accueil bretagneweb              bretagneweb

Église Saint-Pierre

O.

  Eglise paroissiale Saint-Pierre (Berrien)
Historique:
La paroisse de Berrien existe au 11e siècle. D'un édifice attesté de cette époque ne subsiste rien. L'édifice actuel remonte à plusieurs époques : la nef, le porche sud et le choeur semblent avoir été bâtis dans la première moitié du 16e siècle. Le portail ouest porte la date de 1575. La tour et le clocher, oeuvres des architectes et tailleurs de pierre Pierre Mathieu Le Bris, Guillaume Kerlezroux et Michel Miliau, ont été érigés peu après 1650. La sacristie sud porte la date de 1744. La sacristie nord est postérieure à 1836. Le choeur et le chancel ont été restaurés en 1788. Le chevet a été réparé en 1826. Certaines baies des bas-côtés ont été agrandies ou rajoutées au 19e siècle. A l'intérieur, la charpente ancienne est dissimulée derrière un lambris de couvrement posé au 19e siècle mais les sablières, entraits et culots du 16e siècle restent visibles. L'édifice est entouré d'un enclos avec deux accès monumentaux. Celui situé à l´est, le plus ancien, pourrait dater du 16e ou 17e siècle (parois latérales en forme de trois pignons en pierre de taille liés entre eux par des emmarchements et échaliers). Celui situé à l´ouest (deux piliers) remonte à la fin du 19e siècle. Sur le cadastre de 1836 figure, outre l´ancien presbytère et ses dépendances, un petit bâtiment au sud-ouest qui pourrait correspondre soit à l´ancienne chapelle Saint-Catherine, soit à un ossuaire. Les photographies du début du 20e siècle montrent le cimetière planté de grands arbres. L'édifice a été entièrement restauré entre 2005 et 2007.
Description: Plan en croix latine à trois vaisseaux et chevet à pans coupés. Ensemble couvert d'un lambris de couvrement. Nef de type basse et obscure, séparée des bas-côtés par trois travées au sud et quatre travées au nord. Travées en plein cintre sur piliers à base octogonale. Porche sud de style gothique hors-oeuvre, couvert d'une charpente lambrissée. Sacristie sud hors-oeuvre de plan octogonal couverte d'un toit octogonal. Sacristie nord hors-oeuvre de plan polygonal irrégulier couverte d'une croupe polygonale. Clocher mur de style Renaissance dans-oeuvre, avec tour carrée jouxtant une tourelle d'escalier circulaire donnant accès à une plate-forme à balustrades qui entoure la chambre des cloches carrée percée de huit baies. Flèche octogonale en maçonnerie presque aveugle cantonnée d'amortissements.

modele modele modele modele modele
modele modele modele modele modele
modele modele modele modele modele
modele modele modele modele modele
modele modele modele modele modele
modele modele modele modele modele
modele modele modele modele modele
modele modele      

 

Calcaire de l'enclos parroissial de l'église Saint-Pierre

O.

modele modele modele modele modele
modele modele      

 

Mur de l'enclos parroissial de l'église Saint-Pierre

O.

modele modele      

 

Monument aux morts

Le monument aux morts de Berrien compte 161 noms.

modele modele modele modele modele
modele modele modele    

 

Chapelle Sainte-Barbe

O.

modele modele modele modele modele
modele modele modele modele modele
modele modele modele modele modele
modele modele modele modele modele
modele modele modele modele modele
modele modele modele modele modele
modele modele modele modele modele
modele modele modele modele modele

 

Pierres tombales du cimetière

O.

modele modele modele modele modele
modele modele modele modele modele
modele modele modele modele modele
modele modele modele modele modele
modele modele modele    

 

Calvaire du cimetière

O.

modele modele modele modele modele
modele modele modele    

 

Pierre près de l'église Saint-Pierre

O.

modele modele      

 

Diverses photos sur Berrien

O.

modele

Enseigne rue des Écoliers

       
modele

Licence rue Ti-Forn

       
modele

Pierre près de Coscatel ou le Moulin de Pontaouen

       

 

Cartes postales sur Berrien

gravure

Costume de cérémonie

 

bluline - bretagneweb

  Monuments inscrits ou classés:

      ÉGLISE, LES DEUX CALVAIRES ET LA CLÔTURE DU CIMETIÈRE - CLASSÉ LE 20 AOÛT 1915

      TUMULUS DE RÉUNIOU EN TOTALITÉ - INSCRIT LE 3 AVRIL 1996

      MENHIR DE KERAMPELVEN EN TOTALITÉ - INSCRIT LE 4 OCTOBRE 1995

bluline - bretagneweb

  Dictionnaire historique et géographique de Ogée (1778-1780):

BERIEN ; sur une hauteur ; à 10 lieues au Nord-Est de Quimper, son Evêché ; à 32 lieues trois quarts de Rennes ; & à 5 lieues de Morlaix, sa Subdélégation.
Cette Paroisse, qui releve du Roi, a une haute-Justice qui ressortit à la Cour Royale de Châteauneuf-du-Faou. On y compte, y compris les habitants de Huelgoat & de Lomaria, ses treves, 3400 communiants. La Cure est présentée par un Chanoine de Quimper.
Ce territoire possede des terres fertiles en grains, & des prairies abondantes. C'ert un terrein irrégulier : on y voit des vallons coupés de ruisseaux, des rochers élevés, & des landes.
On y trouve plusieurs mines de plomb, qui joignent celles de Poulaouen & de Huelgoat.
Le Roi possede en cette Paroisse les forêts du Mainguen & du Huelgoat, qui peuvent contenir ensemble 7000 arpents, plantés en futaie & taillis.
Ses maisons nobles sont : Botmeur, Lomaria, le Parc-Amain, & le manoir de Guillemelin.
Dès le quatorzieme siecle, on y connoissoit les manoirs de Ker-guelaff, Urbressin, Louenan, Heillan, le Rechou, Ker-nisi, le Plessis, & le Rosmeour.
En 1753, l'établissement qu'on avoit fait d'une foire au lieu du Saint, fut confirmé en faveur de François-Guillaume de Bahano, Sieur de Berien : ses lettres-patentes furent enrégistrées à, la Chambre des Comptes, le 18 Janvier 1754.
HUELGOAT ; l'une des treves de la Paroisse de Berrien ; à 9 lieues trois quarts au Nord-Est de Quimper, son Evêché ; à 32 lieues trois quarts de Rennes ; & à 6 lieues de Morlaix, sa Subdélégation. Cette treve releve du Roi : les Ducs y avoient jadis un fort château. C'étoit une ville murée, qui a été détruite, & ne forme aujourd'hui qu'une petite bourgade, environnée de la forêt de son nom, qui appartient au Roi. Il s'y tient un marché le lundi.
Le 11 Juillet 1373, Bertrand du Guesclin, Connétable de France, rendit une Ordonnance pour l'établissement d'une garnison de vingt lances dans le château du Huelgoat, qui devoit être commandée par Guillaume de Kermartin, Ecuyer, au service du Roi Charles V.
La forêt du Huelgoat étoit jadis d'une étendue prodigieuse, puisque le Roi François I, dans une Ordonnance des Eaux, Bois & Forêts, rendue le 12 Août 1545, dit, que la coupe en seroit faite à cinquante fois différentes.
Par Edit du Roi Charles IX, donné à Châteaubriand au mois de Septembre 1565, la Jurisdiction royale du Huelgoat fut réunie & incorporée au Siege royal de Carhaix.
La mine de plomb, ouverte depuis plusieurs années dans le territoire de cette treve, est très-renommée par la bonté de la matiere qu'elle fournit : on y trouve beaucoup d'argent, & l'exploitation s'en fait par la Compagnie qui fait valoir celle de Poullaouen, qui n'est éloignée de là que d'une lieue trois quarts. L'étang du Huelgoat, qui forme une partie de la riviere d'Aulne, sert à faire mouvoir les machines de cette mine.

La cure correspond à la ou aux personnes en charge des âmes de la paroisse — La cure est à l'alternative signifie qu'elle est présentée soit par l'Évêque soit par un autre possesseur du droit de présentation et souvent alternativement — La cure est à l'ordinaire signifie qu'elle est présentée par l'Évêque — Subdélégation désigne un lieu possédant un pouvoir délégué par une autorité — Ressort de ou ressortir de signifie dépendre de — Une trève est une succursale de paroisse — 1 lieue (lieue tarifaire de 2400 toises) correspond à environ 4677 de nos mêtres — 1 livre (poids) correspond à environ 490 de nos grammes — 1 millier (poids) correspond à environ 490 de nos kilogrammes — La basse-Justice traite des infractions mineures et des affaires concernant les droits dus au seigneur — La moyenne-Justice traite des infractions pouvant entrainer des amendes ou peines de prison conséquentes, mais pas la peine de mort — La haute-Justice traite des infractions les plus graves où la peine de mort peut être prononcée — L'orthographe de la fin du 18ème siècle est respectée.

bluline - bretagneweb

accueil bretagneweb                  haut de page                  courriel e-mail bretagneweb