accueil bretagneweb              bretagneweb

O

O.

gennes sur seiche        
         

bluline - bretagneweb

  MONUMENTS INSCRITS ET CLASSÉS:

      ÉGLISE SAINT-SULPICE - INSCRIT LE 14 OCTOBRE 1926

bluline - bretagneweb

  DICTIONNAIRE HISTORIQUE ET GÉOGRAPHIQUE DE OGÉE (1778-1780):

GENNES ; à 9 lieues & demie à l'Est-Sud-Est de Rennes, son Evêché & son ressort ; & à 3 lieues & demie de Vitré, sa Subdélégation. On y compte 1800 communiants. La Cure est en la présentation de l'Abbé de Saint-Serge d'Angers. Son territoire se termine, à l'Est & au Sud de son bourg, à la province d'Anjou, qui s'en trouve séparée par la riviere de Seiche. Il forme une plaine, à l'exception d'un seul vallon contigu au bourg, & dans lequel coule un ruisseau qui prend sa source dans l'étang du bois Melenne. On y voit des terres bien cultivées & fertiles, & la lande des Mottais qui peut avoir un quart de lieue de longueur sur autant de largeur. Ce pays est très-peuplé de hameaux & de maisons de remarque, & couvert de buissons & d'arbres à fruits, très-communs dans cette Paroisse, où l'on fait beaucoup de cidre.
L'an 1299, Egide, Evêque de Rennes, qui visitoit son diocese, n'ayant trouvé aucun Religieux dans le Prieuré de Gennes, l'unit à celui de Brielles, qui dépendoit de l'Abbaye de Saint-Serge d'Angers qui le possede encore.
La Terre & Seigneurie de la Roberie, sise en ce territoire, est très-ancienne. En 1096, elle appartenoit à Pierre du Guesclin ; sa postérité en jouit encore aujourd'hui.
Typhaine du Guesclin épousa Briand de Châteaubriand, en faveur duquel la Seigneurie de Châteaubriand fut érigée en Baronnie, l'an 1160. Yves du Guesclin, qui épousa l'héritiere de la Cuéva, fit branche en Espagne. En 1270, Robert du Guesclin prit en mariage l'héritiere de Broons, fille de Guillaume de Broons & d'Alix de Dinan, de laquelle il eut plusieurs enfants : l'aîné de tous, nommé Robert, Chevalier, Seigneur de Broons, épousa Jeanne de Mallemains, Dame de Sens, fille du Seigneur du Sacey, en Normandie. De ce mariage sortirent trois garçons & quatre filles, qui sont : Bertrand du Guesclin, Connétable de France, mort le 13 Juillet 1380, & inhumé à Saint-Denis, dans le tombeau de nos Rois : Olivier du Guesclin, Connétable de Castille & Comte de Longueville, en 1390, qui vendit au Duc de Bretagne Jean IV, pour une somme de 37000 livres, les Terres & Seigneuries de la Guerche & de Châteaulin, dont il avoit hérité par la mort de son frere Bertrand ; le marc d'argent valoit alors 6 livres 5 sols, & le marc d'or 66 livres : Guillaume du Guesclin, qui fit le voyage d'Espagne, où l'on croit qu'il se maria : Julienne du Guesclin, qui fut Abbesse de Saint-Georges de Rennes, en 1369 ; & sa sour cadette, Prieure des Coëts, Paroisse de Bouguenais, près Nantes : Typhaine, épouse de Jean de Beaumanoir ; & Catherine, mariée à Jean de Rohan, Prince de Guemené.
En 1483, la Seigneurie de la Roberie appartenoit à Gilles du Guesclin ; en 1650, à César du Guesclin, qui eut plusieurs enfants, sçavoir : César, Chevalier, Seigneur de la Roberie ; Bertrand, Conseiller au Parlement de Bretagne ; René, Conseiller au Grand Conseil ; Gabriel, Conseiller au Parlement en 1690, qui eut deux fils & quatre filles. Bertrand, l'aîné, Capitaine au Régiment de Brancas, Cavalerie, Chevalier de Saint-Louis, se maria, en 1752, à Sophie-Gabrielle de la Bourdonnaye de Liré, & mourut sans postérité l'an 1760. Charles-Bertrand, le cadet, Evêque de Cahors, en l'an........ Des quatre filles. Dame Françoise-Marie du Guesclin, l'aînée, a épousé M. le Marquis de Gêvres, à qui elle a porté les biens de sa maison. M. Guyard de Berville, qui a écrit l'histoire du Connétable, dit que cette illustre maison subsiste encore en la personne de Gabriel-Henri-Bertrand, Marquis du Guesclin, Capitaine au Régiment de Noailles, Cavalerie : il se peut faire que ce soit le même que nous qualifions Capitaine au Régiment de Brancas ; en ce cas, la postérité masculine des Seigneurs de ce nom seroit éteinte.
On connoît, en outre, dans la même Paroisse, les maisons nobles de la Motte, de Gennes, du Pazon, & de Pinel, hautes, moyennes & basses-Justices, qui appartiennent à M. de la Motte-Morel : nous ne connoissons pas les possesseurs de celles de Lorgeres, de la Forge, Dunoyer, de la Ville-Tesson, de la Communautiere, & de la Musse.

La cure correspond à la ou aux personnes en charge des âmes de la paroisse — La cure est à l'alternative signifie qu'elle est présentée soit par l'Évêque soit par un autre possesseur du droit de présentation et souvent alternativement — La cure est à l'ordinaire signifie qu'elle est présentée par l'Évêque — Subdélégation désigne un lieu possédant un pouvoir délégué par une autorité — Ressort de ou ressortir de signifie dépendre de — Une trève est une succursale de paroisse — 1 lieue (lieue tarifaire de 2400 toises) correspond à environ 4677 de nos mêtres — 1 livre (poids) correspond à environ 490 de nos grammes — 1 millier (poids) correspond à environ 490 de nos kilogrammes — La basse-Justice traite des infractions mineures et des affaires concernant les droits dus au seigneur — La moyenne-Justice traite des infractions pouvant entrainer des amendes ou peines de prison conséquentes, mais pas la peine de mort — La haute-Justice traite des infractions les plus graves où la peine de mort peut être prononcée — L'orthographe de la fin du 18ème siècle est respectée.

bluline - bretagneweb

accueil bretagneweb                  haut de page                  courriel e-mail bretagneweb