accueil bretagneweb              bretagneweb

O

O.

saint-aignan de grandlieu        
         

bluline - bretagneweb

  MONUMENTS INSCRITS ET CLASSÉS:

      CHÂTEAU DE SOUCHÉ - INSCRIT

  SITES INSCRITS ET CLASSÉS:

      LAC DE GRANDLIEU - CLASSÉ LE 24 AOÛT 1982

bluline - bretagneweb

  DICTIONNAIRE HISTORIQUE ET GÉOGRAPHIQUE DE OGÉE (1778-1780):

SAINT-AIGNAN ; sur le bord du lac de Grand-Lieu ; à 2 lieues trois quarts au Sud-Ouest de Nantes, son Evêché, sa Subdélégation, & son ressort ; & à 24 lieues trois quarts de Rennes. On y compte 1000 communiants : la Cure est à l'Ordinaire, & doit deux Messes par semaine. La Chapellenie de Jeanne Bidé, présentée par ses héritiers, doit une Messe, le vendredi de chaque semaine, à l'autel de Saint-Jean ; & le Salut, aux quatre Fêtes solemnelles, à l'issue des Vêpres. La Chapellenie des Trois-Maries, présentée par le Seigneur temporel de Saint-Aignan, doit trois Messes, par semaine, à l'autel de la Vierge. La Chapellenie de Souche, présentée par le Seigneur de Souche, doit une Messe, le mercredi, à l'autel de la Magdeleine. Le Légat de Matthieu le Teiller, présenté par les Fabriqueurs, doit une Messe, par semaine, à l'autel de la Vierge. Le Légat de M. Jean de Fuys, présenté par les Fabriqueurs, doit aussi une Messe, par semaine, à l'autel de la Vierge. Le Légat du feu Missire Pierre Gerard, présenté par la famille, doit une Messe, par semaine, à l'autel de la Vierge. Le territoire de Saint-Aignan est borné au Sud par le lac de Grand-Lieu, qui est bordé de prairies & de marais : on y remarque des terres en labeur, des vignes, des bois, & des landes. Le Roi a plusieurs fiefs dans cette Paroisse, dont la Forêt basse fait partie. ( Voyez le Pont-Saint-Martin. )
Les historiens disent que le Duc Alain Barbe-torte attaqua les Normands, retranchés dans une plaine, à peu de distance du lac de Grand-Lieu, dans la Paroisse de Saint-Aignan ; que la victoire demeura indécise ; que les Bretons, excédés de fatigue, suspendirent le combat ; & qu'il alla, avec son armée, se rafraîchir à la fontaine de Fauxchoux, qui existe encore aujourd'hui. Cette fontaine est en grande vénération dans le pays. Alain, après quelques heures de repos, retourna au combat, attaqua les Normands, en tua un grand nombre, & obligea les autres à prendre la fuite. Cette action se passa l'an 936. ( Voyez Nantes. ) Au bord du lac, près le château de Saint-Aignan, on voit l'isle d'Un, dans laquelle on remarque les vestiges d'un camp retranché, & entouré de douves pleines d'eau. Ce camp pourroit contenir quatre mille hommes, & il est à croire qu'il fut fait par les Normands. L'isle fut arrentée, au mois d'Avril 1715, pour trois tonneaux de bled seigle, au profit des Religieux de l'Abbaye de Villeneuve. René Rousseau, Procureur général à la Chambre des Comptes de Bretagne, obtint une foire, qui doit se tenir, le 6 Avril de chaque année, au bourg de Saint-Aignan. La haute-Justice appartient à M. de Saint-Aignan. Le château de Souché, avec titre de Châtellenie, étoit autrefois une forteresse située dans un marais : il a soutenu plusieurs sieges, on y voit encore les vestiges de ses fossés. Il appartient à M. de Souché.

La cure correspond à la ou aux personnes en charge des âmes de la paroisse — La cure est à l'alternative signifie qu'elle est présentée soit par l'Évêque soit par un autre possesseur du droit de présentation et souvent alternativement — La cure est à l'ordinaire signifie qu'elle est présentée par l'Évêque — Subdélégation désigne un lieu possédant un pouvoir délégué par une autorité — Ressort de ou ressortir de signifie dépendre de — Une trève est une succursale de paroisse — 1 lieue (lieue tarifaire de 2400 toises) correspond à environ 4677 de nos mêtres — 1 livre (poids) correspond à environ 490 de nos grammes — 1 millier (poids) correspond à environ 490 de nos kilogrammes — La basse-Justice traite des infractions mineures et des affaires concernant les droits dus au seigneur — La moyenne-Justice traite des infractions pouvant entrainer des amendes ou peines de prison conséquentes, mais pas la peine de mort — La haute-Justice traite des infractions les plus graves où la peine de mort peut être prononcée — L'orthographe de la fin du 18ème siècle est respectée.

bluline - bretagneweb

accueil bretagneweb                  haut de page                  courriel e-mail bretagneweb