accueil bretagneweb              bretagneweb
HISTOIRE

HISTOIRE DE LA VILLE DE RENNES

 

— ÉTYMOLOGIE DE RENNES:

L'ÉTYMOLOGIE DU NOM DE LA VILLE DE RENNES VIENT D'UNE MODIFICATION DU NOM DE LA CITÉ GAULOISE DES REDONES OU RIEDONES DONT RENNES ÉTAIT SA PRINCIPALE VILLE.

 

— RENNES AVANT PÉRIODE ROMAINE (AVANT -57 AVANT JÉSUS-CHRIST):

LA PREMIÈRE TRACE D'OCCUPATION HUMAINE STABLE À RENNES DATE DE L'AGE DU BRONZE SOIT AUX ENVIRONS DE 2100 AVANT JÉSUS-CHRIST ENSUITE LES CELTES ARRIVENT EN PROVENANCE DE L'EST VERS LE 6ÈME ET LE 2ÈME SIÈCLE AVANT JÉSUS-CHRIST.

LA VILLE DE RENNES PORTAIT À L'ÉPOQUE CELTE OU GAULOISE LE NOM DE CONDATE QUI EN CELTE VEUT DIRE CONFLUENT À CAUSE DE SA POSITION AU CONFLUENT DE LA VILAINE ET DE L'ILLE. (LA VILLE DE NANTES AUX CONFLUENCES DE LA LOIRE ET DE L'ERDRE PORTAIT UNE VARIANTE LATINISÉE DU NOM GAULOIS DE CONDATE EN L'OCCURRENCE CONDEVICNUM).

 

— RENNES PENDANT LA PÉRIODE ROMAINE (-57 AVANT JÉSUS-CHRIST - VERS 410):

LA VICTOIRE ROMAINE DE LA FLOTTE DU DECIMUS JULIUS BRUTUS ALBINUS LIEUTENANT DE JULES CÉSAR CONTRE LES VÉNÈTES (TRIBU CELTE DE LA RÉGION DE VANNES) EN -56 AVANT JÉSUS-CHRIST CONFORTE LA PRÉSENCE ROMAINE EFFECTIVE DEPUIS UN AN SUR TOUTE LA BRETAGNE DONT RENNES. LA PRINCIPALE VILLE DES REDONES DEVIENT UNE IMPORTANTE CIVITAS ROMAINE COMME LE PROUVE LA CONFLUENCE DE NOMBREUSES VOIES ROMAINES VERS RENNES, SON NOM CHANGERA PROGRESSIVEMENT DE CONDATE VERS LE NOM DE CIVITAS RIEDONUM PENDANT LA PÉRIODE ROMAINE, UN TEL CHANGEMENT SE PRODUIT AUSSI POUR LA VILLE DE VANNES (DIARORITUM DES VÉNÈTES) ET NANTES (CONDEVICNUM DES NAMNÈTES).

AU MOINS NEUF TEMPLES GALLO-ROMAINS SONT CONNUS DANS LES ENVIRONS DE CONDATE (RENNES) DONT DEUX TEMPLES DANS LA CAPITALE DES REDONES, CELUI DE DE MARS MULLO ET CELUI DÉDIÉ PROBABLEMENT À MERCURE, UN TEMPLE À COMBLESSAC NOMMÉ HEPTAGONE DE MUR, UN TEMPLE À MORDELLES NOMMÉ FANUM DE SERMON, UN PETIT TEMPLE CARRÉ À BRÉAL SOUS MONTFORT AU LIEU DIT LA BOUEXIÈRE ET UN TEMPLE À PACÉ AU LIEU DIT LAUNAY-BÉZILLARD.

histoire de rennes
CARTE DES TEMPLES GALLO-ROMAINS DE BRETAGNE DONT CEUX DE CONDATE (RENNES)
(CARTES DES DIFFÉRENTES FRONTIÈRES DES PEUPLES GALLO-ROMAINS)

LE PREMIER RENNAIS CONNU AVEC CERTITUDE EST TITUS FLAVIUS POSTIMUS QUI EST CITÉ SUR 3 STÈLES COMME MAGISTRAT SUPRÊME DE LA CIVITAS RIEDONES.

CONDATE (RENNES) PROFITERA PLEINEMENT DE LA PAX ROMANA (PAIX ROMAINE) ET DE SA POSITION DE PORTE VERS L'EXTRÉMITÉ DE L'ARMORIQUE PENDANT 3 SIÈCLES, LA VILLE PROSPÉRE ET S'AGRANDIT EN SUPERFICIE JUSQU'À ATTEINDRE ENVIRON 100 HECTARES, SA POPULATION AUGMENTE FORTEMENT. DES TROUBLES APPARAISSENT VERS LA FIN DU 3ÈME SIÈCLE CE QUI OBLIGE LA VILLE A CONSTRUIRE DES REMPARTS POUR SEULEMENT 10 HECTARES, CES REMPARTS SONT CONTRUITS A PARTIR D'UNE PARTIE DES BATIMENTS EXTRA-MUROS ET DE BRIQUES ROUGES QUI LUI VAUDRA LE NOM DE D'URBS RUBRA SOIT VILLE ROUGE.

 

histoire de rennes
CARTE DE RENNES INTRA-MUROS AU 3ÈME SIÈCLE
(CARTES DES CITÉS GALLO-ROMAINES DE BRETAGNE)

histoire de rennes
histoire de rennes
histoire de rennes
histoire de rennes
histoire de rennes
RESTES DE L'ENCEINTE FORTIFIÉE ROMAINE RUE DE JUILLET
         
histoire de rennes
histoire de rennes
histoire de rennes
histoire de rennes
histoire de rennes
RESTES DE L'ENCEINTE FORTIFIÉE ROMAINE RUE DE LA MONNAIE
         
histoire de rennes
histoire de rennes
histoire de rennes
RESTES DE L'ENCEINTE FORTIFIÉE ROMAINE RUE DES PORTES MORDELAISES
         
RESTES DE L'ENCEINTE FORTIFIÉE ROMAINE (PHOTOS)

SUR LA CARTE DE PEUTINGER REPRÉSENTANT LE MONDE ROMAIN VERS LE DÉBUT DU 4ÈME SIÈCLE, LA VILLE DE CONDATE (RENNES) EST INDIQUÉE COMME UNE VILLE IMPORTANTE DE L'EMPIRE AU MÊME TITRE QUE DARIORITVM (VANNES), LE TERRITOIRE DE LA FUTURE BRETAGNE POSSÈDE AUSSI 8 AUTRES VILLES DE MOINDRE IMPORTANCE SUR CETTE CARTE.

histoire de la bretagne
CARTE DE LA TABLE DE PEUTINGER POUR LA BRETAGNE

 

— RENNES AU TEMPS DES MÉROVINGIENS ET DES CAROLINGIENS:

histoire de rennes
histoire de rennes
CARTE DES MIGRATIONS DES BRETONS INSULAIRES VERS LE CONTINENT ET PARTICULIÈREMENT L'ARMORIQUE LA FUTURE BRETAGNE AUX 5ÈME ET 6ÈME SIÈCLES
CARTE DE BRETAGNE AUX 6ÈME ET 7ÈME SIÈCLES

histoire de rennes
CARTE DES MARCHES DE BRETAGNE DONT RENNES FAIT PARTIE

 

histoire de rennes
NOMINOÊ ROIS DE BRETAGNE
VERS 831 LOUIS LE PIEUX ROI DES FRANCS NOMME NOMINOË SUR RECOMMANDATION DE LAMBERT COMME GOUVERNEUR DE LA BRETAGNE, NOMINOË SERA FIDÈLE À LOUIS LE PIEUX JUSQU'À LA MORT DE CE DERNIER EN 840 PUIS C'EST LA GUERRE CONTRE SON FILS CHARLES LE CHAUVE AVEC LES VICTOIRES BRETONNES DE BLAIN EN 843 ET DE BALLON LE 22 NOVEMBRE 845 POUR SE TERMINER PAR LA RECONNAISSANCE DE LA SOUVERAINETÉ BRETONNE PAR CHARLES LE CHAUVE. LA VILLE DE RENNES EST PRISE EN 950 PAR NOMINOË UN AN AVANT DE MOURIR À VENDOME, ÉRISPOË SON FILS ET SUCCESSEUR S'AFFRONTE VICTORIEUSEMENT EN 851 À JENGLAND AU ROI DES FRANCS CHARLES LE CHAUVE, LEQUEL RENOUVELLE LA RECONNAISSANCE DE LA ROYAUTÉ BRETONNE EN Y INCLUANT LES COMTÉS DE RENNES, RETZ ET NANTES.
vitre eglise notre-dame
LES ROIS DE FRANCE LOUIS LE PIEUX (ci-dessus) ET SON FILS CHARLES II LE CHAUVE (ci-dessous)
vitre eglise notre-dame

histoire de rennes
histoire de rennes
CARTE DE LA BRETAGNE SOUS NOMINOË AVEC RENNES ET SON COMTÉ OCCUPÉS PAR LES BRETONS EN 850
CARTE DE LA BRETAGNE SOUS ÉRISPOË AVEC RENNES ET SON COMTÉ RATTACHÉS AU ROYAUME DE BRETAGNE EN SEPTEMBRE 851

RENNES EUT A SUBIR PLUSIEURS ATTAQUES DU COMTE DE NANTES PASCWETEN (PRÉTENDANT AU TRÔNE DE BRETAGNE CONTRE GURWANT LE COMTE DE RENNES) QUI ALLIÉ DES VIKINGS ATTAQUÈRENT LA VILLE SANS SUCCÈS EN 875 ET 876, LES VIKINGS NÉANMOINS OCCUPÈRENT L'ABBAYE SAINT-MÉLAINE DE RENNES SITUÉE EXTRA MUROS PENDANT L'ATTAQUE DE 875 (PILLÉE EN 920).

 

APRÈS LA MORT DU DERNIER ROI DE BRETAGNE ALAIN LA GRAND EN 904, RENNES EST SOUS PRESSION DES VIKINGS ET PROBABLEMENT OCCUPÉE PAR INTERMITTENCE ENTRE 920 À 939 PAR CES NORDISTES PENDANT LA VACANCE DU POUVOIR EN BRETAGNE ET CE MALGRÉ JUHEL BÉRENGER, SON ENTREPRENANT COMTE.

histoire de rennes
CARTE DES INVASIONS VIKINGS SUR RENNES EN 875 ET 920

LA RIVALITÉ ENTRE LES COMTES DE NANTES ET DE RENNES POUR LA COURONNE DUCALE DE BRETAGNE COMMENCE À LA MORT DE DROGON L'HÉRITIER LÉGITIME DU DUC ET COMTE DE NANTES ALAIN BARBETORTE, CETTE GUERRE DURERA PENDANT LA SECONDE PARTIE DU 10ÈME SIÈCLE ET JUSQU'EN 1066. DEUX BATAILLES OPPOSÈRENT LES COMTES NANTAIS ET RENNAIS AINSI QUE LEURS ALLIÉS RESPECTIFS À CONQUEREUIL EN 981 ET LE 27 JUIN 992.

 

— RENNES DU 11ÈME AU 13ÈME SIÈCLE:

HOËL II DUC DE BRETAGNE ET HÉRITIER DU COMTÉ DE NANTES PAR SA MÈRE JUDITH RÉTABLIT LA PAIX EN BRETAGNE EN 1066, SON FILS ALAIN FERGENT RÉUNIRA SOUS SON NOM LES COMTÉS DE NANTES, DE RENNES ET DE CORNOUAILLE.

LES TEMPLIERS SE SONT IMPLANTÉS À RENNES COMME LE SOULIGNE UNE CHARTRE DE 1182, ILS DEVAIENT PROBABLEMENT DÉPENDRENT DE LA COMMANDERIE DE LA GUERCHE.

histoire de rennes
CARTE DES POSSESSIONS TEMPLIÈRES DANS L'ACTUEL DÉPARTEMENT D'ILLE ET VILAINE

 

— RENNES DU 14ÈME SIÈCLE À LA PERTE DE L'INDÉPENDANCE BRETONNE EN 1491:

APRÈS LA CRÉATION DE LA LÉPROSERIE DE LA MAGDELEINE FIN DU 12ÈME SIÈCLE, LE SIÈCLE SUIVANT VOIT APPARAITRE UN HÔPITAL SAINT-THOMAS VERS LA PORTE VILLE ET UN HÔPITAL SAINT-JACQUES GÉRÉ PAR LES CORDELIERS MAIS SURTOUT DESTINÉ A LOGER LES PÈLERINS CAR LES TERMES D'HOSPITAL ET D'HOSTELLERIE AVAIT UN SENS TRÈS PROCHE AU MOYEN-AGE ET UN HÔPITAL. UN HÔPITAL SAINTE-ANNE EST FONDÉ EN 1340 EN HAUT DE L'ACTUEL RUE DE PENHOËT..

LE 8 OCTOBRE 1358 UN L'HÔPITAL NOTRE-DAME ET SAINT-YVES VOIT LE JOUR SUR LES BORDS DE LA VILAINE VERS L'ACTUEL CHAPELLE SAINT-YVES GRACE AU CHANOINE EUDON LE BOUTEILLER QUI ACHETA UNE MAISON AVEC SES DÉPENDANCES POUR EN FAIRE UN LIEU DE SOINS, CE NOUVEL HÔPITAL EST EN LIGNE DIRECT L'ACTUEL CENTRE HOSPITALIER HÔTEL-DIEU.

histoire de rennes
histoire de rennes
histoire de rennes
histoire de rennes
histoire de rennes
HÔPITAL NOTRE-DAME ET SAINT-YVES AUSSI APPELÉ HÔPITAL SAINT-YVES OU HÔTEL-DIEU

L'AUGMENTATION DE LA POPULATION DE RENNES ET LES BANDES DE PILLEURS QUI RAVAGENT RÉGULIÈREMENT LES FAUBOURGS EXTRA-MUROS DE LA VILLE OBLIGE LE DUC JEAN V A CONSTRUIRE DES REMPARTS ADOSSÉ À L'OUEST SUR LA MURAILLE GALLO-ROMAINE, CETTE NOUVELLE ENCEINTE CONSTRUITE ENTRE 1421 ET 1448 PRENDRA LE NOM DE VILLE NEUVE

UNE TROISIÈME ENCEINTE EST CONSTRUITE DANS LA FOULÉE POUR SÉCURISER LA RIVE SUD DE LA VILAINE, CETTE NOUVELLE ENCEINTE CONSTRUITE ENTRE 1449 ET 1476 PRENDRA LE NOM DE NOUVELLE VILLE. VERS 1470 LES MENACES DE PLUS EN PLUS PRÉCISES VENANT DE FRANCE NÉCESSITENT LA CONSTRUCTION DE BASTIONS POUR PROTÉGER LES PORTES DE LA VILLE DES TIRS DE CANONS, LES PORTES MORDELAISES DE LA VIELLE CITÉ, LES PORTES AUX FOULONS ET SAINT-GEORGES DE LA VILLE NEUVE ET POUR FINIR LES PORTES TOUSSAINTS ET VILLEFRANCHE DE LA NOUVELLE VILLE SERONT DONC ÉQUIPÉS DE BASTIONS. LA SURFACE INTRA-MUROS DE RENNES PASSE DE 10 HECTARES AU 3ÈME SIÈCLE À 50 HECTARES À LA FIN DU 15ÈME SIÈCLE

histoire de rennes
CARTE DE RENNES INTRA-MUROS AU 15ÈME SIÈCLE

histoire de rennes
histoire de rennes
histoire de rennes
histoire de rennes
histoire de rennes
histoire de rennes
histoire de rennes
histoire de rennes
histoire de rennes
histoire de rennes
PORTES MORDELAISES DU 15ÈME SIÈCLE
         
histoire de rennes
histoire de rennes
histoire de rennes
histoire de rennes
histoire de rennes
RESTES DES REMPARTS DU 15ÈME SIÈCLE RUE DES PORTES MORDELAISES
         
histoire de rennes
histoire de rennes
histoire de rennes
histoire de rennes
histoire de rennes
RESTES DES REMPARTS ET LA TOUR DUCHESNE DU 15ÈME SIÈCLE RUE NANTAISE
         
histoire de rennes
histoire de rennes
histoire de rennes
histoire de rennes
histoire de rennes
RESTES DES REMPARTS DU 15ÈME SIÈCLE PLACE RALLIER DU BATY
         
RESTES DES REMPARTS DU 15ÈME SIÈCLE (PHOTOS)

LE ROI DE FRANCE CHARLES VIII ET SON ARMÉE ASSIÉGENT SANS SUCCÈS NANTES EN 1487 PUIS SE DIRIGENT VERS LE NORD POUR AFFRONTER L'ARMÉE BRETONNE DU DUC FRANÇOIS II, LA CONFRONTATION SE DÉROULE LE 28 JUILLET 1488 À SAINT-AUBIN DU CORMIER (25 KMS AU NORD EST DE RENNES) AVEC AU FINAL UNE DÉFAITE BRETONNE ET LA SIGNATURE DU TRAITÉ DU VERGER LE 19 AOÛT 1488 QUI IMPOSE L'AUTORISATION DU ROI DE FRANCE POUR LE MARIAGE D'ANNE LA SEULE HÉRITIÈRE DU DUCHÉ DE BRETAGNE. LE DUC FRANÇOIS II MEURT ACCIDENTELLEMENT D'UNE CHUTE À COUËRON LE 9 SEPTEMBRE 1488 ALORS QUE SA FILLE ANNE N'A QUE 11 ANS. MALGRÉ DES TENTATIVES POUR ÉVITER L'UNION DE LA BRETAGNE AU ROYAUME DE FRANCE ENTREPRISES PAR ANNE DE BRETAGNE ET SES CONSEILLERS ET GRÂCE À LA TRAHISON D'ALAIN D'ALBRET, LE ROI DE FRANCE CHARLES VIII PARVIENDRA À RENTRER DANS LA VILLE DE NANTES LE 4 AVRIL 1491 PUIS IL ASSIÉGERA RENNES OÚ SE TROUVE ANNE DE BRETAGNE. CHARLES VIII ÉPOUSERA L'HÉRITIÈRE DU DUCHÉ DE BRETAGNE ALORS AGÉE DE 14 ANS LE 6 DÉCEMBRE DE LA MÊME ANNÉE AU CHÂTEAU DE LANGEAIS SUR LA LOIRE, DE FACTO LA BRETAGNE PERD SON INDÉPENDANCE.

histoire de rennes
histoire de rennes
CARTE DE LA CAMPAGNE DE 1487
CARTE DE LA CAMPAGNE DE 1488, LES TROUPES BRETONNES SONT PARTIS DE RENNES POUR COMBATTRE À SAINT-AUBIN DU CORMIER
GUERRE FRANCO-BRETONNE

LE DUC FRANÇOIS II AUTORISA LA CRÉATION D'IMPRIMERIES EN BRETAGNE ET APRÈS CELLE DE BRÉHANT EN 1484 C'EST AU TOUR DE TRÉGUIER ET RENNES DE POSSÉDER LA LEUR EN 1485. LA PREMIÈRE IMPRIMERIE RENNAISE S'INTALLE DANS LE QUARTIER DE L'ÉGLISE SAINT-GERMAIN, LES IMPRIMEURS SONT JOSSES ET PIERRE BELLESCULÉE AVEC COMME PREMIÈRE IMPRESSION UNE "COUSTUME DE BRETAIGNE".

 

VERS 1450 UNE INVENTION VENU DE MAYENCE DANS L'EMPIRE ROMAIN GERMANIQUE VA TRÈS VITE SE PROPAGER EN EUROPE, SON PRINCIPE PERMET DE DIFFUSER DES TEXTES EN GRANDES QUANTITÉ SANS PASSER PAR DES COPISTES, CETTE INVENTION DE JOHANNES GUTEMBERT PORTERA LE NOM D'IMPRESSION TYPOGRAPHIQUE ET UTILISERA DES CARACTÈRES MÉTALLIQUES MOBILES ET SURTOUT RÉUTILISABLES, LA PREMIÈRE IMPRESSION AVEC CE PROCÉDÉ DANS LE ROYAUME DE FRANCE DATE DE 1470 À PARIS. EN 1484 LA BRETAGNE VOIT ARRIVER À TRÉGUIER UN NAVIRE VENU DES FLANDRES AVEC À SON BORD DE QUOI CRÉER PLUSIEURS ATELIERS D'IMPRESSION TYPOGRAPHIQUE AVEC PROBABLEMENT DU PERSONNEL COMPÉTENT, LES SOURCES MANQUENT POUR CONNAITRE QUI A DÉCIDÉ D'ÉQUIPER LE DUCHÉ DE PLUSIEURS IMPRIMERIES, LE DUC?, UN SEIGNEUR LOCAL COMME JEAN I DE ROHAN?, UNE VILLE COMME RENNES? OU ENCORE UN PARTICULIER BRETON OU FLAMAND QUI SOUHAITE PROFITER D'UN MANQUE.

UNE PARTIE DU MATÉRIEL ARRIVERA À RENNES ET PERMETTRA L'IMPRESSION EN 1485 DU LIVRE INCUNABLE "LA COUSTUME DE BRETAIGNE" PAR LES IMPRIMEURS JOSSE ET PIERRE BELLESCULÉE, C'EST LA DEUXIÈME OU TROIXIÈME IMPRIMERIE DE BRETAGNE EN CONCURRENCE AVEC CELLE DE TRÉGUIER ET APRÈS LA PREMIÈRE, CELLE DE BRÉHAND. LE CATHOLICON, PREMIER DICTIONNAIRE TRILINGUE, FRANÇAIS LATIN BRETON EST IMPRIMÉ À TRÉGUIER EN 1499 PAR L'IMPRIMEUR JEAN LAGADEC.

histoire de la bretagne
CARTE DES PREMIÈRES IMPRIMERIES EN BRETAGNE DONT CELLE DE RENNES EN 1485

 

— RENNES DE 1491 À LA RÉVOLUTION FRANÇAISE DE 1789:

RENNES POSSÈDE ENCORE QUELQUES MAISONS À PANS DE BOIS DES 15ÈME AU 17ÈME SIÈCLE MALGRÉ L'IMPORTANT L'INCENDIE DE DÉCEMBRE 1720 QUI RAVAGA LE CŒUR HISTORIQUE DE RENNES EN ÉPARGNANT LE PARLEMENT DE BRETAGNE. LES MAISONS MOYENNAGEUSES QUI ONT TRAVERSÉ LES SIÈCLES SONT ACTUELLEMENT PRINCIPALEMENT PLACE DES LICES, RUE DE PENHOËT, PLACE SAINTE-ANNE, RUE SAINT-MICHEL, RUE PONT AUX FOULONS, RUE DU CHÂPITRE, RUE DE LA SPALETTE ET RUE SAINT-SAUVEUR.

histoire de rennes
histoire de rennes
histoire de rennes
histoire de rennes
histoire de rennes
VIEUX RENNES (PHOTOS ET CARTES POSTALES)
histoire de rennes
histoire de rennes
histoire de rennes
histoire de rennes
histoire de rennes
histoire de rennes
histoire de rennes
histoire de rennes
histoire de rennes
histoire de rennes

UNE ÉGLISE SAINT-PIERRE DU 6ÈME SIÈCLE PUIS UNE CATHÉDRALE SAINT-PIERRE DE 1180 ONT PRÉCÉDÉES L'ACTUELLE CATHÉDRALE SAINT-PIERRE DE RENNES DONT LA CONSTRUCTION DÉMARRE AU MILIEU DU 16ÈME SIÈCLE, PEUT DE CHOSE SUBSISTENT DES ANCIENS ÉDIFICES. LA CATHÉDRALE EST DE TYPE EN CROIX LATINE À 3 NIVEAUX. EN 1754 LE CHŒUR S'ÉCROULE PUIS EST RECONSTRUIT AVEC LA NEF.

histoire de rennes
histoire de rennes
histoire de rennes
histoire de rennes
histoire de rennes
         
histoire de rennes
histoire de rennes
histoire de rennes
histoire de rennes
histoire de rennes
RETABLE FLAMAND DE LA VIE DE LA VIERGE ET DU CHRIST
CHAPELLE SAINT-AMAND
ORGUE DE LA CATHÉDRALE
TOMBEAU DE GODEFROY BROSSAIS SAINT-MARC
TOMBEAU DE JEAN-NATHALIS GONINDARD
CATHÉDRALE SAINT-PIERRE (PHOTOS ET CARTES POSTALES)

histoire de rennes
CARTE DES CATHÉDRALES BRETONNES DONT LA CATHÉDRALE SAINT-PIERRE DE RENNES

RENNES SUBIT LE PLUS IMPORTANT INCENDIE DE SON HISTOIRE ENTRE LE 23 ET LE 29 DÉCEMBRE 1720, LE CENTRE HISTORIQUE DE LA VILLE EST DUREMENT TOUCHÉ AVEC ENVIRON 2 À 3000 MAISONS DÉTRUITES SOIT 40% DE RENNES, SON ORIGINE SEMBLE ÊTRE DU À L'IMPRUDENCE D'UN MENUISIER NOMMÉE HENRI BOUTROUEL HABITANT RUE TRISTAN (RUE DE L'HORLOGE), SA PROPAGATION ÉPARGNA DE JUSTESSE LE PARLEMENT DE BRETAGNE ET LA VILLE AU SUD DE LA VILAINE CAR LES PONTS SUPPORTAIENT DES HABITATIONS, HEUREUSEMENT SEULEMENT 10 RENNAIS MOURRURENT PRINCIPALEMENT LE PREMIER JOUR.

histoire de rennes
LA CARTE DE GAUCHE REPRÉSENTE LA VILLE DE RENNES AVANT L'IMPORTANT INCENDIE DE 1720.
LA CARTE DE DROITE DATE DE 1726 ET REPRÉSENTE LE PROJET PAR ROBELIN, GABRIEL PUIS FORESTIER POUR LA RECONSTRUCTION DU CENTRE VILLE DE LA VILLE DE RENNES. ENTRE LE PARLEMENT DE BRETAGNE ET L'ÉGLISE SAINT-SAUVEUR LES RUES SONT REDESSINÉES À ANGLE DROIT, UNE PLACE NEUVE EST CRÉÉE (ACTUELLE PLACE DE LA MAIRIE), UNE ESPLANADE PLUS IMPORTANTE QUE L'ANCIENNE EST RÉALISÉE DEVANT LE PARLEMENT AVEC UNE STATUE DE LOUIS LE GRAND (XIV) EN SON CENTRE. CE PROJET DE RECONSTRUCTION EST MODIFIÉ À PLUSIEURS REPRISES APRÈS 1726 PAR FORESTIER LUI MÊME ET EN PARTIE RÉALISÉ.
histoire de rennes

LA FRANC-MAÇONNERIE MODERNE ARRIVE EN 1748 À RENNES AVEC LA CRÉATION D'UNE LOGE MAÇONNIQUE QUI PREND LE NOM DE PARFAITE UNION QUI EXISTE TOUJOURS DE NOS JOURS, ELLE A COMPTÉ PARMIS SES MEMBRES LE GÉNÉRAL MOREAU. DURANT LE 18ÈME SIÈCLE IL Y AURA AUSSI DANS LA VILLE DE RENNES LES LOGES SUIVANTES, LA PARFAITE AMITIÉ, LA NOUVELLE UNION ET L'ÉGALITÉ.

histoire de la bretagne
CARTE DES LOGES MAÇONNIQUES EN BRETAGNE AU 18ÈME SIÈCLE
 
histoire de la bretagne
histoire de la bretagne
CARTE DES LOGES DU GRAND ORIENT DE FRANCE EN BRETAGNE DE NOS JOURS
CARTE DES LOGES DE LA GRANDE LOGE DE FRANCE EN BRETAGNE DE NOS JOURS

LA CRÉATION D'UN NOUVEAU CIMETIÈRE EST DECIDÉ EN 1784 POUR REMPLACER LES NOMBREUX PETITS CIMETIÈRES PAROISSIAUX AUTOUR DE LEURS ÉGLISES. EN 1789 UN TERRAIN AU NORD DE LA VILLE SUR LA ROUTE DE SAINT-GRÈGOIRE EST ACHETÉ AU MOINES DE SAINT-MÉLAINE ET LES PREMIÈRES INHUMATION DATE DE 1794. DES AGRANDISSEMENTS ONT LIEUX EN 1824 PUIS EN 1867 POUR ARRIVER À ENVIRON 9 HECTARE COMME AUJOURD'HUI. LE CIMETIÈRE PREND LE NOM DE CIMETIÈRE DE L'ESPÉRANCE MAIS SONT SURNOM EST LE BERLINGUIN AVANT DE DEVENIR LE CIMETIÈRE DU NORD. LES INHUMATIONS SERONT SUSPENDUS EN 1887 PENDANT QUELQUES ANNÉES POUR PERMETTRE À LA TERRE DE RETROUVER SES QUALITÉ ET UN NOUVEAU CIMETIÈRE EST OUVERT À L'EST.

histoire de rennes
histoire de rennes
histoire de rennes
histoire de rennes
histoire de rennes
ENTRÉE MONUMENTALE
TOMBE D'ARTHUR LE MOYNE DE LA BORDERIE (HISTORIEN)
TOMBE DES PRÊTRES DE SAINT-AUBIN
TOMBE DE JEAN-BAPTISTE BARRÉ (SCULPTEUR) MÉDAILLON DE LÉONFANTI
TOMBE DE JEAN-BAPTISTE MARTENOT (ARCHITECTE) MÉDAILLON DE COQUELIN
         
histoire de rennes
histoire de rennes
histoire de rennes
histoire de rennes
histoire de rennes
CHAPELLE OBERTÜR (IMPRIMEURS) DE STYLE NÉOGOTIQUE FLAMBOYANT
TOMBE D'ADOLPHE LÉOFANTI (SCULPTEUR)
TOMBE DE L'ABBÉ JEAN-FRANÇOIS HUET (TOMBE PRISSÉE PAR LES ÉTUDIANTS EN PÉRIODE D'EXAMENS)
 
TOMBE DU CHANOINE MARIE-JOSEPH BRUNE (PROFESSEUR D'ARCHÉOLOGIE RELIGIEUSE)
         
histoire de rennes
histoire de rennes
histoire de rennes
histoire de rennes
histoire de rennes
TOMBE DU CHANOINE JOSEPH THÉBAULT (TOMBE AUX BOUCHONS POUR LES ALCOOLIQUES)
TOMBE D'ISIDORE ODORICO (MOSAÏSTE)
TOMBE DE BÉNIGNE DE CHÂTEAUBRIAND (SŒUR DE L'ÉCRIVAIN)
TOMBE DE JEAN LEPERDIT (MAIRE DE RENNES)
         
histoire de rennes
histoire de rennes
histoire de rennes
histoire de rennes
histoire de rennes
TOMBE DE BERTRAND ROBIDOU (ÉCRIVAIN ET PUBLICISTE) BUSTE DE PIERRE OGÉ
 
TOMBE DE L'ABBÉ JOSEPH JANVIER (FONDATEUR DU PATRONAGE DE LA TOUR D'AUVERGNE)
   
         
histoire de rennes
histoire de rennes
histoire de rennes
histoire de rennes
histoire de rennes
 
TOMBE DE MAURICE BESSEC (AVIATEUR)
 
TOMBE D'AUGUSTE-LOUIS JOBBÉ-DUVAL (PEINTRE) ET SES FILS FRÉDÉRIC ARMAND ET AUGUSTE
TOMBE D'ÉDOUARD TURQUETY (POÈTE)

 

— RENNES PENDANT LA RÉVOLUTION FRANÇAISE DE 1789 ET LE 1er EMPIRE:

LE NOUVEAU DÉCOUPAGE ADMINISTRATIF DE LA FRANCE DÉCIDÉ AU DÉBUT DE LA RÉVOLUTION DE 1789 ET APPLIQUÉ EN 1790 ET FAIT DE RENNES LE CHEF LIEU DU NOUVEAU DÉPARTEMENT D'ILLE ET VILAINE, LA VILLE EST AUSSI LE CHEF-LIEU DE SON DISTRICT.

histoire de rennes
CARTE DES 9 DISTRICTS D'ILLE ET VILAINE DONT CELUI DE RENNES EN 1790
(CARTES DES AUTRES DISTRICTS BRETONS)

 

histoire de rennes
JEAN LEPERDIT MAIRE DE 1794 À 1795

LA RÉVOLUTION À RENNES AURA LA CHANCE D'AVOIR DES MAIRES MODÉRÉS ET LES EXÉCUTIONS SERONT NETTEMENT MOINS IMPORTANTES QU'À NANTES SA VOISINE DU SUD AVEC SES MILLIERS DE MORTS NOYÉS SUR ORDRE DE JEAN-BAPTISTE CARRIER.
LE MAIRE DE RENNES JEAN LEPERDIT ÉLU EN PLEIN MILIEU DE LA TERREUR RÉVOLUTIONNAIRE EN FÉVRIER 1794 EST L'EXEMPLE DE CETTE MODÉRATION CAR IL SAURA ÉVITER LES EXCÈS DE LA POLITIQUE DE ROBESPIERRE DANS SA VILLE.

histoire de rennes
TOMBE DE JEAN LEPERDIT

 

LE JARDIN DU TABOR ÉTAIT À L'ORIGINE LE POTAGER DES MOINES DE SAINT-MÉLAINE, LA PREMIÈRE MENTION DU NOM ACTUEL DATE PROBABLEMENT DE 1610 ET FAIT RÉFÉRENCE AU MONT TABOR DE LA BIBLE. EN 1793 LA VILLE DE RENNES DEVIENT POSSESSEUR DES JARDINS PAR ÉCHANGES DE TERRAINS AVEC L'ÉTAT RÉCENT PROPRIÉTAIRE SUITE À L'APPROPRIATION DES DOMAINES ECCLÉSIASTIQUES. LE TABOR POSSÈDE UNE ORANGERIE CONSTRUITE EN 1807, UN JARDIN BOTANIQUE ET UNE ROSERAIE.

 

histoire de rennes
histoire de rennes
histoire de rennes
histoire de rennes
histoire de rennes
ORANGERIE
LA CASCADE
VOLIÈRE
ROSERAIE
STATUE DE GLENMOR
JARDIN DES PLANTES (PHOTOS)

NAPOLÉON BONAPARTE DÉCIDE LE 21 PLUVIÔSE (11 FÉVRIER 1804) LA CONSTRUCTION D'UN CANAL ENTRE SAINT-MALO ET LA VILLE DE RENNES CE QUI AUTORISE UNE NAVIGATION NORD SUD ENTRE LES ESTUAIRES DE LA RANCE ET DE LA VILAINE ET RELIE LES VILLES DE SAINT-MALO, RENNES ET REDON, DE PLUS LE CANAL D'ILLE ET RANCE EST INTERCONNECTÉ PRÈS DE REDON AVEC L'AUTRE CANAL BRETON CELUI DE NANTES À BREST. LES TRAVAUX SUR LES 85 KM DU CANAL COMMENCENT EN 1804 ET SE TERMINENT EN 1832.

histoire de rennes
CARTE DU CANAL DE NANTES À BREST ET L'ILLE ET RANCE ENTRE SAINT-MALO ET RENNES

 

— RENNES PENDANT LA RÉVOLUTION INDUSTRIELLE DE 1815 À 1914:

APRÈS LA DÉFAITE DE WATERLOO LE 18 JUIN 1815 ET LA SECONDE ABDICATION DE L'EMPEREUR LE 22 JUIN 1815 LES TROUPES COALISÉES CONTINUENT LEUR PÉNÉTRATION EN FRANCE, CE SONT LES PRUSSIENS QUI AU MOIS AOÛT 1815 POUSSENT LEUR AVANCÉE JUSQU'EN BRETAGNE DONT ILS OCCUPERONT GROSSO MODO LA PARTIE EST AU NORD DE LA LOIRE DONT RENNES. RENNES DOIT SUBVENIR À L'ENTRETIEN DE CONTINGENTS IMPORTANTS DE PRUSSIENS JUSQUE VERS LE DÉBUT D'OCTOBRE DATE DE LEUR RETRAIT. LE TRAITÉ DE PARIS DU 20 NOVEMBRE 1815 STIPULE L'EVACUATION DES TROUPES D'OCCUPATIONS (PRUSSIENNES, AUTRICHIENNES, RUSSES, BAVAROISES, BADOISES, HESSOISES, SAXONNES, WURTEMBERGEOISES ET ANGLAISES) À L'EXCEPTION DE CELLES DU NORD ET DE L'EST DE LA FRANCE QUI RESTERONT PLUSIEURS ANNÉES (1818 POUR CERTAINES), MAIS CE TRAITÉ NE CHANGE RIEN POUR LA BRETAGNE QUI A DÉJÀ VU PARTIR LES PRUSSIENS DEPUIS ENVIRON UN MOIS ET DEMI.

histoire de rennes
CARTE DE L'OCCUPATION PRUSSIENNE EN 1815 D'UNE PARTIE DE LA BRETAGNE DONT LA VILLE DE RENNES

 

APRÈS LA DÉFAITE DE NAPOLÉON III EN 1871 ET LA PERTE DE L'ALSACE-LORRAINE UN SENTIMENT DE REVANCHE À PRENDRE SUR L'ALLEMAGNE PROGRESSE CHEZ DE NOMBREUX FRANÇAIS. POUR AVOIR LES MOYENS DE SES AMBITIONS LE NOUVEAU RÉGIME EN L'OCCURRENCE LA TROISIÈME RÉPUBLIQUE VA PARSEMER LE PAYS DE NOUVELLES CASERNES. LA VILLE DE RENNES SERA LA VILLE DE BRETAGNE QUI HÉBERGERA LE PLUS DE RÉGIMENTS À LA VEILLE DE LA GRANDE GUERRE DE 1914-1918 AVEC LES 41ÈME ET 241ÈME RÉGIMENTS D'INFANTERIE, LE 24ÈME RÉGIMENT DE DRAGONS ET LES 7ÈME, 10ÈME ET 50ÈME RÉGIMENTS D'ARTILLERIE PLUS LE 75ÈME RÉGIMENT D'INFANTERIE TERRITORIALE CONSTITUÉ QUANT À LUI QUELQUES JOURS AVANT OU APRÈS LA DÉCLARATION DE GUERRE DU 3 AOÛT 1914.

 

histoire de rennes
CARTE DES RÉGIMENTS STATIONNÉS EN BRETAGNE DONT CEUX DE RENNES À LA VEILLE DE LA GUERRE DE 1914-1918

DES FÊTES DES FLEURS SONT ORGANISÉES EN 1907, 1910 PUIS APRÈS LA GRANDE GUERRE EN MAI 1921.

histoire de rennes
histoire de rennes
histoire de rennes
histoire de rennes
histoire de rennes
FÊTE DES FLEURS DE 1907
FÊTE DES FLEURS DE MAI 1921

 

— RENNES PENDANT LA PREMIÈRE GUERRE MONDIALE (1914-1918):

RENNES ENTRE DANS LA PREMIÈRE GUERRE MONDIALE AVEC À SA TÊTE JEAN JANVIER, MAIRE DEPUIS 1908. LES PREMIERS TRAINS DE MOBILISÉS PARTENT DE LA GARE DE RENNES DÈS LE 3 AOÛT 1914 SOIT LE MÊME JOUR QUE LA DÉCLARATION DE GUERRE DE L'ALLEMAGNE À LA FRANCE. LE 16 AOÛT LES PREMIERS BLESSÉS ARRIVENT EN GARE,PUIS LE 20 LES PREMIERS PRISONNIERS DE GUERRE ALLAMANDS, 4 ANS DE MALHEURS ET DE SOUFFRANCES DÉBUTENT.
histoire de rennes
JEAN JANVIER MAIRE DE 1908 À 1923

L'ARSENAL DE RENNES CONSTRUIT AU MILIEU DU 19ÈME SIÈCLE AVAIT ENVIRON 1300 OUVRIERS AVANT LA GRANDE GUERRE POUR PASSER AVOISINA LES 18000 OUVRIERS SUR 78 HECTARES DANS LA DERNIÈRE ANNÉE DU CONFLIT AVEC UNE MAJORITÉ D'OUVRIÈRES POUR LA FABRICATION DES OBUS ET DES MUNITIONS. EN 1940 LES ALLEMANDS DÉTRUIRONT L'ARSENAL.

histoire de rennes
L'ÉCOLE DES BEAUX-ARTS TRANSFORMÉE EN PARTIE EN HÔPITAL PROVISOIRE

LE PANTHÉON RENNAIS SITUÉ DANS L'HÔTEL DE VILLE DE MAIRIE DE RENNES COMPORTE 1654 NOMS DONT LA TRÈS GRANDE MAJORITÉ SONT DES MORTS DE LA PREMIÈRE GUERRE MONDIALE.

histoire de rennes
histoire de rennes
histoire de rennes
histoire de rennes
histoire de rennes
PANTHÉON RENNAIS DANS L'HÔTEL DE VILLE

 

— RENNES PENDANT L'ENTRE DEUX GUERRES MONDIALES (1918-1939):

L'INAUGURATION DE LA PISCINE SAINT-GEORGES A LIEU EN 1926 ET LE PALAIS DU COMMERCE EST ACHEVÉ EN 1930.

histoire de rennes
FRANÇOIS CHÂTEAU MAIRE DE 1935 À 1944
RENNES PREND POUR MAIRE FRANÇOIS CHÂTEAU EN 1935, IL SERA L'UN DES RARES MAIRES DE GRANDES VILLES A CONSERVER SON POSTE PENDANT PRESQUE TOUTE LA DURÉE DE LA GUERRE 1939-1945.

LA PRÉCÉDENTE GUERRE EN L'OCCURRENCE LA PREMIÈRE GUERRE MONDIALE ÉTAIT SURNOMMÉE LA DER DES DER, MAIS CE NE SERA PAS MALHEUREUSEMENT LE CAS, LES ENORMES PERTES EN VIES HUMAINES CONTRIBUERONT EN PARTIE À FAIRE DE LA FRANCE UN PAYS MAL PRÉPARÉ POUR UN NOUVEAU CONFLIT. AVANT LA DÉCLARATION DE GUERRE DU 3 SEPTEMBRE 1939 RENNES HÉBERGEAIT LES 41ÈME ET 241ÈME RÉGIMENTS D'INFANTERIE ET LE 10ÈME RÉGIMENT D'ARTILLERIE.

histoire de rennes
CARTE DES RÉGIMENTS STATIONNÉS EN BRETAGNE DONT CEUX DE RENNES À LA VEILLE DE LA GUERRE DE 1939-1945

 

— RENNES PENDANT LA DEUXIÈME GUERRE MONDIALE (1939-1945):

DÈS FIN MAI LA POSSIBILITÉ DE CRÉER UN RÉDUIT BRETON EST ENVISAGÉ AVEC COMME LIGNE À DÉFENDRE LES RIVIÈRES COUËNON ET LE SUD DE LA VILAINE DONC EN INCLUANT RENNES. LE GÉNÉRAL DE GAULLE RENTRE AU GOUVERNEMENT REYNAUD LE 5 JUIN 1940 ET VIENT 2 FOIS EN BRETAGNE ET PLUS PRÉCISÉMENT À RENNES LES 12 ET 15 JUIN 1940 POUR ÉVOQUER CETTE POSSIBILITÉ DE RÉDUIT BRETON AVEC LE PRÉFET ET LES GÉNÉRAUX GUITRY ET ALTMEYER, L'AVANCÉE TRÈS RAPIDE DE L'ARMÉE ALLEMANDE (RENNES EST BOMBARDÉE LE 17 JUIN 1940 ET OCCUPÉE LE LENDEMAIN) AINSI QUE LE MANQUE DE DÉFENSE NATURELLE CONSÉQUENTE PROVOQUENT L'ABANDON DÉFINITIF DU PROJET DE RÉDUIT BRETON DONT QUIMPER DEVAIT HÉBERGER LE GOUVERNEMENT, LE GÉNÉRAL DE GAULLE PART DE BREST LORS DE SON SECOND PASSAGE POUR PLYMOUTH SUR LE CONTRE-TORPILLEUR FRANÇAIS MILAN, SA FAMILLE LE SUIVRA LE 18 JUIN 1940 TOUJOURS DE BREST, UN JOUR AVANT L'ARRIVÉE DES ALLEMANDS.

histoire de rennes
histoire de rennes
PARCOURS EN BRETAGNE DU GÉNÉRAL DE GAULLE EN JUIN 1940, IL EST À RENNES LES 12 ET 15 JUIN 1940
RÉDUIT BRETON ENVISAGÉ DE FIN MAI À MI JUIN 1940

PENDANT LA SECONDE GUERRE MONDIALE LA VILLE DE RENNES EUT A SUBIR LE 17 JUIN 1940 UN IMPORTANT BOMBARDEMENT DE LA PART DE LA LUFTWAFFE ET FUT OCCUPÉE LE LENDEMAIN 18 JUIN 1940 PAR L'ARMÉE ALLEMANDE.

histoire de rennes
PROGRESSION EN BRETAGNE DE L'ARMÉE ALLEMANDE EN JUIN 1940 (RENNES EST BOMBARDÉ LE 17-6-1940 ET OCCUPÉ LE 18-6-1940)

UN DES PREMIERS BOMBARDEMENTS ALLIÉ EUT LIEU LE 8 MAI 1943 ET PROVOQUA LA MORT DE 262 PERSONNES PUIS UN AUTRE LE 29 MAI 1943 (274 MORTS).

FRANÇOIS CHÂTEAU MAIRE DE RENNES DEPUIS 1935 QUITTE SON POSTE POUR SE CACHER DÉBUT JUIN 1944 SOUS LA PRESSION DE LA GESTAPO ET DE LA MILICE, IL EST DÉCLARÉ DÉMISSIONNAIRE LE 12 JUIN 1944 ET REMPLACÉ PAR LE DOCTEUR RENÉ PATAY FILS.

RENNES EST BOMBARDÉE LES 8, 9 ET 12 JUIN 1944 (122 MORTS) SOIT PEU DE TEMPS APRÈS LE DÉBARQUEMENT DE NORMANDIE DU 6 JUIN 1944.

LA PRISE D'AVRANCHES LE 31 JUILLET 1944 PAR LA 3ÈME ARMÉE DU GÉNÉRAL PATTON PERMET DE FAIRE UNE PERCÉE VERS LE SUD, PERCÉE QUI PRENDRA LE NOM DE PERCÉE D'AVRANCHES. LA VILLE DE RENNES EST DÉFENDUE PAR DES ALLEMANDS COMMANDÉS PAR EUGEN KÖNIG.APRÈS 3 JOURS DE VIOLENTS COMBATS VERS SAINT-GRÉGOIRE RENNES EST LIBÉRÉE LE 4 AOÛT 1944 PAR LES AMÉRICAINS DE 4ÈME DIVISION BLINDÉ COMMANDÉE PAR LE GÉNÉRAL JOHN SHIRLEY WOOD SURNOMMÉ "TIGER JACK" PAR LES ALLEMANDS AVEC L'AIDE DES F.F.I., CE SERA L'UNE DES PREMIÈRES VILLES BRETONNES À RETROUVER LA LIBERTÉ.

FRONT LE 1ER AOÛT 1944 À MIDI
FRONT LE 2 AOÛT 1944 À MIDI
FRONT LE 3 AOÛT 1944 À MIDI
FRONT LE 10 SEPTEMBRE 1944 À MIDI

histoire de rennes
PROGRESSION EN BRETAGNE DE L'ARMÉ AMÉRICAINE EN AOÛT 1944 (RENNES EST LIBÉRÉ LE 4-8-1944)

EN OCTOBRE 1944 YVES MILON LE NOUVEAU MAIRE DE RENNES REÇOIT LE GÉNÉRAL AMÉRICAIN GEORGE PATTON POUR LUI REMETTRE LE DIPLOME DE CITOYEN D'HONNEUR DE LA VILLE

histoire de rennes
histoire de rennes
histoire de rennes
histoire de rennes
histoire de rennes
histoire de rennes
GÉNÉRAL JOHN SHIRLEY WOOD, LE LIBÉRATEUR DE RENNES AVEC L'AIDE DES F.F.I.
YVES MILON, PREMIER MAIRE DE RENNES APRÈS LA LIBÉRATION

 
histoire de rennes
histoire de rennes
 
 
MÉMORIAL DE LA RÉSISTANCE ET DE LA DÉPORTATION
 
   
histoire de rennes
histoire de rennes
histoire de rennes
histoire de rennes
PANTHÉON RENNAIS DANS L'HÔTEL DE VILLE

 

— RENNES APRÈS LA DEUXIÈME GUERRE MONDIALE:

LE GÉNÉRAL DE GAULLE SE REND DANS LA VILLE DE RENNES DE NOMBREUSES FOIS APRÈS LA SECONDE GUERRE MONDIALE COMME LORS LE 27 JUILLET 1947, 11 JUIN 1950, 9 JUIN 1951, 20 SEPTEMBRE 1958 PUIS IL Y A LES VISITES OFFICIELLES EN TANT QUE PRÉSIDENT DE LA RÉPUBLIQUE DES 10 ET 11 SEPTEMBRE 1960 PUIS 31 JANVIER 1969 ANNÉE DE SA DÉMISSION APRÈS LE NON AU RÉFÉRENDUM.

histoire de rennes
histoire de rennes
CARTE DES VISITES DU GÉNÉRAL DE GAULLE EN BRETAGNE DONT CELLES DU 27 JUILLET 1947, 11 JUIN 1950, 9 JUIN 1951, 20 SEPTEMBRE 1958, 10 ET 11 SEPTEMBRE 1960 PUIS 31 JANVIER 1969 À RENNES
CARTE DES VISITES DU GÉNÉRAL DE GAULLE EN ILLE ET VILAINE
(AUTRES DÉPARTEMENTS BRETONS)
 

EDMOND HERVÉ EST ÉLU MAIRE DE RENNES LE 16 MARS 1977 ET LE RESTERA JUSQU'AU 21 MARS 2008 SOIT PLUS DE 30 ANS, IL SERA CONCOMITAMMENT MINISTRE DE FRANÇOIS MITTERRAND DE 1981 À 1986. SON BILAN EST TRÈS POSITIF POUR SA VILLE EN LA CLASSANT SOUVENT COMME L'UNE DES PLUS AGRÉABLE À VIVRE AU NIVEAU NATIONAL.

EN 1997 LES TRAVAUX DE CONSTRUCTION D'UN MÉTRO DÉBUTE, L'INAUGURATION DE LA PREMIÈRE LIGNE A LIEU LE 15 MARS 2002, RENNES SERA JUSQU'EN 2008 LA PLUS PETITE VILLE AU MONDE A POSSÉDER SON MÉTRO AVANT L'INAUGURATION DU MÉTRO DE LAUSANNE.

 

— PHOTOS SUR RENNES:

histoire de rennes
histoire de rennes
histoire de rennes
histoire de rennes
histoire de rennes
histoire de rennes
histoire de rennes
histoire de rennes
histoire de rennes
histoire de rennes

 

— CARTES POSTALES SUR RENNES:

histoire de rennes
histoire de rennes
histoire de rennes
histoire de rennes
histoire de rennes
histoire de rennes
histoire de rennes
histoire de rennes
histoire de rennes
histoire de rennes

 

— ÉVOLUTION DU NOM DE LA VILLE DE RENNES AU COURS DES SIÈCLES:

CONDATE D'APRÈS PTOLÉMÉE VERS LE MILIEU DU 2ÈME SIÈCLE.
CONDATE RIEDONUM AU 3ÈME SIÈCLE.
CIVITAS RIEDONUM AU 4ÈME SIÈCLE.
REDONENSIS AU 5ÈME SIÈCLE.
REDONICUS EN 830.
REDONAS EN 850.
REDONENSIS, REDONIS ET REDHONIS AU 12ÈME SIÈCLE.
RENES ET RENNES À PARTIR DU 14ÈME SIÈCLE.

PERSONNALITÉS NÉES OU AYANT VÉCUES À RENNES:

TITUS FLAVIUS POSTUMINUS, LE PREMIER RENNAIS CONNU.

SAINT AMAND, ÉVÊQUE DE RENNES AU 5ÈME SIÈCLE. IL NE FAUT PAS LE CONFONDRE AVEC SAINT-AMAND ÉVÊQUE DE MAASTRICH NÉ PRÈS DE NANTES À LA FIN DU 6ÈME SIÈCLE.
histoire de rennes

 

SAINT MÉLAINE, ÉVÊQUE DE RENNES AU 6ÈME SIÈCLE.
vitre eglise notre-dame

histoire de rennes
HAVOISE DE NORMANDIE, DUCHESSE DOUAIRIÈRE DE BRETAGNE NÉE EN 977 ET MORTE À RENNES EN 1034, ELLE AVAIT ÉPOUSÉE LE DUC DE BRETAGNE GEOFFROI 1er.

BERTRAND D'ARGENTRÉ, JURISTE ET HISTORIEN NÉ À VITRÉ LE 19 MAI 1519, APRÈS SES ÉTUDES DE DROIT À BOURGES IL EST SÉNÉCHAL DE SA VILLE NATALE DE VITRÉ PUIS DE RENNES EN SUCCÉDANT À SON PÈRE. BERTRAND D'ARGENTRÉ ÉCRIVIT TRÈS TÔT SUR LA BRETAGNE CAR EN 1540 IL PUBLIE UNE PETITE HISTOIRE DE BRETAGNE PUIS UNE COUTUME DE BRETAGNE, MAIS SON TRAVAIL LE PLUS IMPORTANT EST SON HISTOIRE DE BRETAIGNE DE 1582 QUI SERA SAISIE POUR "FAITS CONTRE LA DIGNITÉ DE NOS ROIS, DU ROYAUME ET DU NOM DE FRANÇOIS" ET NE POURRA SORTIR QUE CENSURÉE EN 1588, NÉANMOINS LA VERSION DE 1582 CIRCULERA CLANDESTINEMENT. EN 1589 IL SOUTIENDRA LE DUC DE MERCŒUR, MARI DE L'HÉRITIÈRE DES PENTHIÈVRE, EN ESPÉRANT QUE CE DERNIER RENDE À LA BRETAGNE SON AUTONOMIE PERDUE IL Y A UN SIÈCLE. IL MEURT À THORIGNÉ-FOUILLARD EN 1590 MAIS SON HISTOIRE DE BRETAIGNE SERA MAINTES FOIS RÉIMPRIMÉE.
histoire de rennes

JEAN VATAR, IMPRIMEUR NÉ À RENNES VERS 1608 ET MORT DANT LA MÊME VILLE EN 1673, IL EST LE PREMIER D'UNE LONGUE SÉRIE DE VATAR IMPRIMEUR RENNAIS DONT ON PEUT CITER, ALAIN (1641-1706), FRANÇOIS (1651-1700), JULIEN (1688-1757), GUILLAUME (1696-1766), NICOLAS (1721-1788).

GUY ALEXIS LOBINEAU, DIT DOM LOBINEAU, BÉNÉDICTIN ET HISTORIEN NÉ À RENNES EN 1666 ET AUTEUR D'UNE CÉLÈBRE HISTOIRE DE BRETAGNE DE DEUX VOLUMES EN 1707, IL MEURT À L'ABBAYE BÉNÉDICTINE LANDOUAR À SAINT-JACUT DE LA MER EN 1727.

histoire de rennes
FRANÇOIS RENÉ DE CHATEAUBRIAND, ÉCRIVAIN ET HOMME POLITIQUE NÉ À SAINT-MALO LE 4 SEPTEMBRE 1768, IL PASSA SON ENFANCE DANS LE CHÂTEAU DE COMBOURG PUIS FIT SES ÉTUDES À DOL DE BRETAGNE, RENNES, BREST ET DINAN. PLUSIEURS FOIS MINISTRE DE LOUIS XVIII IL EST L'AUTEUR DE NOMBREUX ÉCRITS TEL QUE ATALA, RENÉ, GÉNIE DU CHRISTIANISME ET MÉMOIRES D'OUTRE-TOMBE, IL MEURT À PARIS LE 4 JUILLET 1848 ET EST INHUMÉ À SAINT-MALO SUR L'ÎLE DU GRAND BÉ FACE À LA MER.

histoire de rennes
histoire de rennes
histoire de rennes

PAUL FÉVAL, ÉCRIVAIN NÉ À RENNES LE 29 SEPTEMBRE 1816, IL ÉTAIT POPULAIRE À SON ÉPOQUE ET TRÈS PROLIFIQUE, IL MEURT À PARIS LE 7 MARS 1848.
histoire de rennes

histoire de rennes
ARTHUR LE MOYNE DE LA BORDERIE, HISTORIEN DE LA BRETAGNE NÉ À VITRÉ LE 5 OCTOBRE 1827, APRÈS DES ÉTUDES DE DROIT IL TRAVAILLA AUX ARCHIVES DÉPARTEMENTALES DE NANTES DE 1853 À 1859 PUIS HABITA RUE SAINT-LOUIS À RENNES DE NOMBREUSES ANNÉES. PARMI UNE ŒUVRE IMPORTANTE SUR LA BRETAGNE, IL Y A UNE EXCELLENTE HISTOIRE DE BRETAGNE EN 6 VOLUMES IMPRIMÉE À RENNES. DÉPUTÉ EN 1871, IL SERA CHARGÉ D'ENQUÊTER SUR L'AFFAIRE DU CAMP DE CONLIE OÙ CINQUANTE MILLE SOLDATS BRETONS FURENT ABANDONNÉS PAR LE GOUVERNEMENT DE DÉFENSE NATIONALE. ARTHUR LE MOYNE DE LA BORDERIE S'ÉTEINT DANS SA VILLE NATALE LE 17 FÉVRIER 1901 À 73 ANS ET FÛT INHUMÉ À RENNES AU CIMETIÈRE DU NORD SOUS UNE CROIX PARSEMÉE D'HERMINES.

histoire de rennes

histoire de rennes

histoire de rennes

JEAN URVOY, PEINTRE ET GRAVEUR NÉ LE 5 NOVEMBRE 1898 À DINAN ET MORT LE 21 JUILLET 1989 À RENNES, il EST INHUMÉ DANS LE CIMETIÈRE DE SA VILLE NATALE. APRES DES ÉTUDES À L'ÉCOLE NORMALE DE SAINT-BRIEUC, IL ENSEIGNERA AU COLLÈGE DE DINAN EN FRÉQUENTANT PARALLÈLEMENT LA FACULTÉ DES LETTRES DE RENNES. JEAN URVOY SERA MOBILISÉ PENDANT LES DEUX GUERRES MONDIALES. IL EXPOSERA PRINCIPALEMENT À DINAN ET À PARIS SES BOIS GRAVÉS ET SES GOUACHES.

RENÉ PLEVEN, HOMME POLITIQUE NÉ LE 15 AVRIL 1901 À RENNES. MEMBRE DE LA FRANCE LIBRE PENDANT LA SECONDE GUERRE MONDIALE, IL SERA UN DES PROCHES DU GÉNÉRAL DE GAULLE ET ASSURERA MÊME L'INTÉRIM DU GÉNÉRAL PENDANT SES ABSENCES. IL OCCUPERA APRÈS GUERRE LES POSTES DE MINISTRE DE L'ÉCONOMIE ET DES FINANCES, DES AFFAIRES ÉTRANGÈRES, DE LA JUSTICE ET PRÉSIDENT DU CONSEIL, IL SERA AUSSI PRÉSIDENT DU CONSEIL GÉNÉRAL DES CÔTES DU NORD DE 1948 À 1976. RENÉ PLEVEN MEURT À PARIS LE 13 JANVIER 1993. IL A CO-FONDÉ EN 1951 LE COMITÉ D'ÉTUDE ET DE LIAISONS DES INTÉRÊTS BRETONS (CELIB).

histoire de rennes

histoire de rennes

GUY ROPARTZ, COMPOSITEUR NÉ À GUINGAMP LE 5 JUIN 1864 ET MORT À LANLOUP LE 22 NOVEMBRE 1955, ÉTAIT D'UNE TRÈS ANCIENNE SOUCHE GUINGAMPAISE, SON PÈRE SIGISMONT ÉCRIRA UN LIVRE SUR GUINGAMP. APRÈS DES ÉTUDES DE DROIT À RENNES, IL S'ORIENTERA VERS LA MUSIQUE ET AURA COMME PROFESSEUR MASSENET ET CÉSAR FRANCK. SON ŒUVRE EST IMPORTANTE, ON LUI DOIT NOTAMMENT 5 SYMPHONIES DONT LA TROISIÈME AVEC CHŒUR ET UN OPÉRA NOMMÉ LE PAYS.

histoire de rennes

histoire de rennes

ARMEL BEAUFILS, SCULPTEUR NÉ À RENNES EN 1882 ET MORT À SAINT-BRIEUC EN 1952, IL A EXERCÉ SON MÉTIER EN GRANDE PARTIE EN BRETAGNE ET EST L'AUTEUR DE NOMBREUSES SCULPTURES OU BRONZES RELIGIEUX ET PROFANES TEL QUE LE GISANT DE JEAN V, LE MONUMENT AUX MORTS ET LA STATUE DE CHATEAUBRIAND TOUS DEUX À SAINT-MALO, LE MONUMENT ANATOLE LE BRAZ À SAINT-BRIEUC, LE MÉDAILLON D'ANATOLE LE BRAZ SUR LA ROCHE DES MARTYRS.

CHARLES VANEL, ACTEUR ET RÉALISATEUR NÉ À RENNES LE 21 AOÛT 1892 ET MORT À PARIS LE 15 AVRIL 1989, IL A JOUÉ ENTRE AUTRES DANS LES FILMS SUIVANTS, PÊCHEURS D'ISLANDE, ACCUSEZ LEVEZ-VOUS, LA BELLE ÉQUIPE, SI VERSAILLES M'ÉTAIT CONTÉ, L'AÎNÉ DES FERCHAUX, CADAVRES ESQUIS, LA MAIN AUX COLLETS, LE SALAIRE DE LA PEUR, LES DIABOLIQUES

ALEXANDRE BERTRAND, ARCHÉOLOGUE NÉ À RENNES LE 11 JUIN 1820 ET SPÉCIALISTE DE LA PÉRIODE GALLO-ROMAINE, IL MEURT À SAINT-GERMAIN EN LAYE LE 8 DÉCEMBRE 1902.
histoire de rennes

MARCEL BOZZUFFI, ACTEUR NÉ À RENNES LE 28 OCTOBRE 1929 ET MORT À PARIS LE 28 FÉVRIER 1988, IL A JOUÉ ENTRE AUTRES DANS LES FILMS SUIVANTS, CADAVRES ESQUIS, LE GITAN, L'AMÉRICAIN, LE DEUXIÈME SOUFFLE, DU RIFIFI À PANAME, LE ROUGE EST MIS.

LISTE DES MAIRES DE RENNES
 
LISTE DES ÉVÊQUES DE RENNES
1379-1409 AZMAURY DE FONTENAY
1409-1424 HENRI DU PARC
1424-1426 JEAN DE SAINT-GILLES
1426-1440 JEAN RAGUENEL
1433 JEHAN GUINOT
1440-1450 PIERRE DE BRETAGNE
1442 EUDIN DU ROCHOEL
1450-1459 HENRI DE VILLEBLANCHE
1459-1474 JACQUES DE LUXEMBOURG
1469 JEHAN DUBOHAIS
1469-1485 PATY MAUVY
1474-1476 JEAN DE LAVAL
1477-1489 JEAN DE RIEUX
1485-1489 PIERRE BECDELIEVRE
1489-1496 JEAN DE CHALON
1489-1499 YVES BRULLON
1496-1500 PIERRE DE ROHAN
1499 JEHAN SEJOURNE
1504 MICHEL CARRE
1509 JEHAN VAUCOULEURS
1515 GILLES CHAMPION
1525 MICHEL CHAMPION
1552 JULIEN CHAMPION
1559 JEHAN LE DUC
1560 CHARLES BUSNEL
1568 JEAN MARTIN
1569 CLAUDE BOUSNEL
1571 PIERRE BOULANGER
1577 SÉBASTIEN DE CARADEUC
1579 GILLES LEZOT
1581 JEAN SUFFLET
1583 OLLIVIER LE CHAPELIER
1586 RAOULT LE DO
1587 BONABÈS BIET
1594-1600 PATY BOUDET
1600-1603 SÉBASTIEN FRAIN
1603-1606 HÉROSME FRAIN
1606-1609 JEAN LOUVEL
1609-1612 LOUIS DESHAYERS
1612-1615 PIERRE LE ROY
1615-1618 JEAN MONNERAYE
1618-1621 GUILLAUME MARTIN
1621-1622 JULLIEN PATIER
1622-1623 SÉBASTIEN DURAND
1623-1624 FRANÇOIS LÉZOT
1624-1625 JEAN BERNARD
1625-1626 PIERRE DE LA BOUDRIE
1626-1627 PIERRE POISSON
1627-1628 PIERRE DE RACINOUX
1628-1632 JEAN LOUVEL
1630-1632 SÉBASTIEN FRAIN
1632-1633 GUILLAUME POUGRET
1633-1635 OLIVIER LE DUC
1635-1637 MICHEL PRIOUL
1637-1639 JEAN BERTAUD
1639-1641 PIERRE BOURGONNIÈRE
1641-1643 PAUL LE VOLANT
1643-1646 JEAN DEGAIN
1646 RENÉ DE LA MARQUERAYE
1646-1648 PIERRE DIAYS
1648-1650 FRANÇOIS LE GAL
1650-1652 JEAN LE LIÈVRE
1652-1654 JEAN CHAPEL
1654-1656 FRANÇOIS DOUART
1656-1658 HENRY BOURDIN
1658-1661 JEAN LE COMTE
1661-1663 HENRY MONNERAYE
1663-1666 JACQUES BOSSARS
1666-1668 JACQUES DE MONTALEMBERT
1668-1670 JEAN LE MOYSNE
1670-1671 JEAN LAPERCHE
1671-1674 PIERRE HÉVIN
1674-1675 FRANÇOIS GENTIL
1675-1679 JUSTEL
1679-1682 JACQUES BOSSARS
1682-1686 JULIEN JAMOIS
1686-1692 MATHURIN CHEREIL
1692-1693 CHARLES APVRIL DES PLANTES
1693-1695 PIERRE GARDIN DE LA GERBERIE
1695-1735 TOUSSAINT RALLIER DU BATY
1735-1739 GUILLAUME BODIN
1739-1742 ANTOINE LE ROY DU TERTRE
1742 JACQUES HÉVIN
1742-1743 ANTOINE LE ROY DU TERTRE
1743-1758 JEAN BAILLON
1758-1781 JACQUES HÉVIN
1781-1788 YVES DE LA MOTTE FABLET
1788-1790 JULIEN TRÉHU DE MONTTHIERRY
1790-1792 JOSEPH TALHOUËT-BOISHORAND
1792-1793 LOUIS DU PLESSIS DE GRENEDAN
1793 FRANÇOIS MALEZIEUX
1793-1794 SÉBASTIEN ÉLIAS
1794-1795 JEAN LEPERDIT
histoire de rennes
1795-1797 PHILIPPE JOUIN
1797-1800 PARCHEMINIER
1800-1801 LOUIS BONNAL
1801-1808 LORIN
1808-1815 DE LA BOURDONNAYE DE BLOSSAC
1815 CHARLES-MARIE DESNOS DE LA VILLEBRUNE
1815 LE SAIGE DE LA VILLEBRUNE
1815-1816 MOREL DES VALLONS
1816-1821 DE LA MARRE
1821 LOUIS DE LORGERIL
1821-1830 DE ROQUEFEUIL
1830-1836 PHILIPPE JOUIN
1836-1843 TÉTIOT
1843-1853 EMMANUEL PONGERARD
1853-1855 FRÉDÉRIC DE MONCUIT
1855-1861 ANGE LÉON DES ORMAUX
1861-1867 ANGE ROBINOT DE SAINT-CYR
1867-1870 ARMAND DE LA GUISTIÈRE
1870-1871 THÉOPHILE BIDARD DE LA NOË
1871 EDGARD LE BASTARD
1871-1880 PIERRE MARIE MARTIN
1880-1889 EDGARD LE BASTARD
1889 PUJET
1889-1890 ARISTIDE BEBIN
1890-1892 EDGARD LE BASTARD
1892-1896 VINCENT MORCEL
1896-1897 AUGUSTE POULIN
1897-1900 AUGUSTE LAJAT
1900-1908 EUGÈNE PINAULT
rennes vieux rennes
1908-1923 JEAN JANVIER
rennes vieux rennes
1923-1925 ALFRED DANIEL
1925-1929 CARLE BAHON
1929-1935 JEAN LE MISTRE
1935-1944 FRANÇOIS CHÂTEAU
rennes vieux rennes
1944 RÉNÉ PATAY
1944-1953 YVES MILLON
rennes vieux rennes
1953-1977 HENRI FRÉVILLE
rennes vieux rennes
1977-2008 EDMOND HERVÉ
rennes vieux rennes
2008 DANIEL DELAVEAU
histoire de rennes
 
358-390 MODÉRAN ?
VERS 388 SAINT JUST ?
405-430 ELLERANUS ?
JOHANNES ALBIUS ?
439 FEDEDIOLUS
450-478 ATHEMIUS
478 SAINT AMAND
histoire de rennes
505 SAINT-MÉLAINE
rennes vieux rennes
vitre eglise notre-dame
560 FEDEDIOLUS
VICTURIUS
HAIMOALDUS
655 DURIODERUS
655 GUILLAUME
681 DIDIER
703 AGATHEUS
703-720 SAINT MORAN
AURISCANDUS
ROTHANDUS
VERS 752 STEPHANUS
849 GERNOBRIUS (GERNOBRE)
WARNARIUS
...858-866... ELECTRAN
954 NORDOARDUS
987-990 AURISCANDUS
990-VERS 1020 THÉOBALDUS
VERS 1030 GUÉRIN (GARIN)
VERS 1037 TRICAR
1040-1076 MAIN (MAINON)
1076-1096 SYLVESTRE DE LA GUERCHE
1096-1123 MARBOLE
1126 ROUAUD
1127-1141 HAMELIN
1141-1156 ALAIN
1156-1166 ÉTIENNE DE LA ROCHEFOUCAUD
1166-1167 ROBERT
1168-1178 ÉTIENNE DE FOUGÈRES
1179-1181 PHILIPPE
1182-1183 JACQUES
1184-1198 HERBERT
1199-1210 PIERRE DE DINAN
1210-1222 PIERRE DE FOUGÈRES
1222-1234 JOSSELIN DE MONTAUBAN
1235-1239 ALAIN
1239-1258 JEAN GICQUEL
1258-1259 GILLES
1260-1282 MAURICE DE TRÉSIGUIDY
1282-1298 GUILLAUME DE LA ROCHE-TANGUY
1298-1302 JEAN DE SAMOIS
1304 YVES
1306 GILLES
1308-1327 ALAIN DE CHÂTEAUGIRON
1327-1328 ALAIN DE CHÂTEAUGIRON
1328-1345 GUILLAUME OUVROING
1345-1347 YVES DE ROSMADEC
1349-1354 ARCAND
1354-1357 PIERRE DE LAVAL
1357-1359 GUILLAUME POULART
1359-1363 PIERRE DE GUÉMÉNÉ
1363-1383 RAOUL DE TRÉAL
1384-1386 GUILLAUME DE BRIE
1386-1389 ANTOINE DE LOVIER
1389-1427 ANSELME DE CHANTEMERLE
1427-1447 GUILLAUME BRILLET
1447-1450 ROBERT DE LA RIVIÈRE
1450 JEAN DE COËTQUIS
1450-1481 JACQUES D'ESPINAY
1482-1502 MICHEL GUIBÉ
1502-1506 ROBERT GUIBÉ
1507-1541 YVES MAHYEUC
1541-1558 CLAUDE DODIEU
1558-1565 BERNARDIN DE BOCHETEL
1565-1573 BERTRAND DE MARILLAC
1573-1596 AYMAR HENNEQUIN
1596-1599 ARNAULT D'OSSAT
1599-1602 SÉRAPHIN OLIVIER-RÉZALI
1602-1619 FRANÇOIS LARCHIVER
1619-1639 PIERRE CORNULIER
1639-1661 HENRI DE LA MOTTE-HOUDANCOURT
1664-1676 CHARLES DE LA VIEUVILLE
1676-1677 DENIS BOUTHILLIER DE CHAVIGNY
1677-1711 JEAN-BAPTISTE DE BEAUMANOIR DE LAVARDIN
1712-1723 CHRISTOPHE TURPIN DE CRISSÉ DE SANZAY
1723-1732 CHARLES LE TONNELIER
1732-1758 LOUIS GUÉRAPIN DE VAURÉAL
1759-1761 JEAN DE TOUCHEBOUF-BEAUMONT DES JUNIES
1761-1770 HENRI DES NOS
1770-1802 FRANÇOIS BAREAU DE GIRAC (ÉVÊQUE EN EXIL APRÈS 1791)
1791-1801 CLAUDE LE COZ (ÉVÊQUE CONSTITUTIONNEL)
1802-1804 JEAN BAPTISTE DE MAILLÉ DE LA TOUR LANDRY
1805-1819 ÉTIENNE ENOCH
1820-1825 CHARLES MANNAY
1825-1841 CLAUDE DE LESQUEN
histoire de rennes
DEPUIS LE 3-1-1859 L'ÉVÊCHÉ DE RENNES DEVIENT UN ARCHEVÊCHÉ
1841-1878 GODEFROY BROSSAIS SAINT-MARC

histoire de rennes
DEPUIS LE 13-2-1880 ARCHEVÊCHÉ DE
RENNES - DOL - SAINT-MALO
1878-1893 CHARLES PLACE

histoire de rennes
1893 JEAN-NATHALIS GONINDARD

histoire de rennes
1893-1906 GUILLAUME LABOURÉ
1906-1921 AUGUSTE DUBOURG
1921-1930 ALEXIS-ARMAND CHAROST

histoire de rennes
1930-1939 RENÉ MIGNEN

histoire de rennes
1940-1964 CLÉMENT ROQUES

histoire de rennes
1964-1985 PAUL GOUYON
1985-1998 JACQUES JULLIEN
1998-2007 FRANÇOIS SAINT-MACARY
2007 PIERRE D'ORNELLAS

bluline - bretagneweb

  MONUMENTS INSCRITS ET CLASSÉS:

      HÔTEL DE MARBEUF EN TOTALITÉ, À L'EXCLUSION DES BÂTIMENTS DE COMMUNS, COURS ET MURS DE CLÔTURE - INSCRIT LE 11 MAI 2009

      FAÇADES ET TOITURES DE L'ANCIENNE ABBAYE SAINT-GEORGES DES BÉNÉDICTINS OU PALAIS SAINT-GEORGES - INSCRIT LE 22 MARS 1930

      FAÇADES ET TOITURES DE L'HÔTEL DE CUILLÉ - INSCRIT LE 5 DÉCEMBRE 1973 - ESCALIER INTÉRIEUR AVEC SA RAMPE EN FER FORGÉ, PIÈCES SUIVANTES DU PREMIER ÉTAGE AVEC LEUR DÉCOR TEL LE VESTIBULE, LA SALLE À MANGER, LA CHAMBRE NORD, LE SALON, LE PETIT SALON - CLASSÉ LE 5 DÉCEMBRE 1973

      GALERIE DE CLOÎTRE COMPRISE DANS LES BÂTIMENTS DE L'HOSPICE SAINT-MÉLAINE - CLASSÉ LE 17 JUILLET 1908

      MAISON DE LA PRÉVÔTÉ 14 RUE DE LA PSALETTE - INSCRIT LE 4 JUILLET 1942

      PALAIS DE JUSTICE PLACE DU PARLEMENT DE BRETAGNE - CLASSÉ LE 26 DÉCEMBRE 1883

      FAÇADE ET TOITURE DE L'IMMEUBLE 1 RUE SALOMON DE BROSSE - CLASSÉ LE 29 OCTOBRE 1942

      FAÇADES ET COUVERTURES DE L'HÔTEL DE VILLE - CLASSÉ LE 12 MARS 1962 - PARTIES DE L'INTÉRIEUR DE L'HÔTEL DE VILLE COMME DANS L'AILE SUD LE GRAND ESCALIER D'HONNEUR, AU REZ DE CHAUSSÉE, GRAND VESTIBULE ET GALERIE VOÛTÉE SITUÉE EN ARRIÈRE DE L'ESCALIER D'HONNEUR, AU PREMIER ÉTAGE, BUREAU DES ADJOINTES, DANS L'AILE NORD, ESCALIER EN BOIS À BALUSTRES, AU REZ DE CHAUSSÉE, VESTIBULE DU PUBLIC, AU PREMIER ÉTAGE, CABINET DU MAIRE, BUREAU DU SECRÉTAIRE GÉNÉRAL ET BUREAU DU SECRÉTARIAT - CLASSÉ LE 23 AOÛT 1963 - TOTALITÉ À L'EXCEPTION DES PARTIES CLASSÉES - INSCRIT LE 13 SEPTEMBRE 1940

      FAÇADES ET TOITURES DES DEUX CORPS DE BÂTIMENT DU 17ÈME SIÈCLE DU COUVENT DES CALVAIRIENNES DE SAINT-CYR - INSCRIT LE 8 JUILLET 1986

      ANCIEN COUVENT DE BONNE-NOUVELLE 4 RUE D'ÉCHANGE - CLASSÉ LE 14 MAI 1991

      ANCIENNE MANÉCANTERIE SAINT-PIERRE OU MAISON SAINT-PIERRE 8 RUE DE LA PSALETTE - INSCRIT LE 6 JUILLET 1942

      ENSEMBLE DES BÂTIMENTS, SOLS DE LA COUR ET DU JARDIN DE L'ANCIEN ARCHEVÊCHÉ 15 RUE DE LA MONNAIE - CLASSÉ LE 21 AOÛT 1959

      FAÇADES ET TOITURES DE L'ANCIEN HÔTEL DE COURCY, ESCALIER INTÉRIEUR AVEC SA CAGE, QUATRE PIÈCES AVEC DÉCOR DE GYPSERIE, VESTIBULE D'ENTRÉE AU REZ DE CHAUSSÉE, PIÈCE CENTRALE ET PIÈCE DE DROITE AU PREMIER ÉTAGE, PIÈCE CENTRALE AU DEUXIÈME ÉTAGE - INSCRIT LE 19 DÉCEMBRE 1973

      FAÇADES ET TOITURES DE L'ANCIEN HÔTEL DU MOLANTY COMPRIS LES SOUCHES DE CHEMINÉES, MUR DE CLÔTURE À L'ANGLE DE LA PLACE DES LICES ET DE LA RUE DE JUILLET, GRAND ESCALIER À BALUSTRES, PIÈCE ORNÉE D'UN PLAFOND PEINT REPRÉSENTANT URANIE ET LES COMÈTES ET DE BOISERIES, TOUTES LES PIÈCES AYANT CONSERVÉ DES DÉCORATIONS DE BOISERIES - INSCRIT LE 14 MARS 1963

      FAÇADES ET TOITURES Y COMPRIS LES SOUCHES DE CHEMINÉES, ESCALIER INTÉRIEUR, SALON DU PREMIER ÉTAGE ORNÉ D'UNE CHEMINÉE ET DE BOISERIES AINSI QUE LA PIÈCE SITUÉE À L'OUEST DE LA MAISON OU HÔTEL MONTBOURCHER 30 PLACE DES LICES - CLASSÉ LE 28 AVRIL 1964

      FAÇADES ET TOITURES Y COMPRIS LES SOUCHES DE CHEMINÉES, ESCALIER INTÉRIEUR DE LA MAISON DITE HÔTEL DE LA LOUVRE OU DE LA NOUE 26 PLACE DES LICES - CLASSÉ LE 22 OCTOBRE 1962

      FAÇADES ET TOITURES DE L'ANCIEN HÔTEL DU HALGOUËT, BOISERIES DU SALON DU REZ DE CHAUSSÉE ET DE CELUI DU PREMIER ÉTAGE, ESCALIER AVEC SA RAMPE EN FER FORGÉ - INSCRIT LE 20 DÉCEMBRE 1966

      FAÇADES ET TOITURES, ESCALIER PRINCIPAL AVEC SA RAMPE EN FER FORGÉ DE L'ANCIEN HÔTEL DE BOISGEFFROI 10 ET12 RUE DE CORBIN - INSCRIT LE 18 JANVIER 1967

      FAÇADE DU THÉÂTRE SUR LA PLACE, TOITURES CORRESPONDANTES ET SOUCHES DE CHEMINÉES DE L'IMMEUBLE SITUÉ 11 GALERIE DU THÉÂTRE - CLASSÉ LE 13 DÉCEMBRE 1961 - FAÇADE ET TOITURE DU THÉATRE, DÉCOR DU PLAFOND DE LA SALLE - INSCRIT LE 29 OCTOBRE 1975 - FAÇADES ET TOITURES SUR LA PLACE ET LES DEUX RUES LATÉRALES, GALERIES DES IMMEUBLES DITS GALERIES DU THÉÂTRE, SAUF PARTIES DÉJÀ CLASSÉES - INSCRIT LE 30 DÉCEMBRE 1983

      HÔTEL DE ROBIEN 22 RUE DU CHAMP JACQUET - CLASSÉ LE 1ER JUIN 1965

      FAÇADE SUR RUE ET FAÇADES LATÉRALES ET TOITURES DE L'ANCIEN HÔTEL DU BOUEXIC DE PINIEUC 22 RUE DE LA MONNAIE - INSCRIT LE 11 JUILLET 1942

      FAÇADES ET TOITURES DU BÂTIMENT PRINCIPAL DE L'ANCIENNE CASERNE DU BON PASTEUR 5 RUE MARTENOT - INSCRIT LE 29 AVRIL 1971

      PORTE MORDELAISE 3 ET 8 RUE DES PORTES MORDELAISES - INSCRIT LE 11 JUIN 1926

      TOUR DU CHESNE 10 RUE NANTAISE - INSCRIT LE 13 MARS 1944

      ÉGLISE SAINT-ETIENNE - INSCRIT LE 1ER FÉVRIER 1978

      MAISON DE BOIS OU ANCIEN HÔTEL LAGONIDEC OU MAISON DU COIN 1 RUE DE LA PSALETTE - INSCRIT LE 15 DÉCEMBRE 1926

      FAÇADES SUR LA PLACE, SUR LA RUE ET SUR LA COUR, TOITURES CORRESPONDANTES ET SOUCHES DE CHEMINÉES DE L'IMMEUBLE 2 PLACE DU PARLEMENT DE BRETAGNE - CLASSÉ LE 6 NOVEMBRE 1959

      HÔTEL DE BLOSSAC 6 RUE DU CHAPITRE - CLASSÉ LE 27 DÉCEMBRE 1947

      FAÇADES SUR LA PLACE ET SUR COUR, TOITURES ET SOUCHES DE CHEMINÉES DE L'IMMEUBLE 6 PLACE DU PARLEMENT DE BRETAGNE - CLASSÉ LE 6 NOVEMBRE 1959

      FAÇADES ET TOITURES DE L'IMMEUBLE 32 RUE SAINT-GEORGES - INSCRIT LE 18 JANVIER 1967

      FAÇADES ET TOITURES, PETIT CABINET DÉCORÉ DU REZ DE CHAUSSÉE, GRANDE CHEMINÉE DE BOIS, ESCALIER EXTÉRIEUR À BALUSTRES DE BOIS DE L'IMMEUBLE 26 RUE SAINT-GEORGES - INSCRIT LE 18 JANVIER 1967

      FAÇADES ET TOITURES DE L'IMMEUBLE 23 RUE SAINT-GEORGES - INSCRIT LE 18 JANVIER 1967

      FAÇADE SUR LA RUE, TOITURES CORRESPONDANTES ET SOUCHES DE CHEMINÉES DE L'IMMEUBLE 4 PLACE DU PARLEMENT DE BRETAGNE - CLASSÉ LE 24 NOVEMBRE 1959

      FAÇADES ET TOITURES IMMEUBLE 14 RUE SAINT-GEORGES - INSCRIT LE 28 JUIN 1967

      FAÇADES ET TOITURES, ESCALIER DE BOIS À BALUSTRES DE L'IMMEUBLE 13 RUE SAINT-GEORGES - INSCRIT LE 18 JANVIER 1967

      FAÇADES ET TOITURES DE L'IMMEUBLE 12 RUE SAINT-GEORGES - INSCRIT LE 21 AOÛT 1967

      FAÇADES ET TOITURES DE L'IMMEUBLE 10 RUE SAINT-GEORGES - INSCRIT LE 2 AOÛT 1967

      IMMEUBLE 4 ET 6 RUE DE LA PSALETTE PRÉSENTANT UNE PORTE EN TIERS-POINT - INSCRIT LE 4 JUILLET 1942

      IMMEUBLE 10 ET12 RUE DE LA PSALETTE - INSCRIT LE 4 JUILLET 1942

      FAÇADE SUR LA PLACE ET RETOUR SUR LA RUE, TOITURES CORRESPONDANTES ET SOUCHES DE CHEMINÉES IMMEUBLE 9 PLACE DU PARLEMENT DE BRETAGNE - CLASSÉ LE 6 NOVEMBRE 1959

      ANCIENNE ÉGLISE SAINT-ETIENNE - INSCRIT LE 9 NOVEMBRE 1926

      FACADE SUR LA PLACE, TOITURES ET SOUCHES DE CHEMINÉES DE L'IMMEUBLE 7 PLACE DU PARLEMENT DE BRETAGNE - CLASSÉ LE 6 NOVEMBRE 1959

      ANCIENNE CHAPELLE SAINT-YVES - CLASSÉ LE 10 MARS 1945

      FAÇADE SUR LA PLACE ET RETOUR SUR RUE, FAÇADE SUR COUR, TOITURES CORRESPONDANTES, SOUCHES DE CHEMINÉES DE L'IMMEUBLE 5 PLACE DU PARLEMENT DE BRETAGNE - CLASSÉ LE 6 NOVEMBRE 1959

      FAÇADES ET TOITURES DE L'IMMEUBLE OU HÔTEL DE CHALAIN 15 RUE SAINT-GEORGES - INSCRIT LE 18 JANVIER 1967

      FAÇADES SUR LA PLACE ET SUR LA COUR, TOITURES CORRESPONDANTES ET SOUCHES DE CHEMINÉES, ESCALIER Y COMPRIS LES RAMPES EN FER FORGÉ DE L'IMMEUBLE 3 PLACE DU PARLEMENT DE BRETAGNE - CLASSÉ LE 6 NOVEMBRE 1959

      FAÇADE SUR LA PLACE ET TOITURE CORRESPONDANTE Y COMPRIS LES SOUCHES DE CHEMINÉES DE LA MAISON OU HÔTEL DE BRETAGNE 9 PLACE SAINTE-ANNE - INSCRIT LE 9 OCTOBRE 1962

      DEUX PAVILLONS DES HALLES MARTENOT PLACE DES LICES - CLASSÉ LE 13 AOÛT 1990

      SOL DE LA PLACE DU PARLEMENT DE BRETAGNE - CLASSÉ LE 29 OCTOBRE 1942

      FAÇADES ET TOITURES DE L'IMMEUBLE 8 RUE SAINT-GEORGES - INSCRIT LE 21 AOÛT 1967

      ÉGLISE NOTRE-DAME EN SAINT-MÉLAINE, SAUF PARTIE CLASSÉE - INSCRIT LE 14 OCTOBRE 1926 - PAROI SUPPORTANT UN FRAGMENT DE PEINTURE MURALE REPRÉSENTANT LE BAPTÊME DU CHRIST SE TROUVANT DANS LE CROISILLON SUD - CLASSÉ LE 1ER JUILLET 1960

      ÉGLISE SAINT-GERMAIN - CLASSÉ LE 22 SEPTEMBRE 1914

      ÉGLISE TOUSSAINTS - CLASSÉ LE 16 AOÛT 1922

      CATHÉDRALE SAINT-PIERRE - CLASSÉ LE 30 OCTOBRE 1906

      BASILIQUE SAINT-SAUVEUR - INSCRIT LE 2 MARS 1942

      FAÇADES SUR LA PLACE ET RETOUR SUR RUE, TOITURES CORRESPONDANTES ET SOUCHES DE CHEMINÉES DE L'IMMEUBLE 8 PLACE DU PARLEMENT DE BRETAGNE - CLASSÉ LE 6 NOVEMBRE 1959

      FAÇADES ET TOITURES DE L'IMMEUBLE 1 RUE DE CORBIN - INSCRIT LE 18 JANVIER 1967

      FAÇADE SUR LA PLACE DE L'HÔTEL DE MUCÉ 4 PLACE DU PARLEMENT DE BRETAGNE, TOITURES ET SOUCHES DE CHEMINÉES - CLASSÉ LE 6 NOVEMBRE 1959

      FAÇADE SUR LA PLACE ET RETOUR SUR LA RUE, FAÇADE SUR LA COUR, TOITURES CORRESPONDANTES, ESCALIER AVEC SES RAMPES EN FER FORGÉ IMMEUBLE 12 PLACE DU PARLEMENT DE BRETAGNE - CLASSÉ LE 24 NOVEMBRE 1959

      FAÇADE SUR LA PLACE, TOITURES ET SOUCHES DE CHEMINÉES DE L'IMMEUBLE 11 PLACE DU PARLEMENT DE BRETAGNE - CLASSÉ LE 6 NOVEMBRE 1959

      FAÇADE, TOITURES ET SOUCHES DE CHEMINÉES IMMEUBLE 10 PLACE DU PARLEMENT DE BRETAGNE - CLASSÉ LE 6 NOVEMBRE 1959

      FAÇADE SUR LA PLACE, FAÇADE SUR LA COUR, TOITURES CORRESPONDANTES ET SOUCHES DE CHEMINÉES DE L'IMMEUBLE 1 PLACE DU PARLEMENT DE BRETAGNE - CLASSÉ LE 6 NOVEMBRE 1959

      FAÇADE SUR LA PLACE ET RETOUR SUR LA RUE, FAÇADE SUR LA COUR, TOITURES CORRESPONDANTES ET SOUCHES DE CHEMINÉES DE L'IMMEUBLE PLACE DU PARLEMENT DE BRETAGNE - CLASSÉ LE 24 NOVEMBRE 1959

      HÔTEL DE LA MOUSSAYE, SAUF PARTIES CLASSÉES - INSCRIT LE 8 MAI 1933 - FAÇADE SUR RUE, FAÇADES SUR COUR Y COMPRIS CELLES EN RETOUR, TOITURES ET SOUCHES DE CHEMINÉES - CLASSÉ LE 1ER OCTOBRE 1962 - PASSAGE ENTRE LA RUE ET LA PREMIÈRE COUR, PASSAGE ENTRE LA PREMIÈRE ET LA DEUXIÈME COUR, ESCALIER DE BOIS DE L'AILE EST, ESCALIER EN PIERRE DU CORPS CENTRAL - INSCRIT LE 3 DÉCEMBRE 1993

      FAÇADES ET TOITURES DE L'IMMEUBLE 3 RUE DE CORBIN - INSCRIT LE 18 JANVIER 1967

      FAÇADE SUR RUE ET TOITURES DE LA MAISON ANCIENNE 5 RUE VASSELOT - INSCRIT LE 1ER OCTOBRE 1963

      ESCALIER EN BOIS DE LA GRANDE-MAISON DES CARMES 34 RUE VASSELOT - INSCRIT LE 22 MARS 1930

      FAÇADE ET TOITURE DE LA MAISON ANCIENNE 6 RUE SAINT-YVES - INSCRIT LE 8 MAI 1933

      MAISON ANCIENNE 8 RUE SAINT-SAUVEUR - INSCRIT LE 4 JUILLET 1942

      MAISON ANCIENNE 6 RUE SAINT-SAUVEUR - INSCRIT LE 4 JUILLET 1942

      FAÇADES ET TOITURES DE LA MAISON DES FILLES DE LA CHARITÉ RUE DU GRIFFON - INSCRIT LE 16 JUIN 1965

      ANCIEN HÔTEL DE CINTRÉ 2 RUE SAINT-GUILLAUME - INSCRIT LE 4 JUILLET 1942

      FAÇADE ET TOITURE DE L'IMMEUBLE 2 RUE HOCHE - CLASSÉ LE 29 OCTOBRE 1942

      FAÇADES ET TOITURES MAISON DU 15ÈME SIÈCLE 1 RUE DERVAL - INSCRIT LE 21 DÉCEMBRE 1965

      MAISON ANCIENNE 22 RUE DU CHAPITRE - INSCRIT LE 4 JUILLET 1942

      MAISON ANCIENNE 9 RUE DU GRIFFON - INSCRIT LE 1ER AOÛT 1946

      FAÇADES ET TOITURES Y COMPRIS LES SOUCHES DE CHEMINÉES, ESCALIER INTÉRIEUR DE LA MAISON ANCIENNE 22 PLACE DES- LICES - INSCRIT LE 18 OCTOBRE 1962

      FAÇADES ET TOITURES Y COMPRIS LES SOUCHES DE CHEMINÉES, ESCALIER INTÉRIEUR DE LA MAISON ANCIENNE 28 PLACE DES LICES - CLASSÉ LE 22 OCTOBRE 1962

      FAÇADE SUR LA PLACE ET TOITURE CORRESPONDANTE Y COMPRIS LES SOUCHES DE CHEMINÉES DE LA MAISON ANCIENNE 10 PLACE SAINTE-ANNE - INSCRIT LE 9 OCTOBRE 1962

      FAÇADES ET TOITURES, BOISERIES DU SALON DU REZ DE CHAUSSÉE ET DU GRAND SALON DU PREMIER ÉTAGE DE L'IMMEUBLE OU HÔTEL DE FERRON 34 RUE SAINT-GEORGES - INSCRIT LE 28 JUIN 1967

      FAÇADE SUR LA PLACE ET TOITURE CORRESPONDANTE Y COMPRIS LES SOUCHES DE CHEMINÉES DE LA MAISON 17 PLACE SAINTE-ANNE - INSCRIT LE 9 OCTOBRE 1962

      FAÇADE SUR LA PLACE ET TOITURE CORRESPONDANTE Y COMPRIS LES SOUCHES DE CHEMINÉES DE LA MAISON ANCIENNE 18 PLACE SAINTE-ANNE - INSCRIT LE 9 OCTOBRE 1962

      FAÇADE SUR LA PLACE ET TOITURE CORRESPONDANTE Y COMPRIS LES SOUCHES DE CHEMINÉES DE LA MAISON ANCIENNE 19 PLACE SAINTE-ANNE - INSCRIT LE 9 OCTOBRE 1962

      MAISON DU 16ÈME DITE MAISON DU GUESCLIN 3 RUE SAINT-GUILLAUME - CLASSÉ LE 20 JUILLET 1923

      MAISON DES CHEVALIERS DE SAINT-ESPRIT - INSCRIT LE 4 JUILLET 1942

  SITES INSCRITS ET CLASSÉS:

      L'ENSEMBLE FORMÉ SUR LA COMMUNE DE RENNES PAR LA PROPRIÉTÉ SISE 6 RUE SAINT-MARTIN, PARCELLES 2460 À 2468 SECTION A - CLASSÉ LE 22 JANVIER 1968

      L'ENSEMBLE URBAIN CONSTITUÉ SUR LA COMMUNE DE RENNES PAR LA RUE DU CHAPITRE, LA RUE DE MONTFORT (N° 1) ET LA PLACE DU CALVAIRE (N° 2) - CLASSÉ LE 13 AVRIL 1962

bluline - bretagneweb

  DICTIONNAIRE HISTORIQUE ET GÉOGRAPHIQUE DE OGÉE (1778-1780):

RENNES ; ville épiscopale, par les 4 degrés 2 minutes 4 secondes de longitude, & par les 48 degrés 6 minutes de latitude. Le diocese de Rennes est borné, au Nord, par ceux de Dol & d'Avranches ; au Sud, par celui de Nantes ; à l'Est, par ceux d'Angers & du Mans ; & à l'Ouest, par ceux de Vannes & de Saint-Malo. Il renferme deux cents vingt-une Paroisses, dix villes, deux cents onze bourgs, onze treves ou succursales, trois Abbayes d'hommes, deux de femmes, quinze Couvents d'hommes, dix-sept Couvents de femmes, six Hôpitaux, un Hôtel-Dieu, trois Collégiales, sept Doyennés ruraux, cinquante-deux Prieurés, quatorze forêts, & plusieurs rivieres. On y compte 290900 communiants. Le territoire produit du grain, des pâturages abondants, du beurre très-estimé, du lin, & d'excellent cidre. L'Eglise Cathédrale est sous le vocable de Saint-Pierre. Le Chapitre est composé de cinq Dignitaires, seize Chanoines, quatre Semi-Prébendés, d'un Sous-Chantre, & d'un Sacriste. Onze grandes routes aboutissent à cette ville, qui est fermée d'un mur en mauvais état, & qui a mille quatre cents trente-sept toises de pourtour : ses fauxbourgs sont d'une grande étendue ; ils comprennent, avec la ville, dix Paroisses, deux Abbayes, dix Prieurés, sept Chapelles, sept Couvents d'hommes, treize Communautés de femmes, quatre Hôpitaux ; une Ecole des Droits, un College, trois Ecoles Chrétiennes pour les garçons, six pour les filles, une Ecole gratuite de Dessein relative aux arts & métiers ; de belles Bibliothèques publiques, parmi lesquelles on distingue celle des Avocats, qui ouvre trois fois la semaine ; le grand & le petit Séminaire, ce dernier est gratuit, pour l'instruction des jeunes gens qui aspirent aux Ordres sacrés. Les Cures des Paroisses sont à la nomination de différents présentateurs. Saint-Etienne est présenté par les Chanoines de la Cathédrale ; Toussaint, Saint-Pierre-en-Saint-Georges ; Saint-Sauveur, sous le fief du Roi, par l'Abbesse de Saint-Georges, Saint-Germain, sous le fief du Roi, par un Chanoine ; Saint-Laurent, par un Chanoine ; Saint-Aubin, par l'Evêque ; Saint-Helier, par un Chanoine ; Saint-Jean & Saint-Martin, par l'Abbé de Saint-Melaine ( Les Cures qui sont à la nomination de l'Abbé de Saint-Melaine, sont présentées par l'Evêque diocésain, parce que l'Abbaye est unie à l'Evêché. ). Les Prêtres qui desservent la Chapelle Sainte-Anne, sont nommés par la Confrairie érigée sous l'invocation de Saint Roch & de Saint Eutrope. Les deux Abbayes sont de l'Ordre de Saint-Benoît : celle de Saint-Melaine pour les hommes, & celle de Saint-Georges pour les femmes. Les Couvents d'Hommes sont : les Jacobins, les Carmes, les Cordeliers, les Capucins, les Augustins, les Minimes, & les Carmes-Déchaussés. Les Communautés de Filles sont : les grandes & petites Ursulines, les Calvairiennes de Saint-Cyr, les Carmélites, les Hospitalieres, la grande Visitation, la Trinité, les Calvairiennes de Cucé, les Visitandines du Colombier, les Filles de Saint-Thomas-de-Villeneuve, les Filles du Bon-Pasteur, les Filles de la Sagesse, & les Sours de la Charité. Les quatre Hôpitaux sont : Saint-Yves, l'Hôpital-Général, l'Hôpital de Saint-Méen, & les Incurables. La Chapelle de Brequigni est une succursale de Saint-Etienne. L'Evêque est Seigneur d'une partie de sa ville épiscopale, qui peut compter 42600 habitants. On remarque à Rennes une Cour de Parlement, une Chancellerie, une Cour des Aides, une Table de Marbre, un Siege présidial ; les Sieges, du Consulat, des Eaux, Bois & Forêts, de la Prévôté, de la Police, & plusieurs autres Jurisdictions qui s'exercent dans la basse salle du Présidial, & qui appartiennent à différents Seigneurs, sçavoir, les Régaires de l'Evêque & ceux du Chapitre, Brequigni, l'Abbaye de Saint-Georges, l'Abbaye de Saint-Melaine, le Comté de Mejusseaume, la Châtellenie de la Motte-au-Vicomte, la Freslonniere, la Martiniere, le Prieuré de Saint-Cyr, Cucé, la Cotardais, les Gailleuls, les Loges, le Prieuré de Saint-Moran, le Prieuré de Saint-Michel, Montbarot, la Prévalaye, la Thébaudaye-Chenaudiere, la Vicomté, la Ville-Asselin, le Prieuré de Saint-Martin, la Plesse, les Chesnai, & la Lande-Coëtlogon ; ces deux dernieres s'exercent dans la Paroisse de Saint-Martin.
SAINT-HELIER, à une demi-lieue à l'Est-Sud-Est de Rennes, forme un des fauxbourgs de cette ville. On y compte 2000 communiants : la Cure est présentée par un Chanoine de la Cathédrale. C'est dans ce bourg que se fait l'embranchement des routes de Rennes à la Guerche, & de Rennes à Châteaubriand, & que sont situées les fourches patibulaires du Parlement, que l'on nomme la Quarrée. Le territoire produit du grain, du foin, & du cidre. Aux environs de la maison de Braye, on trouve dans des rochers, du spalt qui est très-feuilleté ; il y en a de dur, & d'autre si tendre qu'on l'écrase avec les doigts.
La Terre & Seigneurie de Cucé, située dans ce territoire, appartenoit jadis à la maison de Bourgneuf, qui a produit des hommes d'un mérite rare. Julien de Bourgneuf rendoit la Justice dans la province avec le titre de Président de Bretagne ; & lors de l'institution du Parlement, le Seigneur de Bourgneuf fut nommé Premier Président, charge que ses descendants ont possédé long-temps. La Seigneurie de Cucé fut érigée en Marquisat, l'an 1644, en faveur de Henri de Bourgneuf, Seigneur de Cucé, Premier Président au Parlement de Bretagne. Ce Magistrat, ayant été député par sa Compagnie auprès du Roi, mourut à Paris, sans postérité, le 27 Août 1660, regretté de la nation Bretonne, qui le pleura comme un pere bientaisant.

La cure correspond à la ou aux personnes en charge des âmes de la paroisse — La cure est à l'alternative signifie qu'elle est présentée soit par l'Évêque soit par un autre possesseur du droit de présentation et souvent alternativement — La cure est à l'ordinaire signifie qu'elle est présentée par l'Évêque — Subdélégation désigne un lieu possédant un pouvoir délégué par une autorité — Ressort de ou ressortir de signifie dépendre de — Une trève est une succursale de paroisse — 1 lieue (lieue tarifaire de 2400 toises) correspond à environ 4677 de nos mêtres — 1 livre (poids) correspond à environ 490 de nos grammes — 1 millier (poids) correspond à environ 490 de nos kilogrammes — La basse-Justice traite des infractions mineures et des affaires concernant les droits dus au seigneur — La moyenne-Justice traite des infractions pouvant entrainer des amendes ou peines de prison conséquentes, mais pas la peine de mort — La haute-Justice traite des infractions les plus graves où la peine de mort peut être prononcée — L'orthographe de la fin du 18ème siècle est respectée.

bluline - bretagneweb

accueil bretagneweb                  haut de page                  courriel e-mail bretagneweb