET VIENT 2 FOIS EN BRETAGNE ET PLUS PRÉCISÉMENT À RENNES LES 12 ET 15 JUIN 1940 POUR ÉVOQUER CETTE POSSIBILITÉ DE RÉDUIT BRETON, L'AVANCÉE TRÈS RAPIDE DE L'ARMÉE ALLEMANDE (RENNES EST BOMBARDÉE LE 17 JUIN 1940 ET OCCUPÉE LE LENDEMAIN) AINSI QUE LE MANQUE DE DÉFENSE NATURELLE CONSÉQUENTE PROVOQUENT L'ABANDON DÉFINITIF DU PROJET DE RÉDUIT BRETON. LA VILLE DE QUIMPER AVAIT ÉTÉ CHOISI POUR HÉBERGER LE GOUVERNEMENT FRANÇAIS ET PAR CONSÉQUENT DEVENIR LA CAPITALE DE LA FRANCE AU CAS OÙ LE RÉDUIT BRETON AIT ÉTÉ ADOPTÉ, LA PRÉSIDENCE DU CONSEIL CE SERAIT INSTALLÉ À LA PRÉFECTURE, LE SÉNAT AU THÉATRE, LA CHAMBRE DES DÉPUTÉS AU CINÉMA ODET-PALACE, LES AFFAIRES ÉTRANGÈRES À L'HÔTEL DE L'ÉPÉE ETC....

histoire de quimper
RÉDUIT BRETON ENVISAGÉ DE FIN MAI À MI JUIN 1940

PENDANT LA SECONDE GUERRE MONDIALE LA VILLE DE QUIMPER FUT OCCUPÉE PAR L'ARMÉE ALLEMANDE LE 19 JUIN 1940 ET LIBÉRÉE LE8 AOÛT 1944 PAR LA RÉSISTANCE SANS L'AIDE DES ARMÉES ALLIÉES OCCUPÉS PAR LA POCHE DE BREST AU NORD ET CELLE DE LORIENT À L'EST.

histoire de quimper
histoire de quimper
PROGRESSION EN BRETAGNE DE L'ARMÉE ALLEMANDE EN JUIN 1940 (QUIMPER EST OCCUPÉ LE 19-6-1940)
PROGRESSION EN BRETAGNE DE L'ARMÉ AMÉRICAINE EN AOÛT 1944 (QUIMPER EST LIBÉRÉ LE 8-8-1944)

 

— QUIMPER APRÈS LA DEUXIÈME GUERRE MONDIALE:

LE GÉNÉRAL DE GAULLE SE REND DANS LA VILLE DE QUIMPER PLUSIEURS FOIS APRÈS LA SECONDE GUERRE MONDIALE COMME LORS DE LA VISITE OFFICIEL EN TANT QUE PRÉSIDENT DU GOUVERNEMENT PROVISOIRE LE 22 JUILLET 1945 PUIS LE 12 JUIN 1949 AINSI QUE DURANT LES VOYAGES OFFICIELS DES 7 SEPTEMBRE 1960 ET POUR FINIR LE GÉNÉRAL FIT SON DERNIER DISCOUR PUBLIC AVEC QUELQUES 1er ET 2 FÉVRIER 1969 EN TANT QUE PRÉSIDENT DE LA RÉPUBLIQUE.

histoire de quimper
histoire de quimper
CARTE DES VISITES DU GÉNÉRAL DE GAULLE DANS LE FINISTÈRE
(AUTRES DÉPARTEMENTS BRETONS)
CARTE DES VISITES DU GÉNÉRAL DE GAULLE EN BRETAGNE DONT CELLES DU 22 JUILLET 1945, 12 JUIN 1949, 7 SEPTEMBRE 1960 PUIS 1 ET 2 FÉVRIER 1969 À QUIMPER

histoire de quimper
CARTE DU RÉFÉRENDUM DE 1969 ANNONCÉ À QUIMPER PAR LE PRÉSIDENT DE LA RÉPUBLIQUE CHARLES DE GAULLE LORS DE SON VOYAGE DE FÉVRIER 1969

 

— PHOTOS SUR QUIMPER:

histoire de quimper
histoire de quimper
histoire de quimper
histoire de quimper
histoire de quimper
histoire de quimper
histoire de quimper
histoire de quimper
histoire de quimper
histoire de quimper

 

— CARTES POSTALES SUR QUIMPER:

histoire de quimper
histoire de quimper
histoire de quimper
histoire de quimper
histoire de quimper
histoire de quimper
histoire de quimper
histoire de quimper
histoire de quimper
histoire de quimper

 

— ÉVOLUTION DU NOM DE LA VILLE DE QUIMPER AU COURS DES SIÈCLES:

CIVITAS AQUILONIA AU 1er SIÈCLE AVANT JÉSUS-CHRIST.
KEMPER COURENTINI AU 11ÈME SIÈCLE.
QUIMPER CORENTIN AU 13ÈME SIÈCLE.
MONTAGNE SUR L'ODET EN 1793.
QUIMPER APRÈS LA RÉVOLUTION.

 

— PERSONNALITÉS NÉES OU AYANT VÉCUES À QUIMPER:

GRADLON MEUR OU GRADLON LE GRAND, ROI DE CORNOUAILLE AU 4ÈME OU 5ÈME SIÈCLE, IL EST NOMMÉ DANS LE CARTULAIRE DE LANDÉVENNEC AVEC DEUX AUTRE GRADLON, GRADLON FLAM ET GRADLON PLUENEOUR. SA STATUE SE TROUVE ENTRE LES TOURS DE LA CATHÉDRALE DE QUIMPER.

SAINT CORENTIN, PREMIER ÉVÈQUE DE QUIMPER SELON LA TRADITION, ILPARTICIPA AU CONCILE D'ANGERS EN 453. SAINT CORENTIN FAIT PARTIE DES SEPT SAINTS ÉVANGÉLISATEURS DE LA BRETAGNE AVEC SAINT BRIEUC, SAINT MALO, SAINT PATERNE, SAINT POL AURÉLIEN, SAINT SAMSON ET SAINT TUGDUAL.

histoire de quimper
histoire de quimper

histoire de quimper

histoire de quimper
GEOFFROY LE MARHEC, ÉVÈQUE DE 1374 À 1383 DATE DE SON DÉCÈS.

MICHEL MARION, ARMATEUR NÉ À QUIMPER VERS 1450, IL TRANSFORMA UN DE SES NAVIRES DE COMMERCE EN NAVIRE DE GUERRE PUIS TENTE D'AIDER AVEC UNE CENTAINE DE QUIMPÉROIS LE DUC FRANÇOIS II ASSIÉGÉ DANS NANTES PAR LES TROUPES FRANÇAISES, IL MEURT AU COMBAT EN 1487.

histoire de quimper
MAX JACOB, POÈTE ET ROMANCIER NÉ À QUIMPER LE 12 JUILLET 1876, ARRÊTÉ EN FÉVRIER 1944, IL MEURT D'UNE PNEUMONIE AU CAMP DE DRANCY MALGRÉ L'INTERVENTION DE COCTEAU LE 5 MARS 1944, IL ÉTAIT L'AMI DE JEAN MOULIN ET DE SAINT-POL ROUX. ON LUI DOIT, LE CORNET À DÈS, LE LABORATOIRE CENTRAL ET LE TERRAIN BOUCHABALLE.

histoire de quimper

PIERRE-JAKÈS HÈLIAS, ÉCRIVAIN NÉ À POULDREZIC LE 17 FÉVRIER 1914 DANS LE PAYS BIGOUDEN, IL ÉTAIT UN CONTEUR HORS-PAIR SUR LES LÉGENDES ET TRADITIONS BRETONNES, IL ANIMA DES ÉMISSIONS DE RADIO EN LANGUE BRETONNE. PIERRE-JAKES HÉLIAS OU PER-JAKES HÉLIAS FUT UN ÉCRIVAIN PRINCIPALEMENT EN LANGUE BRETONNE, ON LUI DOIT LE CÉLÈBRE CHEVAL D'ORGUEIL PORTÉ À L'ÉCRAN PAR CHABROL EN 1980. IL MEURS À QUIMPER LE 13 AOÛT 1995.

LISTE DES MAIRES DE QUIMPER
 
LISTE DES ÉVÊQUES DE QUIMPER
(ÉVÊCHÉ DE CORNOUAILLES)
1734-1737 HENRI ANSQUER DU VENNEC
1781-1790 LE GENDRE
1790-1791 THOMAS DE CARADEUC, JOSEPH LE GUILLOU-KERINCUFF ET FRANÇOIS LE GOAZRE DE KERVELEGAN
1791-1793 LE DRÉAN
1793-1794 FRANÇOIS LE DRÉAN, HENRY MAGNAN, JACQUES DEBON ET JACQUES CALLOC'H KERILLIS
1794-1795 PIERRE L'HARIDON-PENGUILLY
1795-1797 JEAN CREACQUERAULT
1797-1798 GUYNO, LE BRETON, COCHOIS ET GUÉRIN
1798-1799 LE ROUX
1799-1800 JEAN DEREDEC
1800-1800 LOUIS CHAPPUIS
1800-1803 FRANÇOIS LE DRÉAN
1803-1808 CORENTIN VINOC
1808-1836 JACQUES CALLOC'H KERILLIS
1836-1850 ASTOR
1848-1848 JOSEPH LE HARS
1848-1850 JEAN-MARIE LALLOUR
1850-1865 EDOUARD PORQUIER
1865-1870 FRANÇOIS VEISSEYRE
1870-1896 JOSEPH ASTOR
1896-1914 ADOLPHE PORQUIER
1914-1928 THÉODORE LE HARS
1928-1935 ÉDOUARD MÉNEZ
1935-1944 PROPER GAUTIER
1944-1944 HERVÉ MARCHAND
1945-1947 YVES WOLFARTH
1947-1954 JOSEPH HALLEGUEN
1954-1960 ANDRÉ MONTEIL
1960-1967 GABRIEL AUTROU
1967-1975 LÉON GORAGUER
1975-1977 JEAN LEMEUNIER
1977-1990 MARC BÉCAM
1990-2001 BERNARD POIGNANT
2001-2008 ALAIN GÉRARD
2008-2012 BERNARD POIGNANT
2001-2008 LUDOVIC JOLIVET
 
453 SAINT CORENTIN (PREMIER ÉVÊQUE SELON LA TRADITION)
histoire de quimper
SAINT CONOGAN (SAINT-GUENEC)
SAINT ALOR
SAINT ALAIN
BINIDIC
GURTHEBED ?
HAMGUETHEN ?
MORGHETHEN ?
THEMERIN ?
RAGIAN ?
SALAMUN ?
ALURET ?
GULOET ?
VERS 490 HUARWETHER
511 LITHARÈDE
832-848 FÉLIX
848-872 ANAWETEN
VERS 900 SALVATOR
906-940 BENEDIC
945 BLENLIVET
JOSEPH
990 ORATIUS
1003-1022 BINIDIC (BENOÎT)
1022-1074 ORSCAND
1074-1113 BINIDIC (BENOÎT)
1113-1130 ROBERT
1130-1158 RAOUL
1159-1167 BERNARD DE MOËLAN
1168-1185 GEFFROY
1185-1192 THÉBAUT
1193-1218 GUILLAUME
1218-1245 RAINAUD
1245-1261 HERVÉ DE LANDELEAU
1262-1266 GUY DE PLOUNÉVEZ
1267-1276 YVES CABELLIC
1280 GUILLAUME DE LOCMARIA
1283-1290 EVEN DE LA FOREST
1290-1299 ALAIN RIVELEN
1316 RAINAUD
1316-1319 ALAIN
1320-1322 THOMAS D'ANAST
1322-1324 BERNARD DU PLOUGET
1324-1326 GUY DE LAVAL
1326-1330 JACQUES DE CORVO
1330-1333 YVES DE BOIBOISSEL
1333-1335 ALAIN GONTIER
1335-1352 ALAIN LE GALL
1352-1373 GEOFFROY DE COËTMOISAN
1374-1383 GEOFFROY LE MARHEC
histoire de quimper
1384-1408 THEBAUD DE MALESTROIT
1408-1416 GATIEN DE MONCEAUX
1416-1444 BERNARD DE ROSMADEC
1444-1451 ALAIN DE LESPERVEZ
1451-1472 JEAN DE LESPERVEZ
1472-1479 THÉBAUD DE RIEUX
1479-1484 GUY DU BOUCHET
1484-1493 ALAIN LE MAOUT
1493-1501 RAOUL LE MOËL
1501-1540 CLAUDE DE ROHAN
1540-1546 GUILLAUME ÉDER
1546-1549 PHILIPPE DE LA CHAMBRE
1550-1560 NICOLAS CAJETA SERMONETTA
1560-1571 ÉTIENNE BOUCHER
1573-1583 FRANÇOIS DE LA TOUR
1583-1614 CHARLES DU LISCOUËT
1614-1640 GUILLAUME LE PRESTRE DE LÉZONNET
1640-1668 RENÉ DU LOUËT
1668-1671 FRANÇOIS DE VISDELOU
1671-1706 FRANÇOIS DE COËTLOGON
1707-1739 FRANÇOIS-HYACINTHE DE PLOUC DU TIMEUR
histoire de quimper
1739-1771 AUGUSTE ANNIBAL DE FARCY DE CUILÉ
1772-1773 EMMANUEL DE GROSSOLES DE FLAMMARENS
1773-1790 TOUSSAINT CONEN DE SAINT-LUC
1790-1794 LOUIS EXPILLY DE LA POIPE
1797-1800 YVES AUDREIN
ÉVÊQUES DE QUIMPER ET DE LÉON DEPUIS 1801
1802-1804 CLAUDE ANDRÉ
1805-1823 PIERRE DOMBIDAU
1824-1840 JEAN-MARIE DOMINIQUE DE POULPIQUET DE BRESCANVEL
1840-1855 JOSEPH GRAVERAN
histoire de quimper
1855-1871 RENÉ SERGENT
histoire de quimper
1872-1887 ANSELME NOUVEL DE LA FLÊCHE
histoire de quimper
1887-1892 JACQUES LAMARCHE
histoire de quimper
1893-1898 HENRI VALLEAU
1900-1908 FRANÇOIS DUBILLARD
1908-1946 ADOLPHE DUPARC
histoire de quimper
1947-1968 ANDRÉ FAUVEL
1968-1989 FRANCIS BARBU
1989-2007 CLÉMENT GUILLON
2007 JEAN-MARIE LE VERT

bluline - bretagneweb

  MONUMENTS INSCRITS ET CLASSÉS:

      MANOIR DE COATBILY SITUÉ À KERFEUNTEN - CORPS DE LOGIS DU 16ÈME SIÈCLE - INSCRIT LE 11 MAI 1932

      FAÇADE SUR RUE ET VERSANT DE TOITURE CORRESPONDANT DE LA MAISON ANCIENNE 8 RUE SAINT-MATHIEU - INSCRIT LE 22 MAI 1956

      FAÇADE SUR RUE ET VERSANT DE TOITURE CORRESPONDANT DE LA MAISON ANCIENNE 10 RUE SAINT-MATHIEU - INSCRIT LE 22 MAI 1956

      FAÇADE SUR RUE ET VERSANT DE TOITURE CORRESPONDANT DE LA MAISON ANCIENNE 6 RUE SAINT-MATHIEU - INSCRIT LE 22 MAI 1956

      ANCIEN ÉVÊCHÉ ACTUELLEMENT MUSÉE DÉPARTEMENTAL BRETON 1 RUE DU ROI GRADLON

      FAÇADE SUR RUE ET VERSANT DE TOITURE CORRESPONDANT DE LA MAISON ANCIENNE 5 RUE AR BARZ CADIOU - INSCRIT LE 22 MAI 1956

      FAÇADES ET TOITURES DU CHÂTEAU DE LANNIRON, TERRASSES, BASSIN DE NEPTUNE, GRANDE ALLÉE DONNANT ACCÈS AU DOMAINE AU NORD, FAÇADE SUD DE L'ORANGERIE - INSCRIT LE 6 MAI 1986 - PARTERRE DEVANT LE CHÂTEAU, ALLÉE DITE DES CHEVAUX, GRAND CANAL ET TERRAIN LE RELIANT AU CHÂTEAU, TERRASSE DE L'ORANGERIE AVEC SON BASSIN, ORANGERIE À L'EXCLUSION DE LA FAÇADE NORD ET BÂTIMENT DES COMMUNS - INSCRIT LE 23 DÉCEMBRE 1992

      FAÇADE SUR RUE ET VERSANT DE TOITURE CORRESPONDANTDE LA MAISON ANCIENNE 16 RUE SAINT-FRANÇOIS - INSCRIT LE 22 MAI 1956

      FAÇADE SUR RUE ET VERSANT DE TOITURE CORRESPONDANT DE LA MAISON ANCIENNE 3 PLACE AU BEURRE - INSCRIT LE 22 MAI 1956

      FAÇADE SUR RUE ET VERSANT DE TOITURE CORRESPONDANT DE LA MAISON ANCIENNE 22 RUE SAINT-FRANÇOIS - INSCRIT LE 22 MAI 1956

      LYCÉE LA TOUR D'AUVERGNE - CHAPELLE - INSCRIT LE 11 MAI 1932

      FAÇADE SUR RUE ET VERSANT DE TOITURE CORRESPONDANT DE LA MAISON ANCIENNE 9 RUE DU LYCÉE - INSCRIT LE 22 MAI 1956

      FAÇADE SUR RUE ET TOITURE DE LA MAISON ANCIENNE 12 RUE KÉRÉON - CLASSÉ LE 18 OCTOBRE 1938

      ÉGLISE DE KERFEUNTEUN - CLASSÉ LE 30 JUIN 1915

      CAMP GAULOIS DE KERCARADEC SITUÉ À PENHARS - INSCRIT LE 30 MARS 1953 - CAMP GAULOIS DE KERCARADEC SITUÉ À PENHARS- CLASSÉ LE 1ER MARS 1971

      FAÇADE SUR RUE ET VERSANT DE TOITURE CORRESPONDANTDE LA MAISON ANCIENNE 3 RUE DU LYCÉE - INSCRIT LE 22 MAI 1956

      FAÇADES ET TOITURES DU THÉÂTRE DE QUIMPER AINSI QUE LE JARDIN QUI L'ENTOURE - INSCRIT LE 27 AOÛT 1997

      FAÇADES ET TOITURES DE L'ANCIEN GRAND SÉMINAIRE ET DE SA CHAPELLE - INSCRIT LE 21 MAI 1999

      FAÇADE SUR RUE ET VERSANT DE TOITURE CORRESPONDANT DE LA MAISON ANCIENNE 6 RUE DU LYCÉE - INSCRIT LE 22 MAI 1956

      FAÇADE SUR RUE ET VERSANT DE TOITURE CORRESPONDANT DE LA MAISON ANCIENNE 24 RUE SAINT-FRANÇOIS - INSCRIT LE 22 MAI 1956

      FAÇADE SUR RUE ET VERSANT DE TOITURE CORRESPONDANT DE LA MAISON ANCIENNE 4 RUE DU LYCÉE - INSCRIT LE 22 MAI 1956

      FAÇADE SUR RUE DE LA MAISON ANCIENNE 4 RUE DU GUÉODET - INSCRIT LE 19 OCTOBRE 1928

      PORTAIL D'ENTRÉE DU MANOIR DE KERANMANEZ SITUÉ À KERFEUNTEUN, VIEUX PUITS - INSCRIT LE 29 SEPTEMBRE 1927

      DOLMEN DIT DE STANG YOUEN ET BANDE DE TERRAIN DE 5 MÈTRES DE LARGEUR AUTOUR DE LA DALLE DE COUVERTURE DE L'ÉDIFICE - CLASSÉ LE 26 JANVIER 1978

      FAÇADES ET TOITURES DE L'IMMEUBLE TY KODAK 33 ET 35 BOULEVARD DE L'AMIRAL DE KERGUELEN - INSCRIT LE 1 JUIN 2006

      FAÇADES SUR RUE ET VERSANTS DE TOITURE CORRESPONDANTS DE LA MAISON ANCIENNE 2 RUE DU LYCÉE - INSCRIT LE 22 MAI 1956

      FAÇADE SUR LA RUE ET VERSANT DE TOITURE CORRESPONDANT DE LA MAISON ANCIENNE 2 PLACE AU BEURRE - INSCRIT LE 22 MAI 1956

      ÉGLISE DE LOCMARIA - CLASSÉ LE 28 FÉVRIER 1855 ET EN 1875 - VESTIGES DU CLOÎTRE - INSCRIT LE 26 JUIN 1963 - FAÇADES ET TOITURES DE L'ANCIEN PRIEURÉ DE LOCMARIA, ANCIENNE CASERNE EMERIAU - INSCRIT LE 26 DÉCEMBRE 1969

      FAÇADES ET TOITURES DE L'ANCIEN COUVENT DES URSULINES, ESCALIER ET MUR INTÉRIEUR - INSCRIT LE 12 MARS 1987

      ENFEU DU CHEVALIER DU LOUER DE QUIZAC DANS L'ANCIEN SÉMINAIRE ACTUELLEMENT LYCÉE CHAPTAL - INSCRIT LE 6 MARS 1926

      ÉGLISE D'ERGUÉ-ARMEL - ÉGLISE - INSCRIT LE 2 DÉCEMBRE 1926

      FAÇADE SUR LA PLACE ET TOITURE CORRESPONDANTE ANCIENNE MAISON CONVENTUELLE DES DAMES DE LA RETRAITE PLACE DE LA TOUR D'AUVERGNE - INSCRIT LE 8 AVRIL 1963

      FAÇADE SUR RUE ET VERSANT DE TOITURE CORRESPONDANT DE LA MAISON ANCIENNE 15 PLACE AU BEURRE - INSCRIT LE 22 MAI 1956

      ANCIEN MANOIR DE LA FORÊT - CLASSÉ LE 15 FÉVRIER 1940

      MANOIR DE TOULGOAT AVEC SON PORTIQUE À BALUSTRADES, CHAPELLE, ORANGERIE, ABREUVOIR ET MUR DE CLÔTURE - INSCRIT LE 13 FÉVRIER 1969

      FAÇADE SUR RUE ET VERSANT DE TOITURE CORRESPONDANT DE LA MAISON ANCIENNE 3 RUE AR BARZ KADIOU - INSCRIT LE 22 MAI 1956

      FAÇADES SUR RUES ET VERSANTS DE TOITURES CORRESPONDANTS DE LA MAISON ANCIENNE 26 RUE DES BOUCHERIES - INSCRIT LE 22 MAI 1956

      CHAPELLE DE LA MÈRE DE DIEU À KERFEUNTEN DITE TY-MAN-DOUÉ - CLASSÉ LE 20 MARS 1903

      ENSEMBLE DES FAÇADES ET TOITURES DE LA MAISON ANCIENNE 14 RUE KÉRÉON - CLASSÉ LE 23 JUILLET 1955

      FAÇADE SUR RUE ET VERSANT DE TOITURE CORRESPONDANT DE LA MAISON ANCIENNE 16 RUE DES GENTILSHOMMES - INSCRIT LE 22 MAI 1956

      FAÇADE SUR RUE ET VERSANT DE TOITURE CORRESPONDANT DE LA MAISON ANCIENNE 7 RUE DES GENTILSHOMMES - INSCRIT LE 22 MAI 1956

      FAÇADE SUR RUE ET VERSANT DE TOITURE CORRESPONDANT DE LA MAISON ANCIENNE 4 RUE SAINT-MATHIEU - INSCRIT LE 22 MAI 1956

      FAÇADE SUR RUE ET VERSANT DE TOITURE CORRESPONDANT DE LA MAISON ANCIENNE 20 RUE SAINT-FRANÇOIS - INSCRIT LE 22 MAI 1956

      FAÇADE SUR RUE ET VERSANT DE TOITURE CORRESPONDANT DE LA MAISON ANCIENNE 7 RUE SAINT-MATHIEU - INSCRIT LE 22 MAI 1956

      FAÇADE SUR RUE ET TOITURE CORRESPONDANTE DE L'IMMEUBLE RUE SAINTE-CATHERINE - INSCRIT LE 13 MARS 1953

      FAÇADE SUR RUE ET TOITURE CORRESPONDANTE DE LA MAISON ANCIENNE 5 RUE DU LYCÉE - INSCRIT LE 22 MAI 1956

      FAÇADE SUR RUE ET VERSANT DE TOITURE CORRESPONDANT DE LA MAISON ANCIENNE 19 RUE SAINT-MATHIEU - INSCRIT LE 22 MAI 1956

      FAÇADE SUR RUE ET VERSANT DE TOITURE CORRESPONDANT DE LA MAISON ANCIENNE 18 RUE SAINT-FRANÇOIS - INSCRIT LE 22 MAI 1956

      FAÇADES ET TOITURES DE LA TOURELLE SITUÉE À L'ANGLE SUD-OUEST DE LA PLACE DE LA MAISON ANCIENNE 14 PLACE SAINT-CORENTIN - INSCRIT LE 2 JUILLET 1951 - FAÇADE DONNANT SUR LA PLACE ET TOITURE CORRESPONDANTE - INSCRIT LE 16 DÉCEMBRE 1969

      FAÇADE ET TOITURE DE LA MAISON ANCIENNE 19 PLACE TERRE AU DUC - INSCRIT LE 22 MAI 1956

      CATHÉDRALE SAINT-CORENTIN - PLACE SAINT-CORENTIN - CLASSÉ EN 1862

      RESTES DES ANCIENS REMPARTS OU FORTIFICATIONS APPARTENANT À LA VILLE OU AU DÉPARTEMENT BOULEVARD DE KERGUÉLEN - CLASSÉ LE 14 JUIN 1909 - TOURELLE EN ENCORBELLEMENT SUR LE STEIR, SITUÉE PRÈS DU PONT-MÉDARD - INSCRIT LE 19 OCTOBRE 1928

      FAÇADES ET TOITURES DES DEUX MAISONS FORMANT UN ENSEMBLE 26 RUE ELIE-FRÉRON - INSCRIT LE 3 JUIN 1932

      CATHÉDRALE SAINT-CORENTIN - PLACE SAINT-CORENTIN - CLASSÉ LE 28 MARS 1837

      FAÇADES ET TOITURES DE LA MAISON ANCIENNE 2 PLACE TERRE AU DUC - INSCRIT LE 14 DÉCEMBRE 1928

      FAÇADE SUR RUE ET VERSANT DE TOITURE CORRESPONDANTDE LA MAISON ANCIENNE 10 RUE DU SALÉ - INSCRIT LE 22 MAI 1956

      FAÇADE SUR RUE ET TOITURE CORRESPONDANTE DE L'IMMEUBLE RUE SAINTE-CATHERINE - INSCRIT LE 13 MARS 1953

      FAÇADE SUR RUE ET TOITURE CORRESPONDANTE DE L'IMMEUBLE RUE SAINTE-CATHERINE - INSCRIT LE 13 MARS 1953

      FAÇADES SUR RUE ET VERSANT DE TOITURE CORRESPONDANT DE LA MAISON ANCIENNE 12 RUE DES GENTILSHOMMES - INSCRIT LE 22 MAI 1956

  SITES INSCRITS ET CLASSÉS:

      DOMAINE DE POULGUINAN À ERGUE-ARMEL, PARCELLES N° 209, 211, 275, 276, 277, 2280P, 281 À 302, 305 À 315, 344, 345, SECTION A1 DU CADASTRE, - CLASSÉ LE 15 NOVEMBRE 1945

      LE MONT FRUGY, À QUIMPER, À L'EXCLUSION DES PROPRIÉTÉS PARTICULIÈRES QUI S'Y TROUVENT SITUÉES - CLASSÉ LE 03 NOVEMBRE 1911

      L'ENSEMBLE FORMÉ SUR LE TERRITOIRE DE LA COMMUNE DE QUIMPER PAR LE DOMAINE DE LANIRON ET LES BORDS DE L'ODET EN AVAL DE QUIMPER - CLASSÉ LE 09 FÉVRIER 1994

      PLACE TERRE-AU-DUC : IMMEUBLES QUI LA BORDENT, PARCELLES N° 137, 142, 148 ET 150, SECTION B DU CADASTRE, - CLASSÉ LE 26 DÉCEMBRE 1962

      SOL ET PLANTATIONS DU CHÂTEAU DE LANROZ, À L'EXCEPTION DU CHÂTEAU LUI-MÊME, A 11 NOVEMBRE 1942

bluline - bretagneweb

  DICTIONNAIRE HISTORIQUE ET GÉOGRAPHIQUE DE OGÉE (1778-1780):

QUIMPER ; par les 6 degrés 27 minutes 21 secondes de longitude, & par les 48 degrés 20 secondes de latitude ; à 38 lieues un quart de Rennes. Ce diocese, qui renferme deux cents quatre-vingt-quatorze lieues quarrées en superficie, est borné au Nord par les Evêchés de Saint-Pol-de-Léon & de Tréguier, à l'Est par ceux de Vannes & de Saint-Brieuc ; au Sud & à l'Ouest par vingt-six lieues & demie de côtes de mer. Le pays est rempli de montagnes, celles que l'on nomme les montagnes noires, sont les plus considérables ; elles forment un rideau de la longueur de trente-cinq lieues : les montagnes Darés ont neuf lieues de longueur. On compte dans le diocese de Quimper onze villes, dont quatre députent aux Etats ; cent soixante-treize Paroisses, quatre-vingt-dix treves ou succursales, cinq Abbayes d'hommes, une de femmes ; six Couvents d'hommes, huit Couvents de femmes, cinq Hôpitaux ; onze forêts, un grand nombre de ports & plusieurs rivieres navigables. L'air y est pur & salutaire, & les côtes très-agréables. La variété des objets, & les belles & riches campagnes qui s'offrent à la vue, forment le spectacle le plus intéressant pour une ame sensible aux beautés de la Nature. L'intérieur du pays, a deux ou trois lieues de la côte, est loin d'avoir les mêmes agréments ; on n'y apperçoit que des montagnes, des landes, des terres incultes, & des bois assez étendus.
La ville de Quimper compte 9500 habitants ; sept Paroisses, y compris celles des fauxbourgs ; sçavoir, Saint-Sauveur, Notre-Dame de la Chandeleur, le Saint-Esprit, Saint-Ronan, Saint-Julien, ( ces cinq Paroisses sont desservies dans la Cathédrale par cinq Vicaires du chour ; ) Saint Matthieu, ( la Cure est présentée par un Chanoine de la Cathédrale ; ) & Lomaria, dont la Prieure des Bénédictines présente la Cure ; six Communautés, sçavoir, les Cordeliers, les Capucins, l'Abbaye des Dames de Ker-lot, de l'Ordre de Citeaux ; les Ursulines, les Calvairiennes, & les Dames de Locmaria : deux Hôpitaux, qui sont, Sainte-Catherine, pour les malades, & Saint-Antoine pour les infirmes : deux marchés par semaine, le mercredi & le samedi ; & six foires considérables par an. On y remarque un Gouvernement de place, un Siege présidial, une Communauté de ville, avec droit de députer aux Etats ; une Amirauté, une Subdélégation, une Brigade de Maréchaussée, commandée par un Lieutenant ; une Recette ; les Postes aux lettres & aux chevaux ; & un beau College, jadis dirigé par les Jésuites. Les armes de la ville sont de gueule, au cerf passant d'or, au chef de France. Sa situation est sur les rivieres d'Odet & d'Eir, entre des montagnes assez élevées ; celle qui est au Sud peut avoir six cents pieds de haut. La riviere d'Odet forme un port avec flux & reflux, les petits navires y peuvent aborder, & font fleurir le commerce en cet endroit. Les denrées qui en sont l'objet sont ; les sardines, le saumon & autres poissons, le bétail, le papier, l'ardoise, le cuivre, les grains, &c. Les deux rivieres enferment entre leurs lits un des fauxbourgs, qu'on appelle la terre au Duc : on y entre par le pont de Saint-Médard. C'est dans ce même lieu que les Ducs avoient autrefois leur Justice, leurs prisons, & que logeoient les Officiers de judicature : c'étoit là aussi que se tenoît le marché, sous une halle bâtie exprès. Les habitants de Quimper font usage de la langue bretonne, comme les habitants de Galles, en Angleterre. Les Jurisdictions qui s'exercent dans leur ville, sont ; outre le Présidial, la Sénéchaussée & l'Amirauté, les Régaires de M. l'Evêque ; la haute-Justice de Coatfao & de Pratanouez, à M. le Prince d'Aremberg, la haute-Justice de Hilguy, à Madame de Trecesson ; celle de Quemenet, à Madame la Comtesse de Forcalquier ; & celle du Plessis-Ergué, à M. Gazon.
QUERFEUNTUN ; à l'extrémité d'un des fauxbourgs de Quimper, sur la route de Châteaulin. On y compte 1200 communiants : la Cure est à l'Ordinaire. C'est dans cette Paroisse que sont situés, l'Hôpital de Sainte-Catherine, l'Hôpital général, & le Prieuré de Locmaria de Quimper. Ce territoire offre à la vue une campagne bien cultivée, abondante en grains, fourrages & fruits, variée de côteaux & de monticules. Les maisons nobles de l'endroit sont : le Loch, Ker-lividic, le Parc, le Brieuc, Coetbili, & Parc-Poulic.
COEUZON ; sur la riviere d'Odet ; à deux tiers de lieue au Nord-Est de Quimper, son Evêché, son ressort, & sa Subdélégation ; & à 38 lieues de Rennes. Cette Paroisse, dont la Cure est à l'Ordinaire, compte 800 communiants : son territoire est plein de monticules, au bas desquelles sont de très-bonnes terres, fertiles en toutes sortes de grains. On y trouve des mines de charbon de terre qu'on n'a point encore ouvertes ; elles seroient cependant du plus grand profit, par leur situation avantageuse à peu de distance de la mer.
Les maisons nobles sont, le Parc-Poullic, Ker-enmaner, Kermaanel, Penhoët, le Plessis, & Ker-morvan : cette derniere appartenoit, en 1475, à Thomas de Ker-morial, Sieur de Ker-morvan ; en 1680, à Louis de Ker-morial. Vers l'an 1640, la Chapelle de Coeuzon fut bâtie sous l'invocation de Saint Denis, par Gui, Seigneur de Messirien.
PENHART ; à trois quarts de lieue à l'Ouest de Quimper, son Evêché, sa Subdélégation, & son ressort ; & à 39 lieues de Rennes. On y compte 500 communiants : la Cure est à l'Ordinaire. Son terrein est plein de monticules & de vallons, mais fertile, abondant en grains & foin, & très-bien cultivé. On voit dans cette Paroisse les vestiges du château de Prat en Rouzé, qu'on appelle dans le pays le temple des faux Dieux. L'histoire ne parle point de ce château ; de sorte qu'on ne sçait rien, ni de sa fondation, ni de sa démolition : on n'en connoît pas même les possesseurs, quoique la tradition populaire assure que c'étoit un ancien Prieuré habité par les Templiers ; mais cette conjecture ne nous paroît pas assez fondée pour y ajouter foi. Le château de Ker-moisan appartenoit, en 1300, à Geoffroi de Kermoisan, dont le fils fut Evêque de Quimper en 1361.
ERGUÉ-ARMEL ; à trois quarts de lieue à l'Est-Sud-Est de Quimper, son Evêché, sa Subdélégation, & son ressort ; & à 38 lieues de Rennes. Cette Paroisse releve du Roi, & compte 900 communiants : la Cure est à l'Ordinaire. Son territoire est coupé de vallons & de montagnes, bien cultivé, & fertile : on y voit peu de terreins incultes. Le Plessis, maison seigneuriale de l'endroit, est, outre son antiquité, la plus remarquable du canton. Ses domaines, qui sont considérables, ont droit de haute, moyenne & basse-Justice. L'an 1505, la Reine Anne donna permission à Vincent de Ploeuc, Seigneur du Plessis, d'ajouter un quatrieme poteau à toutes les Justices de ses Seigneuries. L'Eglise paroissiale dépend de la haute-Justice de cette maison, dont le Seigneur avoit des droits honorifiques dans les Chapelles de Notre-Dame de la Forêt & de Saint-Laurent, bâties sur les Terres du Plessis. Les fonds de ces Chapelles ont été amortis du consentement des Seigneurs ci-dessus, à condition qu'ils auroient, dans l'Eglise paroisiale, des droits honorifiques, tels que ceux d'armoiries. L'an 1645, Gabrielle de Ploeuc, Dame d'Ergué & du Plessis, épousa N........ Ecuyer, Seigneur de la Luzouarne. On connoissoit, en 1380, dans cette Paroisse, les maisons nobles de Lanros, de Ker-jean, de Quentquis, & de Ker-gouvan.

La cure correspond à la ou aux personnes en charge des âmes de la paroisse — La cure est à l'alternative signifie qu'elle est présenté soit par l'Évêque soit par un autre possesseur du droit de présentation et souvent alternativement — La cure est à l'ordinaire signifie qu'elle est présentée par l'Évêque — Subdélégation désigne un lieu possédant un pouvoir délégé par une autorité — Ressort de ou ressortir de signifie dépendre de — Une treve est une succursale de paroisse — 1 lieue (lieue tarifaire de 2400 toises) correspond à environ 4677 de nos mêtres — 1 livre (poids) correspond à environ 490 de nos grammes — 1 millier (poids) correspond à environ 490 de nos kilogrammes — La basse-Justice traite des infractions mineures et des affaires concernant les droits dû au seigneur — La moyenne-Justice traite des infractions pouvant entrainer des amendes ou peines de prison conséquentes, mais pas la peine de mort — La haute-Justice traite des infractions les plus graves où la peine de mort peut être prononcée — L'orthographe de la fin du 18ème siècle est respectée.

bluline - bretagneweb

accueil bretagneweb                  haut de page                  courriel e-mail bretagneweb