accueil bretagneweb              bretagneweb

GRAVURES ANCIENNES SUR L'ÎLE DE OUESSANT

LES GRAVURES ANCIENNENT PROVIENNENT DE LIVRES SUR LA BRETAGNE ÉDITÉS PENDANT LA SECONDE PARTIE DU 19ÈME SIÈCLE.

vieux saint-brieuc

FEMMES DE L'ÎLE D'OUESSANT SUR LA CÔTE PRÈS DU PHARE

bluline - bretagneweb

  MONUMENTS INSCRITS ET CLASSÉS:

      ENSEMBLE DES ÉLÉMENTS CONSTITUTIFS DU PHARE DU CRÉAC'H À SAVOIR LA TOUR ET LA LANTERNE EN TOTALITÉ, AINSI QUE LES FAÇADES ET LES TOITURES DES BÂTIMENTS TECHNIQUES ET D' HABITATION QUI L' ENCADRENT Y COMPRIS DES DEUX PAVILLONS D' ENTRÉE ET DES ANNEXES ADOSSÉS AUX MURS DE CLÔTURE DE L' ENCLOS EUX-MÊMES COMPRIS DANS CET ENSEMBLE SITUÉ SUR LA PARCELLE A 1428 - INSCRIT LE 26 SEPTEMBRE 2005

      TOUR DU PHARE DU STIFF EN TOTALITÉ, LES FAÇADES ET LES TOITURES DES BÂTIMENTS TECHNIQUES ET DE LOGEMENT AINSI QUE LES MURS DE CLÔTURE - INSCRIT LE 1 JUIN 2006

  SITES INSCRITS ET CLASSÉS:

      L'ENSEMBLE FORMÉ PAR LE LITTORAL DE L'ÎLE D'OUESSANT SUR LA COMMUNE D'OUESSANT ET LE DOMAINE MARITIME CORRESPONDANT - CLASSÉ LE 08 AOÛT 1979

bluline - bretagneweb

  DICTIONNAIRE HISTORIQUE ET GÉOGRAPHIQUE DE OGÉE (1778-1780):

ISLE-D'OUESSANT ; la premiere isle connue en Bretagne ; à 18 lieues un quart à l'Ouest-Sud-Ouest de Saint-Pol-de-Léon, son Evêché ; à 57 lieues & demie de Rennes ; à 9 lieues trois quarts de Brest, sa Subdélégation ; & à 4 lieues & demie de la terre-ferme. On voit, dans cette isle, l'Uxantisina de l'Empereur Antonin, qui a regné, en cette qualité, depuis l'an de Jesus-Christ 140 jusqu'en 153. Saint Pol, premier Evêque de ce diocese, vivoit dans l'Isle-d'Ouessant avec douze Disciples, dans l'endroit nommé le port des boufs, où il bâtit une Chapelle & un Monastere qu'il nomma Lampaol, & qui subsista jusques vers l'an 1000. Cette isle contient environ quatre mille cent cinquante arpents de terrein : elle renferme une Paroisse, plusieurs hameaux & villages, avec un château pour la défendre contre les corsaires, & elle est entourée de plusieurs autres petites isles, & d'une grande quantité de rochers. Ses abords sont défendus par la rencontre de sept marées différentes qui s'entrechoquent, & qui forment un remoux si considérable, qu'un vaisseau de cent tonneaux seroit englouti sous les flots, s'il n'évitoit la rapidité du courant, ce qui est occasionné par la quantité prodigieuse de rochers qui environnent l'isle, lesquels ne donnent qu'un passage que les habitants ont ménagé : sa situation affreuse la défend contre les entreprises des ennemis. L'Eglise paroissiale est desservie par un Recteur & deux Vicaires. Le nombre des habitants est de 1500 : la Cure est présentée par l'Evêque. Les hommes ne s'occupent qu'à la pêche, & les femmes labourent la terre. Ce territoire est fertile en grains : on y voit des pâturages excellents, beaucoup de bétail, sur-tout des moutons, des vaches, & de petits chevaux fort vigoureux. A l'exception du vin, dont ils manquent, ces habitants heureux pourroient se passer du reste de l'Univers. Il y a cent cinquante ans que ce peuple vivoit dans la plus parfaite union ; il n'avoit pas même l'idée du vice. S'il s'élevoit parmi eux quelque légere contestation, elle étoit terminée, en présence de tous les Paroissiens, par le premier Gentilhomme qui se trouvoit à la sortie de la Grand'Messe Paroissiale, devant la porte de l'Eglise, & ce Jugement étoit en dernier ressort. La pureté des mours étoit à couvert de la corruption ; les jeunes gens étoient chastes jusques dans leurs paroles ; &, si l'un d'eux eût fait quelque chose contre la pudeur, il n'eût pu trouver une épouse dans toute l'isle. L'innocence y regne encore aujourd'hui ; le travail continuel y conserve la candeur, & fait jouir tous les habitants, sans exception, d'une honnête aisance. L'an 1388, cette isle fut ravagée par les Anglais, qui en brûlerent toutes les habitations.

La cure correspond à la ou aux personnes en charge des âmes de la paroisse — La cure est à l'alternative signifie qu'elle est présentée soit par l'Évêque soit par un autre possesseur du droit de présentation et souvent alternativement — La cure est à l'ordinaire signifie qu'elle est présentée par l'Évêque — Subdélégation désigne un lieu possédant un pouvoir délégué par une autorité — Ressort de ou ressortir de signifie dépendre de — Une trève est une succursale de paroisse — 1 lieue (lieue tarifaire de 2400 toises) correspond à environ 4677 de nos mêtres — 1 livre (poids) correspond à environ 490 de nos grammes — 1 millier (poids) correspond à environ 490 de nos kilogrammes — La basse-Justice traite des infractions mineures et des affaires concernant les droits dus au seigneur — La moyenne-Justice traite des infractions pouvant entrainer des amendes ou peines de prison conséquentes, mais pas la peine de mort — La haute-Justice traite des infractions les plus graves où la peine de mort peut être prononcée — L'orthographe de la fin du 18ème siècle est respectée.

bluline - bretagneweb

accueil bretagneweb                  haut de page                  courriel e-mail bretagneweb