accueil bretagneweb              bretagneweb

O

O.

argentre du plessis        
         

bluline - bretagneweb

  MONUMENTS INSCRITS ET CLASSÉS:

      CHÂTEAU DU PLESSIS EN TOTALITÉ, LE PARC EN TOTALITÉ Y COMPRIS L'ENSEMBLE DU SYSTÈME HYDRAULIQUE DONT LE COURS D'EAU AMÉNAGÉ, LE VIVIER ET LE BASSIN DU LAVOIR, L'ÉTANG TRIANGULAIRE ET LES ÎLES AINSI QUE LES ESSENCES ANCIENNES, LES ALLÉES, LA REPRODUCTION DE LA GROTTE DE LOURDES ET LES MURS DE CLÔTURE, LE CHENIL, LA LAVERIE ET LA SERRE EN TOTALITÉ, LES FAÇADES ET TOITURES DE LA MAISON DU GARDIEN AVEC LES GARAGES, DE LA MAISON DU JARDINIER ET DES LATRINES DE JARDIN - INSCRIT LE 30 OCTOBRE 2000

      ENSEMBLE DU SITE ARCHÉOLOGIQUE FORTIFIÉ DU BOIS DU PINEL EN TOTALITÉ AVEC MOTTE, BASSES-COURS ET STRUCTURES ANNEXES AINSI QUE LE TERRAIN ET LES BÂTIMENTSUR LEQUEL IL EST SITUÉ - INSCRIT LE 8 SEPTEMBRE 1995

      CHAPELLE DU PINEL ET PUITS VOISIN - INSCRIT LE 26 MAI 1939

bluline - bretagneweb

  DICTIONNAIRE HISTORIQUE ET GÉOGRAPHIQUE DE OGÉE (1778-1780):

ARGENTRÉ ; sur une colline ; à 8 lieues 3 quarts à l'Est de Rennes, son Evêché ; & à 2 lieues de Vitré, sa Subdélégation. Cette Paroisse, dont la Cure est à l'Ordinaire, ressortit au Présidial de Rennes. On y compte 2000 communiants.
Le bourg est environné de six à sept étangs qui forment un des bras de la Vilaine. Les terres n'y sont pas mauvaises, les pâturages assez bons, & les landes fort étendues. Celle de Gouillard l'emporte, de ce côté, sur toutes les autres. On y voit aussi les bois de Noir-Loup & de la Blanchette. Ce dernier, qui est le plus grand, renferme environ 220 arpents.
Cette Paroisse a donné son nom à une famille distinguée qui habitoit le château de Launel. Le premier dont nous ayons connoissance est Renaud d'Argentré, qui vivoit l'an 1080.
André d'Argentré jura l'assise du Comte Geoffroi, en 1213.
Pierre d'Argentré étoit, en 1226, Sénéchal de Rennes, & Juge universel de la Bretagne.
Un autre Pierre d'Argentré fut un des plus grands hommes de son siecle. François I, Roi de France, qui connoissoit son mérite, lui donna la charge de Grand-Sénéchal de Rennes, où il mourut le 19 Février 1548.
Son fils ; Bertrand d'Argentré, Conseiller du Roi, & Président aux Enquêtes du Parlement de Bretagne, fut l'ornement de son siecle & de sa famille. Il étoit sçavant, magnifique, honnête, libéral, &, sur-tout, ami généreux. Sa réputation engagea Charles IX, qui vint pour la seconde fois à Châteaubriand en 1570, à le mander pour le voir & le consulter. Nous avons de ce Jurisconsulte célebre des commentaires sur la Coutume de Bretagne, & une histoire de cette province, qu'il entreprit à la priere des Etats. Obligé de sortir de Rennes par les factions de la ligue, il ne put avoir la satisfaction de la faire imprimer avec quelques autres ouvrages qu'il avoit achevés. Il mourut le 13 Février 1590, à l'âge de 71 ans.
Charles du Plessis-d'Argentré, Abbé de Sainte-Croix de Guingamp l'an 1699, fut nommé à l'Evêché de Tulles en 1725, & mourut en 1740.
Outre le château de Launel, ces Seigneurs possédoient encore, dans le même territoire, les manoirs de la Bondie & du Plessis-d'Argentré, haute, moyenne & basse-Justice, qui s'exerce à Vitré, & qui appartient aujourdhui à M. du Plessis-d'Argentré, l'un de leurs descendants.
En l'an 1402, Guillaume & Louis de Sevigné, Jean de la Frette ; Robert d'Epinay, Guillaume Arthur, Seigneur de d'Arturay ; Jean de Domagné & Jean Brunel, tous Chevaliers distingués des environs de Rennes, établirent, de concert, une confrairie en l'honneur de la Vierge, dont la fête se célébroit tous les ans, le jour de l'Assomption, dans l'Eglise paroisiale d'Argentré où se rendoient tous les confreres. Après la Messe, ils dînoient ensemble, aux frais de la confrairie, dans un lieu marqué parle Prévôt. Là, chacun proposoit les affaires qu'il pouvoit avoir, & prenoit les avis de la compagnie. Ils se promettoient de vivre ensemble dans la plus sincere & la plus étroite amitié, de défendre l'innocent opprimé, & de se soutenir respectivement envers & contre tous, excepté le Duc de Bretagne, leur Souverain. Cette confrairie, dit M. de Molac, se multiplia & devint nombreuse. On ignore combien de temps elle a subsisté.

La cure correspond à la ou aux personnes en charge des âmes de la paroisse — La cure est à l'alternative signifie qu'elle est présentée soit par l'Évêque soit par un autre possesseur du droit de présentation et souvent alternativement — La cure est à l'ordinaire signifie qu'elle est présentée par l'Évêque — Subdélégation désigne un lieu possédant un pouvoir délégué par une autorité — Ressort de ou ressortir de signifie dépendre de — Une trève est une succursale de paroisse — 1 lieue (lieue tarifaire de 2400 toises) correspond à environ 4677 de nos mêtres — 1 livre (poids) correspond à environ 490 de nos grammes — 1 millier (poids) correspond à environ 490 de nos kilogrammes — La basse-Justice traite des infractions mineures et des affaires concernant les droits dus au seigneur — La moyenne-Justice traite des infractions pouvant entrainer des amendes ou peines de prison conséquentes, mais pas la peine de mort — La haute-Justice traite des infractions les plus graves où la peine de mort peut être prononcée — L'orthographe de la fin du 18ème siècle est respectée.

bluline - bretagneweb

accueil bretagneweb                  haut de page                  courriel e-mail bretagneweb