accueil bretagneweb              bretagneweb

VIEUX SAINT-PÉRAN

O.

saint-peran saint-peran      

 

CROIX DU BOURG

O.

saint-peran        

bluline - bretagneweb

  DICTIONNAIRE HISTORIQUE ET GÉOGRAPHIQUE DE OGÉE (1778-1780):

PAIMPONT ; Abbaye & Paroisse, située dans la forêt de son nom ; à 15 lieues au Sud-Sud-Ouest de Saint-Malo, son Evêché ; à 7 lieues & demie de Rennes, son ressort ; & à trois quarts de lieue de Plélan, sa Subdélégation. On y compte 4000 communiants, y compris ceux de Saint-Peran, sa treve : la Cure est présentée par le Chapitre de l'Abbaye, & c'est un Moine de cette maison qui fait les fonctions de Curé. Ce territoire est un pays montagneux & couvert, qui renferme des terres labourées, des landes, & la forêt de Paimpont ou de Brécilien, qui peut contenir environ vingt-trois mille arpents de terrein, planté en futaie & sur-tout en taillis. A l'extrémité de cette forêt est une forge à fer, renommée par la bonté de la matiere qu'on y élabore. C'est de là que l'on tiroit jadis le fer dont on avoit besoin pour l'arcenal de Brest. On prépare & on blanchit tous les ans, dans le village du Canet, pour plus d'un million de fil & de toile. Les Jurisdictions sont : Brécilien, Maîtrise particuliere des Eaux, Bois, & Forêts, haute-Justice, à MM. le Président de Cuillé & de la Chasse-Dandigné, Seigneurs des forges de Paimpont : la haute-Justice de Brécilien par Corzanne, & des hautes & basses rivieres, appartient aux mêmes Seigneurs. Le Brieux, haute-Justice ; Brécilien par Guillard & la Ville-d'Anet, haute-Justice, à M. de Montigni : Brécilien par Beauvais, haute-Justice, à M. de Farci de Saint-Laurent : Brécilien par Thelouet, Trudo, Trédeal, & le Heri, haute-Justice, à M. du Bouexic-Campel ; Brécilien par Saint-Penas, haute-Justice, aux Religieux de Paimpont ; Brécilien par Folle-pensée & le Pertuis-Néanti, haute-Justice, à M. du Breil de Ruis ; Beaulieu, haute-Justice, & la Ville-Cerf, moyenne-Justice, à M. de Servaude. L'Abbaye de Paimpont fut fondée, en 630, par Judicaël, Roi de Bretagne, qui la soumit à l'Abbaye de Saint-Méen de Gaël. Il s'y tient une assemblée considérable aux fêtes de la Pentecôte. L'an 1138, la forêt de Paimpont étoit peuplée de plusieurs faux Hermites de la secte d'Eudon ou Eudes de l'Etoile, imposteur insigne, né à Loudéac : il se disoit fils de Dieu, & se faisoit adorer en cette qualité par ses disciples. Ces fanatiques en vouloient beaucoup au Clergé, sur-tout aux Evêques : ils se multiplierent de telle sorte, en Bretagne, que Conan le Gros fut obligé d'envoyer des troupes contre eux. On en arrêta un grand nombre qui furent condamnés à mort. ( Voyez Loudéac. ) On remarque dans la forêt de Paimpont des vestiges d'un ancien château dont on ignore le nom. Je n'ai rien trouvé dans l'histoire qui ait pu donner les moindres notions sur cette place. On ne peut même faire à cet égard aucune conjesture raisonnable.
Ce fut l'an 1273 que le Monastere de Paimpont fut érigé en Abbaye-Paroisse & donné aux Chanoines-Réguliers de Saint-Augustin, pour y faire les fonctions de Pasteurs & de Curés, sous le nom de Notre-Dame de Saint-Salomon de Paimpont. Le Seigneur de Loudéac contribua généreusement au nouvel établissement de ces Moines ; leur accorda le droit de chasse, & la permission de prendre tout leur bois de chauffage dans la forêt. L'étang de cette Abbaye & celui de la Forge sont la principale source de la riviere d'Aph, qui va se jetter dans celle d'Oust. La treve de Saint-Peran, le Prieuré de Talhouet, Franquemont, & la maison de la Guillarde, sont dans ce terntoire.

La cure correspond à la ou aux personnes en charge des âmes de la paroisse — La cure est à l'alternative signifie qu'elle est présentée soit par l'Évêque soit par un autre possesseur du droit de présentation et souvent alternativement — La cure est à l'ordinaire signifie qu'elle est présentée par l'Évêque — Subdélégation désigne un lieu possédant un pouvoir délégué par une autorité — Ressort de ou ressortir de signifie dépendre de — Une trève est une succursale de paroisse — 1 lieue (lieue tarifaire de 2400 toises) correspond à environ 4677 de nos mêtres — 1 livre (poids) correspond à environ 490 de nos grammes — 1 millier (poids) correspond à environ 490 de nos kilogrammes — La basse-Justice traite des infractions mineures et des affaires concernant les droits dus au seigneur — La moyenne-Justice traite des infractions pouvant entrainer des amendes ou peines de prison conséquentes, mais pas la peine de mort — La haute-Justice traite des infractions les plus graves où la peine de mort peut être prononcée — L'orthographe de la fin du 18ème siècle est respectée.

bluline - bretagneweb

accueil bretagneweb                  haut de page                  courriel e-mail bretagneweb