accueil bretagneweb              bretagneweb

O

O.

roscanvel        
         

bluline - bretagneweb

  SITES INSCRITS ET CLASSÉS:

      L'ENSEMBLE FORMÉ SUR LES COMMUNES DE ROSCANVEL, CAMARET ET CROZON PAR LE DOMAINE PUBLIC MARITIME INCLUANT LES DIVERS ROCHERS OU ÉCUEILS SUR UNE PROFONDEUR DE 500 MÈTRES EN DIRECTION DU LARGE À PARTIR DE LA LIMITE TERRESTRE DE LA ZONE LITTORALE CLASSÉE - CLASSÉ LE 13 MARS 1978

      L'ENSEMBLE FORMÉ PAR LES SITES LITTORAUX DES COMMUNES DE ROSCANVEL, CAMARET ET CROZON - CLASSÉ LE 16 JANVIER 1978

bluline - bretagneweb

  DICTIONNAIRE HISTORIQUE ET GÉOGRAPHIQUE DE OGÉE (1778-1780):

ROSCANVEL ; à 10 lieues au Nord-Ouest de Quimper, son Evêché & son ressort ; à 47 lieues de Rennes ; & à 6 lieues du Faou, sa Subdélégation. On y compte 550 communiants : la Cure est présentée par un Chanoine de Daoulas. Ce territoire forme une presqu'isle ou pointe, qui s'avance dans la rade de Brest. Il ne fournit pas à la subsistance des habitants, parce que le sol est plein de rochers ou couvert par les sables de la mer. Ils sont tous marins ou pêcheurs.
Au mois de Mars 1594, les Espagnols, qui étoient venus au secours du Duc de Mercour, en Bretagne, commencerent la construction d'un Fort dans la pointe de Roscanvel. Leur dessein étoit d'empêcher l'entrée des vaisseaux dans le port de Brest, qui n'est qu'à une lieue & demie de cette pointe, & de tenir, en cet endroit, un grand nombre de vaisseaux à couvert, pour incommoder toute cette partie de la cote & s'en rendre les maîtres. Ce Fort, qui avoit une forme triangulaire, étoit environné de précipices de tous côtés, à l'exception de l'entrée qui avoit environ quatre-vingt toiles de largeur, avec deux bastions, un de chaque côté de la porte. Les gens du pays avoient pris la fuite à l'approche des Espagnols, mais ces étrangers, qui avoient besoin d'ouvriers, les poursuivirent & se saisirent de plusieurs, qu'ils forcerent de travailler aux ouvrages du dehors ; car il leur étoit défendu d'entrer dans l'intérieur du Fort, où les seuls Espagnols pouvoient pénétrer. Ils firent venir d'Espagne la chaux & les pierres toutes taillées, & construisirent cet édifice, qui avoit environ cent cinquante pieds de hauteur du côté de la mer. Lorsqu'il fut achevé & mis en état de défense, on y plaça une garnison de quatre cents Espagnols, commandée par Thomas Praxelde, Capitaine brave & expérimenté. Cette garnison ne resta pas long-temps en repos ; le Fort fut attaqué par l'armée du Roi Henri IV, que commandoit le Maréchal d'Aumont, & après un siege assez long, qui fit périr beaucoup de monde, la place fut forcée le 18 Novembre de l'année de sa construction. Toute la garnison fut passée au fil de l'épée, & les gens du pays détruisirent sur le champ ce Fort qui leur avoit été si nuisible. Depuis ce temps, cette pointe porte le nom de Pointe des Espagnols, En 1420, le manoir du Sez appartenoit à Olivier de Keraer.

La cure correspond à la ou aux personnes en charge des âmes de la paroisse — La cure est à l'alternative signifie qu'elle est présentée soit par l'Évêque soit par un autre possesseur du droit de présentation et souvent alternativement — La cure est à l'ordinaire signifie qu'elle est présentée par l'Évêque — Subdélégation désigne un lieu possédant un pouvoir délégué par une autorité — Ressort de ou ressortir de signifie dépendre de — Une trève est une succursale de paroisse — 1 lieue (lieue tarifaire de 2400 toises) correspond à environ 4677 de nos mêtres — 1 livre (poids) correspond à environ 490 de nos grammes — 1 millier (poids) correspond à environ 490 de nos kilogrammes — La basse-Justice traite des infractions mineures et des affaires concernant les droits dus au seigneur — La moyenne-Justice traite des infractions pouvant entrainer des amendes ou peines de prison conséquentes, mais pas la peine de mort — La haute-Justice traite des infractions les plus graves où la peine de mort peut être prononcée — L'orthographe de la fin du 18ème siècle est respectée.

bluline - bretagneweb

accueil bretagneweb                  haut de page                  courriel e-mail bretagneweb