accueil bretagneweb              bretagneweb

O

O.

plelan le grand        
         

bluline - bretagneweb

  DICTIONNAIRE HISTORIQUE ET GÉOGRAPHIQUE DE OGÉE (1778-1780):

PLÉLAN-LE-GRAND ; gros bourg, sur la route de Rennes à Ploermel ; à 15 lieues au Sud de Saint-Malo, son Evêché ; & à 7 lieues de Rennes. Cette Paroisse a titre de Châtellenie, avec une haute-Justice, qui ressortit au Présidial de Rennes. Il s'y exerce, en outre, deux autres hautes-Justices & deux moyennes, & il s'y tient un marché le samedi. Le Roi y possede plusieurs fiefs : la Cure est présentée par l'Evêque. Le nombre des habitants est de 2200, y compris ceux de Trefandel, sa treve. Il y a à Plélan une Subdélégation & une Poste aux chevaux. L'an 869, le Monastere de Saint-Sauveur de Redon, ayant été ruiné par les Normands, l'Abbé Ricand, successeur de Saint Convion, premier Abbé de ce Monastere, alla trouver Salomon, Roi de Bretagne, qui étoit pour lors dans son château de Brecilien, à Plélan, & lui demanda une retraite pour lui & ses Moines. Le Prince, touché de leur situation, les transféra à Plélan, dans son château de Brecilien, où il avoit fait commencer un Monastere, du temps même de Saint Convion, pour servir d'asyle à ses Moines pendant la guerre. Cette maison fut appellée Monastere de Salomon. Lorsqu'il fut achevé de bâtir, ce Prince lui fit plusieurs présents : il lui donna le corps de Saint Maixent, qu'on venoit d'apporter en Bretagne, d'où on l'avoit ci-devant transporté en Poitou, pour le soustraire aux profanations sacrileges des Normands, un calice d'or & une croix de même métal, garnis de pierreries & couverts d'un habit de drap d'or, qui lui avoient été donnés par le Roi de France Charles II ; & trois grosses cloches. La Reine Wembrit mourut à peu près dans le même temps, & fut inhumée, par ordre du Roi, dans la nouvelle Eglise de Plélan. C'est là l'époque de la fondation de l'Eglise de Plélan, qui, depuis ce temps, a toujours dépendu de l'Abbaye de Saint-Sauveur de Redon : elle porte toujours le nom de Saint-Maixent de Plélan. Le Roi Salomon fut pris dans l'Eglise de Plélan par Pasquiten, son gendre, & Gurvand, gendre d'Erispoé, son filleul, qui, selon le rapport unanime des historiens, lui creverent les yeux, le livrerent ensuite à des soldats français, qui l'enchaînerent & le conduisirent en basse Bretagne, où ils lui couperent la tête le 25 Juin 874, dans l'endroit où depuis on a bâti une Eglise en son honneur, sous le nom de Notre-Dame du Martyre : elle est située en la Paroisse de Ploudiri, Evêché de Saint-Pol-de-Léon ; & on croit, par tradition, que le grand autel de cette Chapelle est placé positivement dans l'endroit ou le Saint fut massacré. ( Voyez la Martyre. ) Wembrit ou Gyenbret, épouse de Salomon, morte en 864 ou 865, fut enterrée dans l'Eglise de Plélan-le-Grand. Il ne reste plus que quelques vestiges du château de Brecilien & du Monastere qui étoit auprès. L'Eglise a été rebâtie plusieurs fois depuis sa fondation.
En 1420, Brelas, au Sieur de la Chapelle ; Cancouet, au Sieur de Baulac ; le Pont-Mussart, à Geoffroi Touet ; Villeneuve, à Olivier de Marezac ; la Chéze, à Eon Robin : Breil-Houssou, à Guillaume Castenel ; cette Terre a haute, moyenne & basse-Justice, & appartient à M. Joulneaux de Breil-Houssou : Beaulieu, à Jean de la Ville-au-cerf ; cette Terre a haute-Justice, & appartient à M. de Servaude, qui possede aussi la Ville-au-cerf, qui a moyenne-Justice : ces deux dernieres Jurisdictions s'exercent au Gué de Paimpont ; & celle de Breil-Houssou, au château de ce nom. Les hautes-Justices de Plélan & de Chéze s'exercent dans le bourg de l'endroit : elles appartiennent à M. de Montigni. Ce territoire est coupé par plusieurs vallons : on y voit des terres de bonne qualité, des prairies, beaucoup de landes, & la forêt de Paimpont qui s'étend en partie dans ce territoire.

La cure correspond à la ou aux personnes en charge des âmes de la paroisse — La cure est à l'alternative signifie qu'elle est présentée soit par l'Évêque soit par un autre possesseur du droit de présentation et souvent alternativement — La cure est à l'ordinaire signifie qu'elle est présentée par l'Évêque — Subdélégation désigne un lieu possédant un pouvoir délégué par une autorité — Ressort de ou ressortir de signifie dépendre de — Une trève est une succursale de paroisse — 1 lieue (lieue tarifaire de 2400 toises) correspond à environ 4677 de nos mêtres — 1 livre (poids) correspond à environ 490 de nos grammes — 1 millier (poids) correspond à environ 490 de nos kilogrammes — La basse-Justice traite des infractions mineures et des affaires concernant les droits dus au seigneur — La moyenne-Justice traite des infractions pouvant entrainer des amendes ou peines de prison conséquentes, mais pas la peine de mort — La haute-Justice traite des infractions les plus graves où la peine de mort peut être prononcée — L'orthographe de la fin du 18ème siècle est respectée.

bluline - bretagneweb

accueil bretagneweb                  haut de page                  courriel e-mail bretagneweb