accueil bretagneweb              bretagneweb

MONUMENT AUX MORTS

O.

modele modele modele modele modele
modele        

 

MONUMENT AUX MORTS DE LA LIBÉRATION

O.

modele        

bluline - bretagneweb

  MONUMENTS INSCRITS ET CLASSÉS:

      CHÂTEAU DE VAULERAULT ET ENSEMBLE DE LA PROPRIÉTÉ - INSCRIT LE 29 AVRIL 1993

      LOGIS DU MUR BLANC Y COMPRIS SON DÉCOR INTÉRIEUR ET SES PEINTURES, AINSI QUE SON JARDIN ET SON ENCLOS - INSCRIT LE 3 AOÛT 1993

bluline - bretagneweb

  DICTIONNAIRE HISTORIQUE ET GÉOGRAPHIQUE DE OGÉE (1778-1780):

SAINT-MELOIR-DES-ONDES ; à 1 lieue trois quarts à l'Est de Saint-Malo, son Evêché & sa Subdélégation ; & à 13 lieues de Rennes. Cette Paroisse ressortit à Dinan, & compte 1700 communiants : la Cure est présentée par l'Abbé du Mont-Saint-Michel, dont les Moines ont desservi cette Cure jusqu'en 1515 qu'on y nomma un Prêtre séculier. La haute-Justice de l'endroit appartient encore au Mont-Saint-Michel. Ce territoire, borné à l'Est par la mer, est traversé du Nord au Sud par un côteau. Les terres sont très-fertiles & très-exactement cultivées. On remarque plusieurs maisons nobles dans cette Paroisse. Celle nommée le château Richeux, appartenoit, en 1090, à Bertrand & Olivier du Guesclin, freres, qui avoient chez eux un neveu, nommé Pierre, avec lequel ils s'enrôlerent pour le premier voyage de la Terre-Sainte, en 1096. Bertrand du Guesclin II du nom, dit le Jeune, fut obligé, en 1160, d'abandonner son château Richeux, parce que, dans ces temps de guerre, cette place, située au bord de la mer, étoit exposée à tous les ravages des ennemis. Il se retira dans la Paroisse de Saint-Coulomb, dont la Seigneurie avoit été acquise par ses ancêtres.
En 1500, les maisons nobles de Saint-Meloir-des-Ondes étoient : le Prieuré, aux Moines du Mont-Saint-Michel ; Treleix, à Jacques de la Motte ; Limonaye, à Jean l'Evêque ; Vauleraut, à Catherine Remelin ; Tronc-Noble, à Raoul Houel ; la Chapelle-Maltere, à Jean Martin : la Coudre, à Rolland Rouxel ; aujourd'hui, avec moyenne-Justice, aux héritiers de M. Baillon : les Clos-Nobles, à Guillaume de Châteaubriand, Sieur de Beaufort ; la Tréhaunai, à Jean Cohu : le Flechai, à Henri de Québriac ; aujourd'hui à M. le Fer de la Bargoulai : la Jaunaye, à Olivier Chaton ; le Pont-Perrin, à Berthelot Chevalier ; la Ville-Volans, à Jean le Filleux ; la Bardoulaye, à Etienne Bardoul ; Limonaye, à Jean le Clerc ; la Prohorie, à Henri Main ; les Fouesnays, à Hamon Martin ; la Ville-Aufrai, à Jean Bonnier ; Langanan, à Gilles Barlet ; la Villes-Gilles, à Guillaume Tirgot ; la Barbotaye, à Etienne Picot ; Tregeuri, à Rolland Poilevé ; le Tertre, à Raoul Regnaud. En 1572, Jean le Gobien, Sénéchal de Saint-Malo, possédoit la maison noble des Douets. Charles le Gobien fut Chevalier de Saint-Michel, & Guillaume, Docteur de Sorbonne. La Terre des Douets, avec basse-Justice, appartient présentement à M. de la Palier-Christi : les Landes, haute-Justice, à M. de Nouail, qui possede aussi la Virgile ; le Val-Ernoul, moyenne-Justice, à M. Robert de la Mennais ; la Chenais-au-Bouteiller, à M. de Tresses ; la Reinbaudais & le Haut-Assis, basse-Justice, à M. Hebert de la Porte-Barré ; Blessain, basse-Justice, à M. de la Plussinais le Breton ; le Pavillon, à M. du Chenaie-Poulain ; la Jaunaye, à M. du Clos-Joliff ; la Blanche, à M. Grou de Belesme ; le Parc & le Bois-Garin, à M. du Bois-Garin-Magon ; le Parc des Ormes, à M. de Saint-Gilles ; Beauregard, à M. de la Boissiere, ancien Conseiller au Parlement ; & Vautouraude, à M. du Fougerai-Garnier. Il y a quelques années que l'on trouva, dans un champ de terre dépendant de cette maison, plusieurs morceaux de fonte : ces morceaux ressemblent à des bayonnettes ou à des couteaux de cuisine.

La cure correspond à la ou aux personnes en charge des âmes de la paroisse — La cure est à l'alternative signifie qu'elle est présentée soit par l'Évêque soit par un autre possesseur du droit de présentation et souvent alternativement — La cure est à l'ordinaire signifie qu'elle est présentée par l'Évêque — Subdélégation désigne un lieu possédant un pouvoir délégué par une autorité — Ressort de ou ressortir de signifie dépendre de — Une trève est une succursale de paroisse — 1 lieue (lieue tarifaire de 2400 toises) correspond à environ 4677 de nos mêtres — 1 livre (poids) correspond à environ 490 de nos grammes — 1 millier (poids) correspond à environ 490 de nos kilogrammes — La basse-Justice traite des infractions mineures et des affaires concernant les droits dus au seigneur — La moyenne-Justice traite des infractions pouvant entrainer des amendes ou peines de prison conséquentes, mais pas la peine de mort — La haute-Justice traite des infractions les plus graves où la peine de mort peut être prononcée — L'orthographe de la fin du 18ème siècle est respectée.

bluline - bretagneweb

accueil bretagneweb                  haut de page                  courriel e-mail bretagneweb