accueil bretagneweb              bretagneweb

O

O.

la gouesniere        
         

bluline - bretagneweb

  DICTIONNAIRE HISTORIQUE ET GÉOGRAPHIQUE DE OGÉE (1778-1780):

LA GOESNIERE ; à 2 lieues un quart à l'Est-Sud-Est de Saint-Malo, son Evêché & sa Subdélégation ; & à 12 lieues un tiers de Rennes. Cette Paroisse, où l'on compte 400 communiants, ressortit au Siege royal de Dinan. La Cure est en la présentation du Chapitre de Saint-Malo. Son territoire forme, à quelque chose près, une plaine dont les terres sont très-exactement cultivées & fertiles en toutes sortes de grains. On y trouve les maisons nobles de Launay-Bunel, de la Picodais, de la Saudrais, du Champ-Macé, & de Laval : les manoirs de la Cour & de la Villerault ; ces deux derniers appartenoient, en 1500, au Seigneur du Bois de la Motte. En 1325 ; mourut Jeanne de Maure, épouse de Jean-Geoffroi Goyon, laquelle demanda, par son testament, à être inhumée dans l'Eglise paroissiale de la Goesniere, où elle ordonna de faire construire une Chapelle.
BONABAN ; à 2 lieues un quart à l'Ouest-Nord-Ouest de Dol, son. Evêché ; à 12 lieues de Rennes ; & à 2 lieues un tiers de Saint-Malo, sa Subdélégation. La Cure est à l'Ordinaire. Cette Paroisse ressortit au Siege Royal de Dinan. On y compte 250 communiants. Son territoire est marécageux & fertile ; il forme un pays plat, à l'exception d'un seul coteau qui commence à Châteauneuf, & se termine au delà de Saint-Meloir-des-Ondes, sur le bord de la mer.
L'an 1270, Jean, Chevalier, Seigneur de Maure, épousa Raimonde, Dame de Bonaban. Leurs descendants posséderent cette Terre jusqu'en 1550, où elle passa à François, Comte de Maure, Baron de Lohéac. Elle est aujourd'hui à M. de Saudre-le-fer, Seigneur de Bonaban.
Les maisons nobles sont : le château de Bonaban, haute-Justice, à M. le Fer de la Saudre ; le Bosq, haute-Justice, à M. Baudran ; la Gouesniere, moyenne-Justice, à M. le Fer de la Gervinais ; le Nan, moyenne-Justice, à M. Uguet de l'Aumône ; l'Angrétiere, moyenne-Justice, à M. Houitte de la Chesnaye ; Launay-Buau, moyenne-Justice, à M. Lossieux ; Launay-Burnel, moyenne-Justice, à M. Rouxel du Chêne ; Mon-Gateau & la Guierbierre, moyenne-Justice, au Chapitre de l'Eglise Cathédrale de Dol.
En 1500, on y voyoit encore les maisons nobles de la Ville-Mainguy, Saint-Jean-1'Evêque, & Manpertuis. La premiere appartenoit à Jean de la Cornilliere ; la seconde, à Jean l'Evêque ; & la troisieme, à Jean le Bouteiller.

La cure correspond à la ou aux personnes en charge des âmes de la paroisse — La cure est à l'alternative signifie qu'elle est présentée soit par l'Évêque soit par un autre possesseur du droit de présentation et souvent alternativement — La cure est à l'ordinaire signifie qu'elle est présentée par l'Évêque — Subdélégation désigne un lieu possédant un pouvoir délégué par une autorité — Ressort de ou ressortir de signifie dépendre de — Une trève est une succursale de paroisse — 1 lieue (lieue tarifaire de 2400 toises) correspond à environ 4677 de nos mêtres — 1 livre (poids) correspond à environ 490 de nos grammes — 1 millier (poids) correspond à environ 490 de nos kilogrammes — La basse-Justice traite des infractions mineures et des affaires concernant les droits dus au seigneur — La moyenne-Justice traite des infractions pouvant entrainer des amendes ou peines de prison conséquentes, mais pas la peine de mort — La haute-Justice traite des infractions les plus graves où la peine de mort peut être prononcée — L'orthographe de la fin du 18ème siècle est respectée.

bluline - bretagneweb

accueil bretagneweb                  haut de page                  courriel e-mail bretagneweb