accueil bretagneweb              bretagneweb

Château de Léon

Le château de Léon est une forteresse du 13ème siècle construite sur l'emplacement d'un autre château, le premier château en bois dont il existe des preuves date de 1034.

Un donjon est construit au 14ème siècle puis au 15ème siècle il est modifiè pour résister aux nouvelles armes de guerre.

Le château mis en concurence avec celui de Dinan devient inutile et sert de carrière de pierres au 16ème siècle.

lehon lehon lehon lehon lehon
lehon lehon lehon lehon lehon
lehon lehon lehon lehon lehon
lehon

Français

lehon

English

lehon lehon lehon
lehon

Français - English

lehon

Français - English

lehon

English

lehon

Français

lehon
lehon lehon lehon lehon lehon
lehon lehon lehon lehon

Français

lehon
lehon

English

lehon lehon lehon lehon

Français

lehon

English

lehon lehon lehon lehon

Français

lehon

English

lehon lehon lehon lehon
lehon lehon lehon lehon lehon
lehon lehon lehon lehon lehon
lehon lehon lehon lehon lehon
lehon lehon lehon lehon

Français

lehon
lehon

English

lehon lehon lehon lehon
lehon lehon lehon lehon lehon
lehon lehon

Français

lehon lehon

English

lehon
lehon lehon lehon lehon lehon
lehon

English

lehon

Français

lehon lehon lehon
lehon lehon lehon lehon lehon
lehon lehon lehon    

 

Église abbatiale Saint-Magloire

O.

  Eglise abbatiale Saint-Magloire (Léhon fusionnée en Dinan en 2018)
Historique:
D'après les manuscrits anciens : "La vie de Saint-Magloire", étudiés par Arthur de la Borderie, un premier sanctuaire du 9e siècle était construit en bois. L'arrivée des reliques serait à l'origine de la reconstruction d'une église en pierre dont les matériaux proviendraient d'un temple gallo-romain, peut-être celui du Haut-Bécherel à Corseul ou celui de Taden. Cette église aurait été détruite, vers 920-930 durant les invasions normandes. Lors de leur retour d'exil à Paris, au 11e siècle, les moines construisent certainement un nouveau sanctuaire. Mais de ces édifices primitifs on ne conserve pas de traces. L'église actuelle édifiée vers les années 1190-1210 est probablement reconstruite sur les fondations de l'ancienne. Les petites pierres cubiques de granite visibles au revers de la façade occidentale pourraient en être le témoin. Dans son état actuel l'église est un édifice composite dont les fondations remontent à la fin du 12e siècle et aux premières décennies du 13e siècle. Au cours du 14e ou 15e siècle plusieurs modifications ont été apportées : ajout de la chapelle des Beaumanoir, modification du choeur, percement d'enfeux dans la nef. De 1885 à 1897 l'église a été entièrement restaurée sous l'impulsion de l'abbé Fouéré-Macé et grâce aux frères de Saint-Jean de Dieu qui rachète l'abbaye en 1888. La voûte est alors reconstruite en employant de nombreux fragments anciens. Les couvertures et charpentes sont refaites. Un clocher moderne est construit le long du mur sud. Des baies ont été modifiées, certains chapiteaux refaits et des modillons détruits.
Description: Eglise abbatiale de plan rectangulaire formée d'un unique vaisseau, terminé par un chevet plat, long de 38 m et large de 10 m. La nef est divisée en quatre travées de plan carré, délimitées par des colonnes engagées dans les murs gouttereaux. La quatrième travée, à l'Est, correspond à l'espace du choeur dont les supports diffèrent. Cette partie de l'église a été largement remaniée au 14e ou 15e siècle. Les travées sont couvertes de voûtes d'ogives bombées, reconstruites à la fin du 19e siècle. La hauteur sous clé de voûte atteint 28 m. Chaque travée est éclairée au Nord et au Sud par deux baies en lancettes très hautes. Le mur pignon du chevet a été percé d'une grande baie en 1490. A l'extérieur la façade occidentale est épaulée par deux contreforts corniers massifs couronnés de pinâcles au 19e siècle. Amortie en pignon triangulaire cette façade possède deux registres superposés formés de triplets. Un portail, en arc plein-cintre à multiples voussures reposant sur des piédroits formés de faisceaux de colonnettes, est percé au centre. Il s'ouvre dans un massif formant saillie sur le mur de façade et est surmonté d'une corniche soutenue par huit modillons sculptés. Ce portail est flanqué de chaque côté de deux arcatures géminées aveugles. De profil brisé, elles reposent au centre sur une colonne monolithe couronnée d'un chapiteau aux motifs végétaux. Le registre supérieur présente un allègement dans l'animation du relief. Il est formé d'une grande baie géminée encadrée par deux hautes arcatures aveugles et brisées. L'élévation Sud est flanquée de deux contreforts qui reçoivent deux arcs surbaissés plaqués sur le mur, ainsi doublé. Au Nord, dans le cloître, deux arcs boutants et contreforts appareillés épaulent la nef. Le chevet est un mur droit possédant deux contreforts corniers et un départ de contrefort au centre, amorti en larmier sous une moulure horizontale. Le chevet a été percé d'une grande baie en 1490. On ignore l'aspect et le plan du choeur primitif de l'église. Seul un chapiteau sculpté de grande dimension, pouvant dater de la fin du 12e siècle, est pris dans la maçonnerie du mur ; Il est visible à l'extérieur au mur pignon. La chapelle sépulcrale des Beaumanoir communique avec le chour, au sud. Elle est voutée d'ogives. Une crédence gothique est creusée dans le mur sud. Une porte a été ouverte postérieurement à sa construction à l'angle sud-est, elle donne accès au jardin. Des fragments de vitraux des 13e et 14e siècles provenant de la maitresse vitre de l'église paroissiale ont été remployés dans la verrière est.

modele modele modele modele modele
modele modele modele modele modele
modele modele modele

Tombeau de Jehan III Beaumanoir 14ème s.

modele

Tombeau de Typhaine du Guesclin nièce du connétable 15ème s.

modele

Tombeau de Typhaine du Guesclin nièce du connétable 15ème s.

modele

Tombeau de Jehan III Beaumanoir 14ème s.

modele

Tombeau de Typhaine du Guesclin nièce du connétable 15ème s.

modele

Tombeau de Typhaine du Guesclin nièce du connétable 15ème s.

modele

Tombeau de Jean V de Beaumanoir 14ème s.

modele

Tombeau de Jean V de Beaumanoir 14ème s.

modele

Tombeau de Jean V de Beaumanoir 14ème s.

modele

Tombeau de Gervaise de Dinan 13ème s.

modele

Tombeau d'un prieur de Léhon 14ème s.

modele

Tombeau de Robert IV de Beaumanoir 15ème s.

modele
modele modele modele modele modele
modele modele

Tombeau de Robert IV de Beaumanoir 15ème s.

modele

Tombeau de Robert IV de Beaumanoir 15ème s.

modele

Tombeau d'un prieur de Léhon 14ème s.

modele

Tombeau d'un prieur de Léhon 14ème s.

modele

Tombeau d'un prieur de Léhon 14ème s.

modele

Tombeau de Raoullin Polo 15ème s.

modele

Tombeau de Raoullin Polo 15ème s.

modele

Tombeau de Gervaise de Dinan 13ème s. et tombeau de Marguerite d'Avaugour 13ème s.

modele

Tombeau de Jean V de Beaumanoir 14ème s.

modele

Tombeau de Marguerite d'Avaugour 13ème s.

modele

Tombeau de Gervaise de Dinan 13ème s.

modele

Tombeau de Gervaise de Dinan 13ème s.

modele

Tombeau de Gervaise de Dinan 13ème s.

modele

Tombeau de Jean V de Beaumanoir 14ème s.

modele

Tombeau de Jean V de Beaumanoir 14ème s.

modele

Tombeau de Jean V de Beaumanoir 14ème s.

modele

Tombeau de Jean V de Beaumanoir 14ème s.

modele

Tombeau de Jean V de Beaumanoir 14ème s.

modele

Tombeau de Jehan III Beaumanoir 14ème s.

modele modele

Tombeau de robert IV de Beaumanoir 15ème s.

modele

Tombeau de robert IV de Beaumanoir

modele

Tombeau de Jehan III Beaumanoir 14ème s.

modele

Tombeau d'un prieur de Léhon 14ème s.

modele

Tombeau d'un prieur de Léhon 14ème s.

modele

Tombeau de Raoullin Polo 15ème s.

modele

Tombeau de Raoullin Polo 15ème s.

modele

Tombeau de Raoullin Polo 15ème s.

modele

Tombeau de Raoullin Polo 15ème s.

modele

Tombeau de Raoullin Polo 15ème s.

modele

Tombeau de Gervaise de Dinan 13ème s.

modele

Tombeau de Gervaise de Dinan 13ème s.

modele

Tombeau de Gervaise de Dinan 13ème s.

modele

Tombeau de Marguerite d'Avaugour 13ème s.

modele

Tombeau de Marguerite d'Avaugour 13ème s.

modele

Tombeau de Marguerite d'Avaugour 13ème s.

modele modele modele
modele modele modele modele modele
modele modele modele modele modele
modele modele modele modele modele
modele modele modele modele  

 

Vieux Léhon

O.

modele modele modele modele modele
modele modele modele modele modele
modele modele modele modele modele
modele modele modele    

 

Mairie

O.

modele modele modele modele modele
modele modele      

 

Abbaye Saint-Magloire de Léhon

O.

modele modele modele modele modele
modele modele modele modele modele
modele modele modele modele modele
modele modele modele modele modele
modele modele      

 

Fontaine du bourg

O.

modele        

 

Monument aux morts

Le monument aux morts de Léon compte 43 noms.

lehon lehon lehon    

 

Cartes postales sur Léhon

gravure

Vue sur Rance

 

gravure

Vue sur Rance

 

 

Gravures anciennes sur Léhon

Les gravures anciennes proviennent de livres sur la Bretagne édités dans la seconde partie du 19ème siècle.

gravure

Abbaye, château et village

 

bluline - bretagneweb

  Monuments inscrits ou classés:

      ÉGLISE DE L'ANCIEN PRIEURÉ ROYAL DE SAINT-MAGLOIRE, LA SACRISTIE ET LA PORTE DE L'ANCIENNE ÉGLISE SITUÉE DANS LE CIMETIÈRE, LE BÂTIMENT À L'OUEST AFFECTÉ À L'ECOLE DES FILLES, LE RÉFECTOIRE ET LE BÂTIMENT À L'EST DU CLOÎTRE - CLASSÉ EN 1875 ET LE 30 SEPTEMBRE 1931

      CALVAIRE DU SAINT-ESPRIT - CLASSÉ LE 13 JUILLET 1907

      RUINES DU CHÂTEAU DE LÉHON À SAVOIR LA MOTTE CASTRALE, LES VESTIGES DE LA FORTERESSE ET LES SOLS CORRESPONDANT À SON ASSIETTE COMME RÉSERVE ARCHÉOLOGIQUE - INSCRIT LE 9 NOVEMBRE 2004

bluline - bretagneweb

  Dictionnaire historique et géographique de Ogée (1778-1780):

LÉHON ; dans un fond, & dans un des fauxbourgs de la ville de Dinan. C'est un Prieuré fondé, l'an 850, par Nominoé, Roi de Bretagne. ( Voyez Dinan. ) On y compte 600 communiants. Son territoire, coupé par la riviere de Rance, est plein de collines & de montagnes, où l'on voit des terres en labeur, des prairies, & quelques bois. On y fait du cidre. Ses maisons nobles, en 1400, étoient : Courlebart, à Guillaume Lesquili ; la grande Haye, à Eon l'Abbé ; le Lechat, à Josselin Guitton. Auprès de ce fauxbourg paroissent les ruines de l'ancien château de Léhon, dont nous avons parlé dans l'histoire de Dinan.

La cure correspond à la ou aux personnes en charge des âmes de la paroisse — La cure est à l'alternative signifie qu'elle est présentée soit par l'Évêque soit par un autre possesseur du droit de présentation et souvent alternativement — La cure est à l'ordinaire signifie qu'elle est présentée par l'Évêque — Subdélégation désigne un lieu possédant un pouvoir délégué par une autorité — Ressort de ou ressortir de signifie dépendre de — Une trève est une succursale de paroisse — 1 lieue (lieue tarifaire de 2400 toises) correspond à environ 4677 de nos mêtres — 1 livre (poids) correspond à environ 490 de nos grammes — 1 millier (poids) correspond à environ 490 de nos kilogrammes — La basse-Justice traite des infractions mineures et des affaires concernant les droits dus au seigneur — La moyenne-Justice traite des infractions pouvant entrainer des amendes ou peines de prison conséquentes, mais pas la peine de mort — La haute-Justice traite des infractions les plus graves où la peine de mort peut être prononcée — L'orthographe de la fin du 18ème siècle est respectée.

bluline - bretagneweb

accueil bretagneweb                  haut de page                  courriel e-mail bretagneweb