accueil bretagneweb              bretagneweb

O

O.

antrain        
         

bluline - bretagneweb

  MONUMENTS INSCRITS ET CLASSÉS:

      FAÇADES ET TOITURES DU CHÂTEAU DE BONNE FONTAINE, PUITS ANCIEN SITUÉ EN AVANT DE LA FAÇADE PRINCIPALE - INSCRIT LE 16 SEPTEMBRE 1943

bluline - bretagneweb

  DICTIONNAIRE HISTORIQUE ET GÉOGRAPHIQUE DE OGÉE (1778-1780):

ANTRAIN ; petite ville sans clôture, à peu de distance de la riviere de Couesnon, sur la route de Dol à Fougeres ; à 8 lieues deux tiers de Rennes, son Evêché. Cette ville a une Brigade de Maréchaussée qui se tenoit autrefois à Dol, avec Subdélégation & un marché tous les mardis : elle releve du Roi, & ne renferme qu'une Paroisse d'environ 1200 communiants, dont la Cure est en présentation d'un Chanoine de l'Eglise Cathédrale de Rennes.
Hubert ou Herbert, Evêque de Rennes, obtint en 1197, de l'Abbé de Marmoutiers, le patronage & la moitié des oblations de l'Eglise d'Antrain, qui jusqu'alors avoit été dépendante de cette Abbaye.
Antrain avoit une forteresse considérable, construite par les Ducs de Bretagne, où il y avoit en 1469 une forte garnison, commandée par Jean de Porçon : elle a été assiégée plusieurs fois sans être prise.
En 1550, le Roi Henri II donna permission à Pierre, Chevalier, Seigneur de la Marzeliere, de faire construire le château & forteresse de Bonne-Fontaine ; &, l'année suivante, il lui permit, par d'autres lettres-patentes, d'y établir un marché & quatre foires franches par chaque année.
Pierre de la Marzeliere venoit d'épouser Françoise de Pontorson, Dame de Bonne-Fontaine & du Vivier. ( Voyez Bain. )
La Jurisdiction royale de cette ville fut unie & incorporée au Siege Royal de Fougeres, par Edits du Roi Charles IX, donnés à Troyes en Champagne, le 29 Mars 1564, & à Châteaubriand, au mois d'Octobre 1565.
Henri III érigea la Terre de Bonne-Fontaine en Baronnie ; les lettres en furent entérinées au Parlement de Bretagne le 13 Octobre 1578, en faveur de Renaud, Chevalier, Seigneur de la Marzeliere, qui s'étoit signalé contre les ennemis de l'Etat. Cette Terre a haute, moyenne & basse-Justice, & appartient à M. de la Motte de Lesnagé.
On voit, à 2 tiers de lieue d'Antrain, sur le chemin de Dol, la forêt de Ville-Cartier, qui appartient au Roi & contient environ 1680 arpents de terrein planté en taillis & futaie. Elle est traversée par le grand chemin qui conduit de Dol à Fougeres.
La Balluë, haute, moyenne & basse-Justice ; & la Chartiere, haute, moyenne & basse-Justice, à M. Ruellant du Tierxent.
Les Portes, haute, moyenne & Basse-Justice, à M. Tuffin de la Rouérie.
Les manoirs de Langle, le Vivier, & la Barbays, se voyoient aussi dans ce territoire dès le quinzieme siecle.

La cure correspond à la ou aux personnes en charge des âmes de la paroisse — La cure est à l'alternative signifie qu'elle est présentée soit par l'Évêque soit par un autre possesseur du droit de présentation et souvent alternativement — La cure est à l'ordinaire signifie qu'elle est présentée par l'Évêque — Subdélégation désigne un lieu possédant un pouvoir délégué par une autorité — Ressort de ou ressortir de signifie dépendre de — Une trève est une succursale de paroisse — 1 lieue (lieue tarifaire de 2400 toises) correspond à environ 4677 de nos mêtres — 1 livre (poids) correspond à environ 490 de nos grammes — 1 millier (poids) correspond à environ 490 de nos kilogrammes — La basse-Justice traite des infractions mineures et des affaires concernant les droits dus au seigneur — La moyenne-Justice traite des infractions pouvant entrainer des amendes ou peines de prison conséquentes, mais pas la peine de mort — La haute-Justice traite des infractions les plus graves où la peine de mort peut être prononcée — L'orthographe de la fin du 18ème siècle est respectée.

bluline - bretagneweb

accueil bretagneweb                  haut de page                  courriel e-mail bretagneweb