accueil bretagneweb              bretagneweb

O

O.

nozay        
         

bluline - bretagneweb

  MONUMENTS INSCRITS ET CLASSÉS:

      ANCIENNE EGLISE SAINT-SATURNIN DU VIEUX BOURG - INSCRIT

      MENHIR DE COUËBRAC - CLASSÉ

      ANCIEN CHÂTEAU DE LA TOUCHE - CLASSÉ

bluline - bretagneweb

  DICTIONNAIRE HISTORIQUE ET GÉOGRAPHIQUE DE OGÉE (1778-1780):

NOZAY ; petite ville dans un fond, sur la route de Nantes à Rennes ; à 8 lieues au Nord de Nantes, son Evêché & le ressort de sa haute-Justice ; à 13 lieues & demie de Rennes ; & à 2 lieues trois quarts de Derval, sa Subdélégation. M. le Prince de Condé est le Seigneur de cette Paroisse, où l'on compte 1500 communiants. Il se tient un marché considérable de grains tous les lundis dans le bourg, où l'on trouve aussi une Brigade de Maréchaussée, & une Poste aux chevaux. La Cure est à l'Ordinaire. Le Prieuré de Saint-Florent se présente par l'Abbé de Saint-Florent le Vieil : celui de Beaulieu, par l'Abbé de Saint-Gildas des Bois ; ce dernier est un fief ennobli dans le quatorzieme siecle.
Bernard, Evêque de Nantes, donna à Matthieu, Abbé de Saint-Florent, l'Eglise de Nozay, tant pour acquitter la promesse qu'il lui avoit précédemment faite, que pour l'ame de son pere, mort Moine dans ce Monastere, vers l'an 1118. Le Prieuré de Saint-Saturnin de Nozay dépend de l'Abbaye de Saint-Florent de Saumur, Ordre de Saint-Benoît : en 1624, ce Prieuré étoit encore occupé par un Moine ; mais il a été sécularisé depuis, & est maintenant desservi par un Recteur & un Vicaire.
En 1200, la Seigneurie de Nozay appartenoit à N........ de Rieux, &, en 1500, à Jean de Rieux, Maréchal de Bretagne : elle passa ensuite dans la maison de Montmorenci ; &, de celle-ci, dans celle de Condé. La Ville-au-chef, maison seigneuriale de Nozay, étoit autrefois un fort château, avec titre de Châtellenie : il est aujourd'hui en ruines, & dépend, comme autrefois, de la Baronnie de Derval. En 1420, la Ville-Fougeré, à Jeanne Huet, Dame de la Ville-Fougeré ; Beaumont, à Pierre de Menouel, Sergent féodé du Sieur de Rieux ; Rogabonnet, à Jean Grimaut ; Lorriere, à Jean de Lorriere ; la métairie de la Houssaye, à Robin Bazin, qui devoit sergenterie au Seigneur de Rieux ; le Coudrai, à Dom Jean Gicquel ; le domaine de la Touche, à Jean Sorin, Sieur du Trouer : le château de la Touche a long-temps appartenu aux Seigneurs de Montmorenci ; M. le Duc de Montmorenci y mourut en 1745. La maison passa alors à M. de Kercado, Lieutenant général des Armées du Roi. Après la mort de ce dernier, la Terre de la Touche fut acquise par M. de Cornullier, qui en jouit aujourd'hui : la maison est décorée d'un parc planté en bois d'une assez grande étendue.
L'an 1595, l'Eglise de Nozay fut polluée par les Calvinistes, & réconciliée en vertu d'un Indult de Rome, parce que l'Evêque de Nantes n'étoit pas alors sur les lieux. Le territoire, arrosé de plusieurs ruisseaux & étangs, & couvert d'arbres & buissons, renferme des terres assez bien cultivées & fertiles, des prairies, & des landes dont le sol excellent mérite les soins du cultivateur. On apperçoit en différents endroits beaucoup de pierres d'ardoise ; mais, jusqu ici, on ne s'est pas occupé de faire l'ouverture des mines. Les bois du Désert & le parc de la Ville-au-chef appartiennent à M. le Prince de Condé.

La cure correspond à la ou aux personnes en charge des âmes de la paroisse — La cure est à l'alternative signifie qu'elle est présentée soit par l'Évêque soit par un autre possesseur du droit de présentation et souvent alternativement — La cure est à l'ordinaire signifie qu'elle est présentée par l'Évêque — Subdélégation désigne un lieu possédant un pouvoir délégué par une autorité — Ressort de ou ressortir de signifie dépendre de — Une trève est une succursale de paroisse — 1 lieue (lieue tarifaire de 2400 toises) correspond à environ 4677 de nos mêtres — 1 livre (poids) correspond à environ 490 de nos grammes — 1 millier (poids) correspond à environ 490 de nos kilogrammes — La basse-Justice traite des infractions mineures et des affaires concernant les droits dus au seigneur — La moyenne-Justice traite des infractions pouvant entrainer des amendes ou peines de prison conséquentes, mais pas la peine de mort — La haute-Justice traite des infractions les plus graves où la peine de mort peut être prononcée — L'orthographe de la fin du 18ème siècle est respectée.

bluline - bretagneweb

accueil bretagneweb                  haut de page                  courriel e-mail bretagneweb