accueil bretagneweb              bretagneweb

O

O.

carquefou        
         

bluline - bretagneweb

  MONUMENTS INSCRITS ET CLASSÉS:

      CHÂTEAU DE L'EPINAY - INSCRIT

      CHÂTEAU DE LA SEILLERAYE - INSCRIT ET CLASSÉ

  SITES INSCRITS ET CLASSÉS:

      LA VALLEE DE L'ERDRE - INSCRIT LE 15 SEPTEMBRE 1971 CLASSÉ LE 07 AVRIL 1998

bluline - bretagneweb

  DICTIONNAIRE HISTORIQUE ET GÉOGRAPHIQUE DE OGÉE (1778-1780):

CARQUEFOU ; sur la route de Nantes à Châteaubriand ; à 2 lieues un sixieme de Nantes, son Evêché & sa Subdélégation ; & à 20 lieues de Rennes : on y compte 1700 communiants. La Cure est présentée par le Chapitre de l'Eglise Cathédrale. Cette Paroisse a une haute-Justice, & deux moyennes qui ressortissent aux Régaires de Nantes.
L'an 1100, Alain Fergent, Duc de Bretagne, & la Duchesse Ermengarde, sa seconde femme, donnerent aux Moines de Marmoutier la forêt de Puzarles, aujourd'hui nommée de la Magdeleinc-en-bois, située en cette Paroisse. Elle est maintenant en taillis, & unie au Prieuré de Saint-Martin de Nantes.
L'an 1124, le Duc Conan confirma l'Eglise de Carquefou à Brice, Evêque de Nantes.
L'an 1341, le Duc de Normandie venant assiéger Nantes parla par Carquefou, qui étoit alors une petite ville entourée d'un fossé, avec un rempart en gazon, dont il s'empara. Son armée passa la nuit dans cette place, qu'elle pilla & brûla en partie avant son départ.
Le territoire de Carquefou est bon & fertile en grains. On y trouve des terres en labeur, des vignes, des prairies, des bois, & des landes en quantité, dont le sol paroît excellent & n'attend que les soins du laboureur pour produire de bonnes récoltes. On voit dans la même Paroisse le Prieuré de Saint-André, présenté par le Roi ; la Chapellenie de la Guyhonnerie, par le Sieur du Bois-Singlisse ; la Chapellenie de Notre-Dame-la-Blanche, par les Maréans ; & le Légat de Paradis, par l'Ordinaire. Les maisons nobles sont : la Seilleraye, en 1380, à Jean de Kerarigo-Maubreil, aujourd'hui à M. le Marquis de Becdelievre, premier Président de la Chambre des Comptes : en 1390, l'Epinay, à Peronné de Carné : en 1400, Pelan, à M. l'Evêque de Nantes ; la Vincendiere, à Genlequin Laillet ; la Forest, au Prieur de Sainte-Croix de Nantes ; le Maupas, à Jean Coppe-gorge : depuis ce temps, on y connoît les Terres nobles de Maubreil, de la Galopinais, du Housseau, du Prouseau, du Peré, du Bois-Singlisse, & du Bois-d'Avaugour.

La cure correspond à la ou aux personnes en charge des âmes de la paroisse — La cure est à l'alternative signifie qu'elle est présentée soit par l'Évêque soit par un autre possesseur du droit de présentation et souvent alternativement — La cure est à l'ordinaire signifie qu'elle est présentée par l'Évêque — Subdélégation désigne un lieu possédant un pouvoir délégué par une autorité — Ressort de ou ressortir de signifie dépendre de — Une trève est une succursale de paroisse — 1 lieue (lieue tarifaire de 2400 toises) correspond à environ 4677 de nos mêtres — 1 livre (poids) correspond à environ 490 de nos grammes — 1 millier (poids) correspond à environ 490 de nos kilogrammes — La basse-Justice traite des infractions mineures et des affaires concernant les droits dus au seigneur — La moyenne-Justice traite des infractions pouvant entrainer des amendes ou peines de prison conséquentes, mais pas la peine de mort — La haute-Justice traite des infractions les plus graves où la peine de mort peut être prononcée — L'orthographe de la fin du 18ème siècle est respectée.

bluline - bretagneweb

accueil bretagneweb                  haut de page                  courriel e-mail bretagneweb