accueil bretagneweb              bretagneweb

O

O.

lesneven        
         

bluline - bretagneweb

  MONUMENTS INSCRITS ET CLASSÉS:

      CLOCHER DE L'ÉGLISE - INSCRIT LE 11 MAI 1932

bluline - bretagneweb

  DICTIONNAIRE HISTORIQUE ET GÉOGRAPHIQUE DE OGÉE (1778-1780):

LESNEVEN ; ville qui releve du Roi ; par les 6 degrés 40 minutes 27 secondes de longitude, & par les 48 degrés 35 minutes 20 secondes de latitude ; à 6 lieues de Saint-Pol-de-Léon, son Evêché ; & à 43 lieues de Rennes. Cinq grandes routes arrivent en cette ville, ou l'on remarque un Siege royal, une Communauté de ville avec droit de députer aux Etats ; une Subdélégation, une Brigade de Maréchaussée ; les Couvents des Récollets & des Ursulines ; & une Paroisse où l'on compte 2300 communiants : la Cure est présentée par l'Abbesse de Saint-Sulpice, près Rennes. La ville de Lesneven porte pour armes, de France & de Bretagne. Il s'y tient neuf foires par an, & un marché par semaine. Les Jurisdictions suivantes s'exercent à Lesneven. Le Siege ou Barre royale de Lesneven est d'une grande étendue ; c'est le Siege ordinaire des Juges royaux de Léon. La Sénéchaussée royale de Léon, haute, moyenne & basse-Justice, engagée à M. le Duc de Penthievre. Les Régaires de Léon en Guiminidili, à M. l'Evêque de Saint-Pol-de-Léon ; Coatmeur, haute-Justice, à M. le Duc de Rohan ; Coatmenach, haute-Justice, à M. du Liscouet ; les Jurisdictions de Lescoët & du Châtel, à M. du Lescoët : Ker-louan, Rodalvez, Trogurun, Ker-biguet, Ker-gounion, Ker-rielu, Penandrez, Ker-naon, & Pont-château, sont des maisons nobles. Ker-naon appartenoit, en 1400, à Olivier de Gouzillon, &, en 1680, à Gilles de Gouzillon.
Le Comté de Léon étoit fameux dans l'onzieme siecle. Even, Seigneur de cette riche contrée, fut la terreur des Normands. Ce fut lui qui bâtit, en 1096, la ville de Lesneven, à laquelle il donna son nom. Lezn-even, est un mot breton qui veut dire Cour d'Even.
En 1209, Alix de Bretagne donna à Ameline d'Ecosse, Abbesse de Saint-Sulpice, l'Eglise de Notre-Dame de Lesneven & le four à ban de la même ville ; donation qui fut approuvée & confirmée, la même année, par Jean, Evêque de Saint-Pol-de-Léon.
En 1348, le Duc Jean IV fit rebâtir à neuf l'Eglise de Notre-Dame de Lesneven, qui fut érigée en Collégiale.
Charles de Blois, par ses lettres, données à Nantes en 1357, permit au Seigneur de Kergournadech de mettre sur ses Sujets quelques impositions, dont les deniers devoient être employés à armer & fortifier Lesneven. Ces lettres furent adressées à Guillaume de Lescouet, Gouverneur de cette ville.
En 1374, le Duc Jean IV prit la ville de Lesneven, & passa au fil de l'épée toute la garnison Française qui la défendoit.
En 1402, Tangui de Kermorvan, Jean Periou, & Jean Perceval, furent chargés, par le Duc, de la garde de la ville, forteresse, & château de Lesneven.
Le premier Décembre 1434, le Duc Jean V, étant à Lesneven, donna permission au Seigneur de Penhouet de faire ouvrir une mine de plomb qui se trouvoit dans ses terres.
Edit du Roi Charles IX, donné à Châteaubriand au mois d'Octobre 1565, portant établissement d'un Siege royal à Lesneven, auquel Siege seront jugés, en premieres instances, toutes les causes & différents qui s'éleveront entre les habitants de Lesveven, de Brest, & de Saint-Renan.
Dame Anne de Rohan acquit du Roi François I, le 3 Décembre 1527, les Terres & Seigneuries de Lesneven & du Gavre, pour la somme de vingt-deux mille livres ; somme dont elle fut remboursée, en 1540, par Christophe Brecel, Sénéchal de Nantes, qui en avoit reçu l'ordre du Monarque.
Le premier Février 1617, les Juges royaux de Lesneven firent un Réglement, qui réduit à seize le nombre des Procureurs de cette Jurisdiction.
Les Récollets furent fondés à Lesneven en 1628 ; & les Ursulines, en........
François-Claude Barbier, Sieur de Lescouet, fut pourvu du Gouvernement de Lesneven en 1764.
LANGUENGAR ; à 5 lieues deux tiers à l'Ouest-Sud-Ouest de Saint-Pol-de-Léon, son Evêché ; à 43 lieues de Rennes ; & à une demi-lieue de Lesneven, sa Subdélégation & son ressort. Cette Paroisse releve du Roi, & compte 300 communiants. La Cure est présentée par l'Evêque. Le territoire est un pays plat, dont les terres sont fertiles en grains & lin, & assez bien cultivées. En 1420, on y connoissoit les manoirs nobles suivants : Lancelin, à Tangui, fils de Guillaume Denis ; un autre, du même nom, à Amice du Verger & à Hervé Lancelin ; Ker-ysecquel, au Chapelain du Sire Duchâtel ; Lagangar, à Salmon de Coetmenech.

La cure correspond à la ou aux personnes en charge des âmes de la paroisse — La cure est à l'alternative signifie qu'elle est présentée soit par l'Évêque soit par un autre possesseur du droit de présentation et souvent alternativement — La cure est à l'ordinaire signifie qu'elle est présentée par l'Évêque — Subdélégation désigne un lieu possédant un pouvoir délégué par une autorité — Ressort de ou ressortir de signifie dépendre de — Une trève est une succursale de paroisse — 1 lieue (lieue tarifaire de 2400 toises) correspond à environ 4677 de nos mêtres — 1 livre (poids) correspond à environ 490 de nos grammes — 1 millier (poids) correspond à environ 490 de nos kilogrammes — La basse-Justice traite des infractions mineures et des affaires concernant les droits dus au seigneur — La moyenne-Justice traite des infractions pouvant entrainer des amendes ou peines de prison conséquentes, mais pas la peine de mort — La haute-Justice traite des infractions les plus graves où la peine de mort peut être prononcée — L'orthographe de la fin du 18ème siècle est respectée.

bluline - bretagneweb

accueil bretagneweb                  haut de page                  courriel e-mail bretagneweb