accueil bretagneweb              bretagneweb

Ancien presbytère

O.

plusquellec plusquellec plusquellec plusquellec plusquellec

 

Monument aux morts

Le monument aux morts de Plusquellec compte 64 noms.

plusquellec plusquellec plusquellec plusquellec  

 

Calvaire près de l'église Notre-Dame de grâces

O.

plusquellec plusquellec      

 

Diverses croix à Plusquellec

O.

         

bluline - bretagneweb

  MONUMENTS INSCRITS ET CLASSÉS:

      OSSUAIRE ET PORCHE SUD DE L'ÉGLISE - INSCRIT LE 24 MARS 1926

      CROIX DU 17ÈME SIÈCLE DANS LE CIMETIÈRE - INSCRIT LE 24 MARS 1926

bluline - bretagneweb

  Dictionnaire historique et géographique de Ogée (1778-1780):

PLUSQUELEC ; à 14 lieues au Nord-Est de Quimper, son Evêché ; à 29 lieues de Rennes ; & à 1 lieue de Callac, sa Subdélégation. Cette Paroisse releve du Roi, & ressortit à Carhaix ; elle compte 3600 communiants, y compris ceux de Botmel & de Callanhuel, ses treves : la Cure est à l'alternative. La haute, moyenne & basse-Justice de Coetléan appartient à Madame du Loch. Ce territoire, plein de vallons & de monticules, borné au Sud par la riviere d'Hiere, offre à la vue des terres en labeur, des prairies, des arbres fruitiers, & des landes. La Seigneurie de la Riviere appartenoit jadis à Olivier du Gourvinec, Capitaine des Gardes du Duc de Bretagne, Jean IV, il épousa Marguerite de Malestroit, & mourut en 1403.
CALANHEL ; treve de Plusquellec ; à 14 lieues au Nord-Est de Quimper, son Evêché ; à 28 lieues & demie de Rennes ; à 1 lieue un quart de Callac, sa Subdélégation : elle releve du Roi, & ressortit à Carhaix. On y compte 800 communiants. Son territoire renferme plusieurs maisons nobles, qui sont : la Roche-Droniou, avec haute, moyenne & basse-Justice, Ker-azlouant, moyenne & basse-Justice, à M. du Gage ; Ker-gadou, Resperis & Ker-amelin, hautes, moyennes & basses-Justices, à M. du Parc-Ker-yvon.
CALLAC ; petite ville qui, avec Bonmel, forme une treve de la Paroisse de Plusquellec, sur la route de Carhaix à Guingamp, & sur la riviere d'Hiere ; à 15 lieues de Quimper, son Evêché ; & à 27 lieues un tiers de Rennes. Il y a dans cette ville, qui est située sur une hauteur, une Jurisdiction Royale, une Subdélégation, deux hautes-Justices & une moyenne. Elle releve du Roi, & ressortit au Siege Royal de Carhaix. On y compte 1600 habitants. Il s'y tient un marché tous les mercredis, & quatorze foires par an, Son territoire est couvert de bois & plein de landes. Le château de Ploesquellec, ou Plusquellec, fut bâti par les anciens Comtes de Poher, issus des premiers Ducs de Bretagne. Il étoit très-fort en son temps.
Le Roi fit démolir, en 1393, le château de Callac, qui avoit soutenu plusieurs sieges : on en voit encore des vestiges. En 1645, Louis XIV érigea la Seigneurie de Callac en Baronnie, en faveur de Joseph-Eugene Rogier, Conseiller au Parlement de Bretagne. En 1670, cette Baronnie appartenoit à Mador-Jean-Baptiste de Guemadeuc, Gouverneur de Ploermel. Elle est maintenant à M. du Gage, qui jouit encore de la Seigneurie de Poulan, avec haute, moyenne & basse-Justice. L'Abbaye de Sainte-Croix de Quimperlé y possede aussi une haute, moyenne & basse-Justice.

La cure correspond à la ou aux personnes en charge des âmes de la paroisse — La cure est à l'alternative signifie qu'elle est présentée soit par l'Évêque soit par un autre possesseur du droit de présentation et souvent alternativement — La cure est à l'ordinaire signifie qu'elle est présentée par l'Évêque — Subdélégation désigne un lieu possédant un pouvoir délégué par une autorité — Ressort de ou ressortir de signifie dépendre de — Une trève est une succursale de paroisse — 1 lieue (lieue tarifaire de 2400 toises) correspond à environ 4677 de nos mêtres — 1 livre (poids) correspond à environ 490 de nos grammes — 1 millier (poids) correspond à environ 490 de nos kilogrammes — La basse-Justice traite des infractions mineures et des affaires concernant les droits dus au seigneur — La moyenne-Justice traite des infractions pouvant entrainer des amendes ou peines de prison conséquentes, mais pas la peine de mort — La haute-Justice traite des infractions les plus graves où la peine de mort peut être prononcée — L'orthographe de la fin du 18ème siècle est respectée.

bluline - bretagneweb

accueil bretagneweb                  haut de page                  courriel e-mail bretagneweb